Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Sauveteur de touristes d'Eric LANGE

Genre : Policier

 

Quatrième de couverture :

Je suis le sauveteur de touristes. C’est mon métier, une sorte de détective privé ne travaillant que sur des affaires de touristes en perdition. Les cas les plus courants sont les emprisonnements pour trafics et consommation de drogues illégales, mais les plus intéressants sont des disparitions, volontaires ou non. Cette histoire est celle de ma première enquête. Elle m’entraîne à New York, Bangkok, Goa, Tanger et Alice Springs, à la recherche d’Emilie. Emilie, la fille qui peut détruire notre monde. Si elle le veut.

 

Ce que j'en ai pensé :

Tom Harlem, ancien journaliste ne pouvant plus exercer son métier après s’en être pris à un gros bonnet du groupe industriel à la tête de son journal, nous parle donc ici de sa première enquête, celle qui l’a conduit à devenir sauveteur de touristes. Pour le compte de Florence de la Ferrière, avocate et tante d’Emilie, il doit retrouver la jeune fille dont les traces et son passage « informatique » d’un pays à un autre ont été effacés. Que lui est-il arrivé ? Pour cela, il doit remonter la piste, nous entraînant d’un pays à un autre et impliquant une grosse société internationale avec à sa tête un homme ressemblant étrangement au défunt Steve Jobs, maîtrisant parfaitement son image et celle de la boîte, faisant de la moindre de ses apparitions un spectacle, ayant ses partisans aux quatre coins du globe, comme une sorte de gourou dirigeant une secte brassant des milliards de dollars. Voici donc un roman policier très ancré dans notre époque avec l’omnipotence des grandes entreprises et de ses dirigeants, érigés en quasi-dieux et intouchables face aux autres comme Tom, qui doivent se plier aux règles du système ou se voir évincés, exclus de la société voire pire. J’ai beaucoup aimé également les passages ayant trait au journalisme, à ce qu’il est devenu aujourd’hui, aux rouages internes de la profession. J’avoue qu’il y a eu une époque où j’ai eu envie d’emprunter cette voie, je les ai donc lus avec beaucoup d’avidité et de curiosité. L’auteur connait bien son sujet, tout comme les lieux qu’il nous fait traverser : ses descriptions sont fascinantes et très « visuelles », montrant le côté face, touristique, « propre » mais aussi le côté pile, la misère, les trafics, moins reluisants mais plus proches de la réalité quotidienne des habitants. Justement, ces lieux ont une grande place dans l’intrigue et ça m’a parfois paru long. Je ne suis pas très descriptions, même lorsqu’elles sont particulièrement réussies, comme ici. Ça me lasse vite et j’ai trouvé que ça prenait parfois trop le pas sur l’intrigue, ça venait casser le rythme maintenu par le suspense suscité autour de la disparition d’Emilie, menant d’une piste à une autre afin de recoller les pièces du puzzle qui finissent par s’assembler lors de l’épilogue, un dénouement à la hauteur de cette enquête et qui vient la clore en beauté ! Le mélange des genres (policier/ SF) m’a plu également alors même que je ne suis pas une adepte de la SF et que les explications « techniques » me sont restées un peu hermétique, étant une néophyte en matière d’informatique.

En bref, l’auteur sait où il va et son intrigue, mêlant policier et SF tient la route car ancrée dans l’actualité et notre société moderne, le lecteur n’a aucun mal à y croire, à se projeter (d’ailleurs, on y est presque : voir cet article (que je vous déconseille cependant de lire si vous n'avez pas encore lu ce livre sous peine de voir une partie fondamentale de l'intrigue dévoilée). Néanmoins, les descriptions de lieux assez détaillées m’ont paru un peu longues, seul bémol à cette lecture selon moi.

 

Un grand merci aux Editions Taurnada et au forum Partage Lecture pour cette belle découverte !

Bernieshoot 19/06/2015 08:20

Un mélange réussi et ce n'est pas toujours le cas

Les lectures d'Alexielle 19/06/2015 12:19

Effectivement ^^