Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

C'est lundi, que lisez-vous ? (20)

BANNIR~1

Le rendez-vous de Galléane

 

Mes lectures de la semaine dernière :

La Communauté du Sud Tome 3 : Mortel corps à corps de Charlaine HARRIS

Inspecteur Toutou (la première pièce du receuil, celle qui lui donne son nom) de Pierre GRIPARI

 

Mes lectures en cours :

Zippo de Mathieu BLAIS et Joël CASSEUS : beaucoup de mal à accrocher mais heureusement, ça se lit vite !

La Voleuse de livres de Marcus ZUSAK

 

Mes prochaines lectures :

Je ne sais pas trop... Envie de fantasy ou d'un bon policer/ thriller... On verra, ce n'est pas ce qui manque dans la Pal

La Communauté du Sud Tome 3 : Mortel corps à corps de Charlaine HARRIS

commun10.jpg

Genre : Bit-litt

Série La Communauté du Sud (LCDS) :

1.  Quand le danger rôde 

2. Disparition à Dallas

3. Mortel corps à corps

4. Les Sorcières de Shreveport

5. La Morsure de la panthère

6. La Reine des vampires

...

 

 

Quatrième de couverture :

Revoilà Sookie Stackhouse, la jeune serveuse télépathe de Chez Merlotte, dans une aventure pour le moins singulière (…). Aidée d’un loup-garou, qui fait naître en elle des désirs insoupçonnés, elle doit retrouver Bill, kidnappé par une ancienne amante – une vampire sexy en diable – et faire taire sa jalousie, tout en esquivant les avances d’Eric, le dangereux et séduisant Viking mort depuis plus de mille ans…

 

Ce que j'en ai pensé :

J’ai supprimé une partie de la 4ème de couverture qui disait n’importe quoi…

J’avoue que LCDS n’est pas ma série bit-litt préférée : en fait, tout comme dans Les Mystères de Harper Connelly de la même auteure, les différentes aventures du personnage, Sookie Stackhouse, sont assez redondantes, du moins dans leur intrigue : un personnage disparait (ici, Bill), dans une autre zone (Jackson, Mississippi) et Sookie est chargée de le retrouver. Eric la rejoint à un moment donné, sous couverture car s’il révélait sa véritable identité, cela créerait des tensions avec le vampire en charge de ladite zone. Pendant sa mission, Sookie s’en prend bien sûr plein la tête mais à la fin, tout est bien qui finit bien. Mouais, je suis contente de ne pas avoir à acheter les différents tomes, lesquels sont disponibles à la médiathèque. La lecture est agréable, rapide mais n’y cherchez pas plus qu’un bon moment de détente… Dans ce tome, on en apprend un peu plus sur l’organisation interne des vampires et des lycanthropes. C’est la partie la plus intéressante du récit ainsi que la rencontre avec Len, loup-garou redevable envers Eric et qui devra donc prêter main forte à Sookie pour tirer Bill d’affaire. Eric est égal à lui-même : il met une touche d’humour dans la série et encore une fois, je l’adore. J’ai plus de mal avec Sookie qui m’a vraiment gonflée : elle ne fait quasiment que se morfondre sur son sort du début à la fin et semble très en manque : c’est limite si elle ne couche pas avec tout ce qui porte un pantalon. Il faut dire que ces messieurs en veulent tous à son corps. Quel succès (serait-ce une pointe de jalousie ? ^^) ! Enfin, bref, je ne suis pas pressée de lire la suite mais continuerai néanmoins, pour passer un bon moment, quand j’aurai envie d’une lecture légère, pas prise de tête. C’est l’idéal !

C'est lundi, que lisez-vous ? (19)

BANNIR~1

Le rendez-vous de Galléane

 

Ma lecture de la semaine dernière :

La Communauté du Sud Tome 3 : Mortel corps à corps de Charlaine HARRIS

 

Ma lecture en cours :

Je poursuis le tome 3 de LCDS (je dois le finir pour demain, afin de le rendre à la médiathèque)

Puis j'attaquerai Zippo de Mathieu BLAIS et Joël CASSEUS

 

Ma prochaine lecture :

Je ne sais pas trop... Je dois finir mon challenge partage lecture : je n'aurai pas le temps de le boucler mais j'espère pouvoir lire un dernier livre avant la fin du délai imparti, le 31 mai. Ce sera peut-être Entre Chiens et loups de Malorie BLACKMAN ou La Voleuse de livres de Marcus ZUSAK ou bien encore Orgueils et Préjugés de Jane AUSTEN...

On verra bien 

 

No et moi de Delphine de VIGAN

9782253124801_image.jpg

coeur_rouge.jpg

Genre : Roman

 

Quatrième de couverture :

Adolescente surdouée, Lou Bertignac rêve d’amour, observe les gens, collectionne les mots, multiplie les expériences domestiques et les théories fantaisistes.

Jusqu’au jour où elle rencontre No, une jeune fille à peine plus âgée qu’elle. No, ses vêtements sales, son visage fatigué, No dont la solitude et l’errance questionnent le monde. Pour la sauver, Lou se lance alors dans une expérience de grande envergure menée contre le destin. Mais nul n’est à l’abri…

 

Ce que j'en ai pensé :

Lou rencontre No à la gare d’Austerlitz, où elle aime venir observer les départs et les arrivées de parfaits inconnus, voir l’attente, l’impatience, l’émotion dans leurs yeux et dans leurs gestes, échapper pour quelques instants à son quotidien, à ce qui se passe chez elle, avec sa mère absente, retirée dans sa bulle ou dans le vide. Le lendemain, son professeur, Monsieur Marin, lui demande si elle a choisi son thème d’exposé. Spontanément, elle repense à No et annonce qu’elle étudiera le quotidien d’une jeune femme SDF. C’est ainsi que nous ferons plus ample connaissance avec No. Lou prendra conscience de son existence difficile, de la fatigue, du désespoir, de l’insécurité, des doutes de la jeune femme en même temps que nous. Une jolie façon d’ouvrir les yeux sur ceux que l’on ne regarde même plus, que l’on ignore ostensiblement et de se dire qu’il suffit de bien peu pour arriver là où ils sont : une perte d’emploi, un divorce, une fugue pour échapper à des parents indignes ou un mari violent… Et si nous nous retrouvions à leur place ?

Peu à peu, No et Lou nouent une réelle amitié, elles trouvent l’une en l’autre une confidente, une comparse de solitude car le quotidien de Lou n’est pas non plus de toute quiétude. On sent bien que son intelligence hors norme lui pèse. Ce qui pour nous apparait comme un don, elle le vit comme un handicap, une malédiction qui l’isole des jeunes de son âge (elle n’a que treize ans et est en classe de seconde) et qui ne la laisse jamais en paix. Les idées fusent dans son cerveau, à longueur de temps, sans répit. Cela se ressent dans l’écriture : les phrases sont souvent courtes ou contiennent une succession de verbes séparés par des virgules qui montrent ce déferlement, comme si nous étions dans sa tête : les pensées s’embrouillent, tout va très vite et elle n’a aucun contrôle là-dessus. Ainsi, elle est très mature mais cette maturité s’explique aussi par sa situation familiale. Et pourtant, elle reste une ado comme les autres, avec des problèmes d’ado et notamment ses premiers émois amoureux. Elle est très touchante et m’a souvent mis les larmes aux yeux ! Lucas est également craquant : son comportement change du tout au tout en sa compagnie. Il passe du rebelle qui envoie tout emballer au parfais gentleman, très protecteur avec sa Pépite ! Il vient compléter le duo formé avec No à merveille : lui aussi est hanté par la solitude, l’abandon de ses parents. Ensemble, ils vont se reconstruire un cocon, un foyer chaleureux et calfeutré (ça m’a paru significatif quand elles vont dans son appart, qu’ils ferment les fenêtres et se posent sur le canapé : un havre de paix et de bien-être). La vie de tous va être chamboulée par l’arrivée de No. Les parents de Lou n’y échappent pas, sa mère en est la meilleure preuve. Cela la fait sortir de sa léthargie, reprendre sa vie en main, continuer d’avancer malgré la douleur. Néanmoins, toute bonne chose à une fin et les démons de No vont la rattraper : l’expérience de la rue et surtout le rejet de sa mère à son égard l’ont irrémédiablement abîmée. Elle m’a fait de la peine et même si je la trouve moins attachante que Lou parce que plus distante, du moins au premier abord, sa douleur est palpable. Difficile de passer à une autre lecture après ça ! Les personnages créés par l’auteur sont toujours avec moi et j’ai du mal à les laisser partir. Ils paraissent tellement réels, tellement vrais ! D’ailleurs, j’ai pris mon temps pour lire, pour ne pas arriver à la fin, ne pas refermer la dernière page tout de suite !

 

logo p11

 

partage-lecture-logo

5/11

C'est lundi, que lisez-vous ? (18)

BANNIR~1

Le rendez-vous de Galléane...

 

Ma lecture de la semaine dernière :

No et moi de Delphine de VIGAN

 

Ma lecture en cours :

La Communauté du Sud Tome 3 : Mortel corps à corps de Charlaine HARRIS

 

Ma prochaine lecture :

Zippo de Mathieu BLAIS et Joël CASSEUS

C'est lundi, que lisez-vous ? (17)

BANNIR~1

Ma lecture de la semaine dernière :

Euh... La Promesse des ténèbres de Maxime CHATTAM : ouf ! Enfin terminé ! La lecture fut laborieuse : quasiment un mois pour en venir à bout

 

Ma lecture en cours :

No et moi de Delphine de VIGAN

 

Mes prochaines lectures :

Zippo de Mathieu BLAIS et Joël CASSEUS, partenariat entre le forum Partage Lecture et les éditions Kyklos

La Communauté du Sud Tome 3 : Mortel Corps à corps de Charlaine HARRIS

 

Les lectures des autres participants chez Galléane... 

La Promesse des ténèbres de Maxime CHATTAM

9782266203388.jpg

Genre : Thriller

 

Quatrième de couverture :

New York, mégapole de tous les possibles. De tous les excès. Où la verticalité des buildings s’oppose à celle des souterrains, toujours plus profonds, peuplés de SDF. Où des hommes se déguisent en vampires pour se repaître de la vie de leurs victimes. Où l’industrie pornographique underground se développe à une inquiétante vitesse.

Au cœur de la cité, le journaliste Brady O’Donnel, dans le sillage de Rubis, femme mystérieuse et envoûtante, entame une enquête à hauts risques. L’enfer lui ouvre ses portes, fidèle à la promesse des ténèbres.

 

Ce que j'en ai pensé :

Brady O’Donnel, le mari d’Annabel, l’héroïne de In Ténébris et Maléfices, assiste au suicide d’une jeune femme travaillant dans le milieu du porno. Se sentant coupable de ne pas avoir su trouver les mots pour suspendre son geste ou fait les gestes qu’il faut, il décide d’enquêter sur la vie de Rubis, ce qui l’a conduit à cette extrême. Annabel et Jack Thayer, son coéquipier, sont également sur l’affaire. Le lecteur suit donc les deux enquêtes en parallèle, sachant que Brady a souvent plusieurs longueurs d’avance sur le duo de policiers, ce qui donne parfois lieu à des situations haletantes : Brady est souvent à deux doigts de se faire prendre et cela met les nerfs du lecteur à vifs ! Néanmoins, cette construction donne également lieu à quelques redites, les trois personnages ne progressant pas à la même cadence.

Si je ne devais retenir qu’un seul mot pour définir cette lecture, ce serait « noirceur », celle du milieu dans lequel évolue Rubis, le porno underground, celle des bas-fonds de New-York, celle des personnages, que ce soit le héros ou la Tribu, qui n’a aucune limite. En effet, Brady traverse une crise dans sa vie de couple et professionnelle. Il semble blasé, désabusé. Il s’est enfermé dans les habitudes et le train-train quotidien, dans la facilité et a l’impression de ne plus se reconnaître. L’entrée et la sortie toutes aussi rapides de Rubis dans sa vie vont lui permettre de se remettre en cause, redonner un but à sa vie et devient très vite une obsession qui l’emmène à côtoyer les bas instincts de l’homme. Rien n’est épargné au lecteur, on est dans le trash. Autant le sang ne me dérange pas (enfin dans mes lectures, dans la vie, si vous vous coupez un bras ou une jambe devant moi, ne comptez pas sur mon aide : je serai déjà dans les pommes ^^), autant certaines scènes m’ont fait froid dans le dos, notamment le viol de Rubis ou la description des deux derniers films qu’elle a tourné. Si je me suis attachée aux personnages, ni tout blanc ni tout noir, j’ai eu du mal à avancer dans ma lecture. Ce titre de Maxime Chattam m’a paru manquer de rythme, par comparaison avec mes autres lectures de l’auteur. Je me suis souvent ennuyée. Du coup, j’ai mis quasiment un mois pour en venir à bout et avec beaucoup de difficultés mais je suis contente de savoir désormais ce qu’il en est de la disparition du mari d’Annabel, que l’on évoque dans In Ténébris. La fin m’a surprise, je ne m’attendais pas à cela !

 

Du même auteur :

La Trilogie du mal :

1. L'Ame du mal

2. In Tenebris

3.  Maléfices

 

logo p11