Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Livra'deux pour Pal'Addict 9 (mai/ juin/ juillet 2014)

LDPA what is it?
C'est un challenge inspiré de ce que font déjà deux membres de la team, Jess et Iwry. On s'est dit que ce serait sympa de le proposer à l'ensemble de la communauté et de vous proposer un rendez-vous régulier sur le site dans le but de rassembler des personnes autour de cette passion commune.

Le principe:
En binôme, chacun choisi dans la PAL de l'autre, trois livres :
* Qu'il a lu et aimerait faire découvrir à son partenaire
* Dont il aimerait avoir l'avis d'un ami
* Des titres qui vous interpellent pour leur résumé... 
Sur ces trois livres, vous en choisissez un et dans un délai imparti, vous devez le lire et en faire un avis.

Les dates:
1. Vous avez jusqu'au 15 mai pour vous inscrire, en binôme ou au tirage au sort.
*Pour les binômes tirés au sort, vous aurez le nom de votre partenaire peu après le 15.
2. Le challenge se termine le 31 juillet.

 

Nouvelle édition du challenge et nouvelle partenaire : Edwige qui a choisi dans ma Pal les trois livres suivants :

- le Cycle d'Avalon tome 1 : Les Dames du lac de Marion ZIMMER BRADLEY 
- Hunger Games tome 1 de Suzanne COLLINS
- Geisha D'arthur GOLDEN

 

Je pense lire Hunger Games (je mettrai le lien une fois mon livre lu et le billet fait)

 

J'ai choisi dans la Pal d'Edwige :

- The Mystic Archives of Dantalian de Chaco ABENO et Gakuto MIKIMO, un manga
- L'Etrangleur de Cater Street d'Anne PERRY
- Lucky Harbor Tome 1 : Irrésistible de Jill SHALVIS

 

Edwige a choisi The Mystic Archives of Dantalian.

Le Colporteur et la mort de Kate SEDLEY

Genre : Polar historique

Série Les Enquêtes de Roger le colporteur :

1. Le Colporteur et la mort

2. La Cape de Plymouth

3. La Corde au cou

4. Les Saints innocents

5. La Chanson du trouvère

6. Un Cruel Hiver

7. La Combe du Nocher

8. La Fortune de l'échevin

...

 

Quatrième de couverture :

Trop curieux de la vie pour se satisfaire de la discipline monastique, Roger choisit de se faire marchand ambulant pour arpenter les chemins du monde. Malgré son jeune âge, le colporteur a plus d’un tour dans sa besace et, mieux que marottes ou colifichets, c’est un profond sens de l’observation et de l’analyse qu’il va mettre au service des heurs et malheurs de ses contemporains. En cette fin du XVè siècle, alors que la guerre des Deux-Roses déchire l’Angleterre, ce ne sont pas de minces atouts. Pour ce digne descendant de frère Cadfael, auquel on l’a souvent comparé, Kate Sedley réinvente et reconstitue les faits divers de l’époque haute en couleur où le Moyen-Âge anglais vit ses derniers instants.

 

Ce que j'en ai pensé :

Je vais tout d’abord reprendre un peu le résumé qui ne dit pas grand-chose (mais c’est toujours mieux que de trop en dire ^^) : Roger vient de quitter l’abbaye de Glastonbury où il ne se sentait pas à sa place, pour se faire colporteur. Un jour où il se trouve à Bristol pour vendre ses produits, il fait la rencontre de Marjorie Dyer, servante de l’échevin Weaver, qui lui raconte la disparition mystérieuse du fils de son maître, Clement. Plein d’espoirs, l’échevin charge alors Roger d’enquêter sur cette affaire une fois qu’il sera à Londres, ville où ont eu lieu les faits. Le colporteur reprend alors la route et une fois à destination, s’acquitte de sa tâche, complétée par une autre disparition dans des circonstances similaires.

L’intrigue se déroule dans une période troublée : celle qui oppose les Lancastre aux York, les deux familles royales rivales. C’est une période que je ne maîtrise pas du tout et j’avoue que ça m’a posé problème. J’ai donc fait quelques recherches sur Wikipédia avant de me plonger dans le récit. Un arbre généalogique des personnages historiques ayant existé en début d’ouvrage ainsi que quelques notes sur le contexte en fin d’ouvrage n’auraient pas été de trop, bien au contraire. Leur absence se fait cruellement ressentir pour qui en connait peu ou pas du tout sur la Guerre des Deux-Roses, même s’il ne s’agit que d’un contexte qui n’a pas vraiment de lien avec l’intrigue principale.

Ensuite, avant d’entrer véritablement dans le cœur du sujet : la disparition de Clement Weaver qui est rapidement évoquée au début, il faut attendre un bon moment, le temps que notre héros se rende de Bristol à Londres, ce qui tarde à arriver. J’ai souvent trouvé le temps long. Ses pérégrinations comme la visite de Saint Thomas à Cantorbéry ne sont pas des plus intéressantes. Je me suis ennuyée et n’eut été le peu de pages que compte ce livre, je l’aurais sans doute abandonné, d’autant que les indices laissés par l’auteur nous amènent très vite à deviner l’identité du coupable. L’enquête manque de finesse et arrivée au bout, me reste une impression de « tout ça pour ça ». Mouais, bof. Je n’ai pas vraiment aimé ce polar historique. J’en ai un autre de la série dans ma Pal, La Fête des moissons, le 11ème de la saga, reçu en cadeau pour deux livres de l’éditeur achetés, ce qui m’a poussé à acheter le premier d’occasion, histoire de ne pas me sentir perdue, surtout dans la vie de Roger puisque chaque enquête est indépendante des autres. J’avoue qu’il (La Fête des moissons) me tentait davantage que celui-ci et peut-être aurais-je dû m’écouter et commencer par lui. J’essayerai tout de même de le lire mais pas tout de suite. J’espère qu’il sera meilleur que Le Colporteur et la mort dont les imperfections sont peut-être dues au fait qu’il s’agit du premier…

Bref, une lecture peu concluante…

C'est lundi, que lisez-vous ? (101)

Le rendez-vous de Galléane

 

Ma lecture de la semaine dernière :

Je n'ai pas beaucoup lu cette semaine : j'ai passé la majorité du temps chez des amis...

Du coup, je n'ai eu le temps de terminer que Coup de gigot, 1ère nouvelle qui donne son nom au receuil, de Roald DAHL 

 

Mes lectures en cours :

Toujours dans Le Colporteur et la mort de Kate SEDLEY : je n'accroche pas plus que ça mais il n'est pas très long donc je vais essayer de le terminer...

J'ai également commencé Les Colombes du Roi-Soleil Tome 1 : Les Comédiennes de Monsieur Racine d'Anne-Marie DESPLAT-DUC et Journal d'un vampire Tome 1 de L.J. SMITH : moi qui ai commencé par la série (j'en suis à la saison 4 que j'ai terminé de visionner), je n'ai lu que deux chapitres mais j'ai déjà la nette impression que les scénaristes ont pris le contrepied du livre : les deux n'ont absolument rien à voir ! C'est le jour et la nuit, carrément !

Il faut aussi que je termine Coup de gigot et autres histoires à faire peur de Roald DAHL.

 

Ma prochaine lecture :

Aucune idée, pour l'instant. Je vais déjà faire avec ce que j'ai commencé ^^

Madame Pamplemousse et le café à remonter le temps de Rupert KINGFISHER

Genre : Littérature jeunesse

Série Madame Pamplemousse :

1. Madame Pamplemousse et ses fabuleux délices

2. Madame Pamplemousse et le café à remonter le temps

3. Madame Pamplemousse et la confiserie enchantée

 

Quatrième de couverture :

Il existe à Paris un café aux stores rayés de vert et d’or. Sur le bar trône un percolateur argenté. Lorsqu’on y introduite des ingrédients spéciaux et parfumés, il en sort un café noir qui transporte celui qui le boit dans l’espace et le temps.

Et si Madeleine, madame Pamplemousse et Camembert ont recours à cette invention géniale, ce n’est pas pour faire un paisible voyage dans le temps, mais pour aller chercher dans le passé de quoi sauver le monde de la mélancolie…

 

Ce que j'en ai pensé :

Une suite dans le prolongement du premier tome. La magie opère de nouveau, aucune baisse de régime. Bien au contraire ! On est directement plongé au cœur de l’action en compagnie de Madeleine face à l’horrible ministre, Mademoiselle Fondue, en charge des changements actuels de la ville de Paris, que le Président de la République souhaite remodeler : les bâtiments anciens (immeubles et monuments) sont donc détruits et remplacés par d’hideux immeubles. Mêmes les petits restaurants, comme L’Escargot affamé, tenu par les Cornichons, les parents adoptifs de notre jeune héroïne, sont menacés. Il faut agir vite ! Pour cela, il lui faudra retrouver Madame Pamplemousse, qui a disparu et voyager dans le temps et dans l’espace, grâce à l’invention de Monsieur Moutarde. Des rencontres improbables vont voir le jour : des dinosaures, le monstre du Loch Ness et bien d’autres encore.

Bref, une très belle série qui étonne et ravit à chaque fois les yeux et l’imagination des lecteurs.

 

C'est lundi, que lisez-vous ? (100)

Le rendez-vous de Galléane

 

Mes lectures de la semaine dernière :

Cocktail Club de Madeleine WICKHAM (Sophie KINSELLA)

Madame Pamplemousse et le café à remonter le temps de Rupert KINGFISHER

 

Ma lecture en cours :

Le Colporteur et la mort de Kate SEDLEY, un polar historique, que je viens tout juste de reprendre hier et dont le contexte me parait un peu compliqué (on est en Angleterre, pendant les événements de la guerre des deux roses, si j'ai tout compris mais comme c'est une période dont je ne maîtrise pas du tout les faits, je m'embrouille très vite. Heureusement, ça ne semble pas avoir d'impact sur l'intrigue, c'est juste le contexte dans lequel elle prend place).

 

Ma prochaine lecture :

Je ne sais pas trop. Peut-être Journal d'un vampire Tome 1 de L.J. SMITH que j'ai emprunté à la médiathèque, mais sans certitude...

Cocktail Club de Madeleine WICKHAM alias Sophie KINSELLA

Genre : Roman

 

Quatrième de couverture :

Roxanne, Maggie et Candice, collègues/ copines dans un célèbre magazine de mode londonien, ont une tradition : tous les premiers du mois, rendez-vous au Manhattan Bar, petit pub branché où l’on échange confessions et mojitos tout en critiquant les (plus) jeunes et en sifflant les serveurs.

Enfin ça, c’est pour les célibataires. [Maggie], enceinte, et [Roxanne], qui vit une aventure avec un homme marié, ont autre chose en tête.

Candice, elle, dans un élan de générosité, invite la serveuse à leur table. Mais ajouter un ingrédient au « Cocktail Club » pourrait bien rompre son bel équilibre…

 

Ce que j'en ai pensé :

Je découvre ici une autre facette de l’auteur, plus posée, plus sérieuse que dans sa série L’Accroc du shopping. Maggie, Roxanne et Candice ne ressemblent en rien à Becky Bloomwood. Elles ont des problèmes et des interrogations autrement plus graves et plus matures : maternité, adultère, manipulations et faux-semblants, amour, amitié sont quelques-uns des thèmes abordés dans ce roman avec toutefois quelques touches d’humour propres à l’auteur (et notamment incluses dans le personnage d’Ed, qui m’a beaucoup amusée). Cocktail Club n’est donc pas aussi léger qu’un livre de chick-litt mais on reste néanmoins dans le roman vite lu, agréable, qui permet de passer un très bon moment de détente en compagnie de trois héroïnes très différentes les unes des autres mais unies par une solide amitié. Seulement cette amitié, résistera-t-elle aux secrets qu’elles se dissimulent sous couvert de faire bonne figure et à l’arrivée impromptue d’une tierce personne dans la vie de l’une d’entre elles ?  

Candice m’a parfois énervée à cause de sa naïveté, c’est sans doute celle que j’ai le moins aimé des trois. Maggie m’a, elle, beaucoup émue et Roxanne est celle que j’ai préférée, avec ces remarques cinglantes, son exubérance et son tempérament de feu.

On voit très vite les choses venir et on devine facilement comment elles vont se terminer. C’est assez prévisible donc et pourtant, pas une seule seconde je n’ai eu envie de reposer ma lecture avant le tout dernier mot.

 

C'est lundi, que lisez-vous ? (99)

Le rendez-vous de Galléane

 

Ma lecture de la semaine dernière :

La Prime de Janet EVANOVICH, très drôle !

 

Mes lectures en cours :

L'Etang aux libellules d'Eva IBBOTSON que j'aime bien pour l'instant mais j'en suis encore qu'au début...

Les Enquêtes d'Enola Holmes Tome 1 : La Double Disparition de Nancy SPRINGER, tout juste entamé également...

 

Ma prochaine lecture :

Chroniques lunaires Tome 1 : Cinder de Marissa MEYER. J'ai hâte !

La Prime de Janet EVANOVICH

Genre : Roman

Série Stéphanie Plum :

1. La Prime

2. Jamais deux sans toi

3. A la une, à la deux, à la proie

4. Quatre ou double

5. Cinq à sexe

6. Six appeal

7. Septième ciel

8. Le Grand huit

...

 

Quatrième de couverture :

Plus de boulot, plus de voiture et un compte en banque dans le rouge cramoisi. Stéphanie Plum troque sa TV contre une vieille carlingue déglinguée pour se rendre chez son cousin Vinnie. A la clé : un job de classement minable et sous-payé.

Quand elle ressort du bureau, elle est chasseuse de primes. Enfin, à l’essai. Et sa première proie n’est autre que Joe Morelli, accusé de meurtre. Un cachet de 10 000 dollars pour elle si elle lui met la main dessus. Joe Morelli, le type qui, à intervalles réguliers, débarque dans sa vie pour la lui bousiller. La dernière fois qu’elle a croisé sa route, il y a laissé une jambe.

 

Ce que j'en ai pensé :

Un petit roman plein d’humour, un peu dans le genre des Spellman. D’ailleurs les personnages de La Prime n’ont rien à leur envier : ils sont aussi déjantés qu’eux, à commencer par l’héroïne, Stéphanie Plum, maladroite mais tenace et rancunière (Morelli peut en témoigner, en même temps, il le cherche bien avec ses provocations !), très douée pour se fourrer dans des situations impossibles. Heureusement, Ranger est là en cas de besoin, toujours prêt à sauver sa peau (et ses fesses ^^). En même temps, on ne s’improvise pas chasseuse de prime, c’est ce qu’elle va apprendre dans ce premier tome. Les autres personnages valent aussi leur pesant de cacahuètes dont Morelli, arrogant, macho, gros bras mais pourtant irrésistible (et il le sait parfaitement !), arrivent ensuite Mamie Mazur, complètement dingue (ne lui confiez jamais un revolver), la mère de Stéphanie également, qui se fait un sang d’encre pour sa fille (elle a de quoi) et préférerait la voir choisir un métier moins risqué, le père qui a du mal à supporter sa belle-mère, etc… Bref, une bonne tranche de rigolade ponctuée par les boutades et coups vaches que s’échangent Morelli et Stéphanie. Mes zygomatiques ont beaucoup fonctionné pendant cette lecture, un remède anti-morosité assuré !

Niveau intrigue, la solution apparait très facilement. On devine très vite ce qui est arrivé à Carmen et l’implication d’un des protagonistes, même si la fin apporte son lot de surprises. Ce n’est donc pas ce qui prévaut dans cette lecture…