Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

C'est lundi, que lisez-vous ? (113)

Le rendez-vous de Galléane

 

Mes lectures de la semaine dernière :

Comment devenir une rock star (ou pas) d'Anne PERCIN, dernier volet des aventures de Maxime

Blacksad Tomes 3 et 4 de Juan DIAZ CANALES et Juanjo GUARNIDO (BD)

 

Ma lecture en cours :

Valisar Tome 2 : Le Tyran de Fiona McINTOSH que je viens tout juste de commencer...

 

Ma prochaine lecture :

Je ne sais pas trop. Peut-être Le Chuchoteur de Donato CARRISI que je dois lire en LC courant septembre... Histoire de ne pas être à la bourre ^^

Comment devenir une rock star (ou pas) d'Anne PERCIN

Genre : Littérature jeunesse

Série :

1. Comment (bien) rater ses vacances

2. Comment (bien) gérer sa love story

3. Comment devenir une rock star (ou pas)

 

Présentation Fnac :

Maxime, qu'on avait abandonné entre les mains de policiers à la gare du Nord à cause d'un téléphone de contrebande, alors que sa chère Natacha venait de s'embarquer pour Londres, tente de reprendre tant bien que mal le cours de ses vacances (ratées) de Noël. Pour ne pas retourner illico chez les parents, il trouve refuge à Creil, chez l'oncle Christian, rencontré dans la Saison 2. Ce loser de première semble n'avoir jamais quitté l'adolescence, ses disques, ses pétards... et sa guitare Fender. Durant les trois jours qu'il passe cloîtré avec lui dans son HLM, Maxime découvre avec ravissement que son oncle est non seulement une encyclopédie vivante du rock mais, surtout, qu'il " touche sa race " à la guitare. Alors, si c'était avec lui qu'il montait enfin ce groupe de rock dont il rêvait tant ? L'aventure musicale va, bien sûr, être dans tous les sens " monstrueuse " (ou freaks, si vous préférez). Car à l'oncle déprimé et mutique, va s'ajouter... [Stéphane] ainsi qu'un bassiste allumé, habillé en télétubbies. Quatuor improbable dont vont jaillir, bien sûr, nombre de situations cocasses...Tandis qu'entre deux répétitions, la vie de Maxime poursuit son cours délirant, en particulier avec Natacha, toujours aussi jalouse(…) Quant aux secrets de la famille Mainard - notamment concernant l'amant brésilien de la mamie - on va enfin en savoir un peu plus... Affaires (émouvantes) de famille et musique (à donf) : Anne Percin poursuit et signe une Saison 3 toujours aussi épatante !

 

Ce que j'en ai pensé :

On retrouve un Maxime en mauvaise posture (mais il a l’habitude lol), tel qu’on l’avait laissé dans le deuxième volet de ses (més)aventures. Notre Monsieur Catastrophe va encore se surpasser : du grand art et un grand final que nous offre l’auteur avec toujours cet humour ravageur, à la limite de l’insolence (mais comptez sur Mamie pour le remettre sur les rails !). Une Mamie qui fait ici son grand retour, pour notre plus grand plaisir ! On sait de qui tient son petit-fils ! Moi qui déplorais son absence (ou quasi absence) dans le tome 2, j’ai été ravie. On en apprend davantage sur Tonton Christian. Sortez les mouchoirs. Vous verrez également apparaitre un extraterrestre du nom de Julius Bogossian et là, c’est pas triste ! Des personnages hauts en couleurs, attachants et que l’on quitte à regret… Un troisième volet placé sous le signe des révélations qui promet de grands moments (le meilleur de tous : la découverte de l’identité de Stéphane selon moi. Je n’ai pas pu m’empêcher d’éclater de rire ^^) et où les projets de notre héros se concrétisent enfin. Ce 3ème tome est pour moi le meilleur et clos à merveille cette série de très bonne facture aux nombreuses références rock. N’hésitez pas à vous lancer, vous ne le regretterez pas !

Phryne et les anarchistes de Kerry GREENWOOD

Genre : Policier

Série Phryne Fisher :

1. Cocaïne et tralala

2. Trafic de haut vol

3. Un Train pour Ballarat

4. Phryne et les anarchistes

5. Crime au moulin vert

...

 

Quatrième de couverture :

Lorsqu’un soir de pluie sur les docks de Melbourne, un beau jeune homme blond meurt dans ses bras, l’intrépide détective Phryne Fisher ne peut se résoudre à laisser cette affaire aux mains de la police locale, un peu trop nonchalante à son goût. Pour tout indice, un tatouage du symbole anarchiste et le nom d’une ville lointaine : Riga. Il n’en faut pas plus à la téméraire jeune femme pour plonger, arme au poing, dans l’univers opaque et violent des anarchistes [lettons – et non pas russes comme c’est écrit sur la quatrième de couv. Grrrrrr !] qui, pendant ces tumultueuses années 20, font la Révolution en plein cœur du continent australien ! Toujours élégante et toujours survoltée, aussi à l’aise dans les salons mondains que dans les bouges malfamés, la plus glamour des détectives devra affronter bien des épreuves pour sortir indemne de cette ténébreuse affaire…

 

Ce que j'en ai pensé :

Très heureuse de retrouver Phryne, l’intrépide et libérée jeune femme détective qui, comme dans Trafic de haut vol, mène de front deux enquêtes : celle sur le jeune anarchiste letton tué sur les docks alors qu’elle passait par là en voiture pour rejoindre son domicile et celle sur la disparition d’une collégienne désireuse de s’engager dans les ordres contre l’avis de son père qui souhaite la marier, Alicia Waddington-Forsythe. La première va la mener à côtoyer des gens dangereux et permet d’envisager un aspect historique de ces années 20 : la signature du pacte de non-agression entre la Russie et la Lettonie qui semble compromis par la mort de Lénine et l’arrivée de Staline au pouvoir, les anarchistes lettons et leur Révolution, les meurtres d’Houndsditch, etc… Un épisode qui m’était inconnu et j’ai pris plaisir à le découvrir ici ainsi que le milieu de l’anarchisme. La seconde enquête avance également en parallèle et on entraperçoit petit à petit la personnalité trouble de la disparue et les petits secrets inavouables de la famille.

On retrouve des personnages connus et que j’adore : outre Phryne, fidèle à elle-même, Dot, sa femme de chambre, Mr et Mrs Butler, Bert et Cec, l’agent Collins… J’ai également fait connaissance avec les filles adoptives de Phryne, Jane et Ruth (que l’on découvre dans l’épisode précédent apparemment, Un Train pour Ballarat), qui semblent prendre le même chemin qu’elle et vont l’aider sur l’affaire Waddington-Forsythe. On aura même le droit à une jolie histoire de quelques soirs (c’est déjà beaucoup pour Miss Phryne lol) avec Peter Smith, anarchiste qui a perdu ces illusions et ne se reconnait pas dans les actions menées par ses camarades. A moins qu’il ne soit pas celui qu’il prétend être…

Un très bon policier historique avec des personnages hauts en couleurs que j’ai hâte de revoir dans d’autres aventures (d’ailleurs si 10/18 pouvaient les rééditer… En attendant, on peut toujours se consoler avec la série TV adaptée et toute aussi plaisante : Miss Fisher enquête, très fidèle aux livres, au moins dans la représentation des personnages).

C'est lundi, que lisez-vous ? (112)

Le rendez-vous de Galléane

 

Ma lecture de la semaine dernière :

Apnée noire de Claire FAVAN

 

Ma lecture en cours :

Phryne et les anarchistes de Kerry GREENWOOD : trop contente de retrouver cette chère Phryne Fisher ! Dommage que 10/18 ne les rééditent pas. C'est la galère pour les trouver. Snif !

 

Ma prochaine lecture :

Comment devenir une rock star (ou pas) d'Anne PERCIN, troisième et dernière aventure de Maxime que j'ai laissé en assez mauvaise posture dans le tome 2 ^^

Apnée noire de Claire FAVAN

Genre : Policier

 

Quatrième de couverture :

« Vêtue d’un pyjama en satin écru, la jeune femme repose dans une baignoire remplie, en position de fœtus inversé. Ses mains et ses chevilles sont étroitement liées derrière son dos et elle flotte encore avec un soupçon de grâce ».

 

A Columbia, sur la côte Est des Etats-Unis, c’est la scène macabre que découvre le lieutenant Sandino. Officier intègre, c’est aussi un homme brisé depuis la disparition de sa famille.

Pour mener cette enquête, il doit collaborer avec Megan Halliwell, l’agent du FBI qui a permis l’année précédente l’arrestation de Vernon Chester, un tueur psychopathe qui vient d’être exécuté. Très vite pourtant, il apparait que ce dernier meurtre présente des ressemblances troublantes avec les crimes commis par Chester. Comment est-ce possible ? Tandis que Megan n’ose imaginer le pire, une erreur judiciaire, Sandino se concentre sur certaines incohérences. De discordes en silences la relation des deux policiers évolue, alors que chaque jour le tueur semble se rapprocher d’eux, omniprésent et insaisissable…

 

Ce que j'en ai pensé :

Un duo d’enquêteurs très classique avec un policier alcoolique rongé par ses démons et l’agent du FBI sans aucun tact, aux dents longues. J’ai beaucoup aimé Vince Sandino, broyé par la culpabilité suite à la mort de sa femme, Janice et de sa fille, Laura lors d’un braquage ayant mal tourné et qui noie sa détresse dans la bouteille, en espérant les rejoindre au plus vite. Avec cette série de meurtres ressemblant en tout point à ceux de Vernon Chester, exécuté environ un an plus tôt, il semble remonter quelque peu à la surface. A ses côtés, se trouve Megan Halliwell, une carriériste antipathique, caractérielle et prête à écraser tout ce qui lui fait obstacle. Elle se sert des hommes comme d’ascenseurs sociaux ou professionnels et les jette comme des mouchoirs usagés une fois qu’ils n’ont plus aucune utilité pour elle. Malgré cela, on sent également des failles en elle et cette enquête fait ressurgir les doutes…

J’ai beaucoup aimé le début, je me suis tout de suite attachée à Vince, beaucoup moins à Megan et l’écriture de l’auteur m’a plu d’emblée. Puis, l’intrigue prend une tournure moins plaisante. Je n’y ai pas cru un instant. Pire, déjà que je n’aimais pas trop Megan, là elle devient carrément ridicule. Quand je lis un policier, j’aime les solutions très terre à terre, cohérente, plausible or, ici, j’ai eu l’impression que la théorie de Megan sortait de nulle part, comme un cheveu sur la soupe, elle ne tenait sur rien ou pas grand-chose et ma réaction a oscillé entre l’éclat de rire moqueur et l’énervement. Après ça, difficile pour moi d’accrocher au reste de l’histoire. Je l’ai donc lu en diagonale dans un premier temps et me suis vraiment demandé si j’allais la reprendre. Finalement, oui et j’ai accroché de nouveau au moment où Vince prend les choses en main, où il mène sa propre enquête, en solo mais je n’étais déjà plus tout à fait là. Ça me fait un peu l’effet d’une rencontre ratée, d’autant que j’avais lu auparavant de nombreux avis positifs sur ce livre… Peut-être avais-je mis la barre trop haut mais je crois sincèrement que c’est cette tournure prise par les événements qui m’a refroidi. Ça reste néanmoins une lecture correcte et j’ai très envie de retenter ma chance avec l’auteure avec Le Tueur intime, en espérant ne pas être déçue…

Black Butler Tome 3 de Yana TOBOSO

Genre : Manga

Série en 19 tomes (en cours) dont 16 traduits en français

Mes avis sur le :

Tome 1

Tome 2

 

Quatrième de couverture :

Dans l’Angleterre victorienne, de sinistres meurtres en série plongent le pays dans la terreur. Sebastian, un majordome aux yeux riants, aux couleurs du thé, mais à qui le noir va si bien, va devoir affronter le terrible assassin-éventreur…

 

Ce que j'en ai pensé :

Suite et fin de la confrontation entre Sebastian/ Grell d’un côté et Ciel/ Madame Red de l’autre. Les piques d’humour entre le diable et le shinigami viennent alléger les scènes de combat, égrenées par les souvenirs du passé d’Angelina, qui permettent de comprendre comment elle en est arrivée là. Un passage triste qui montre également une autre facette de Ciel, plus obscur et calculateur qu’il n’y parait. Puis, suit un passage plein d’humour avec l’arrivée d’Elizabeth, la promise du comte, toujours aussi mimi et de sa mère, pas commode, la marquise de Midford. Rien n’échappe à son œil avisé (ni à sa langue acérée). Ciel et Sebastian n’ont qu’à bien se tenir ! On passe donc des larmes aux rires dans ce troisième tome toujours aussi addictif.

C'est lundi, que lisez-vous ? (111)

Le rendez-vous de Galléane

 

Mes lectures de la semaine dernière :

Semaine placée sous le signe des mangas avec Black Butler Tome 2 et Tome 3 de Yana TOBOSO

 

Ma lecture en cours :

Toujours dans Apnée noire de Claire FAVAN, même si je sais ce qu'il va se passer : j'ai lu de là où j'en suis jusqu'à la fin en pointillé car ça me semblait prendre une tournure bizarre (oui je sais c'est pô bien mais j'ai jamais réussi à tenir jusqu'au bout avec une lecture policière. Je craque toujours à un moment ou un autre et je lis la fin avant terme...). Bref, du coup, je sais pas trop si je le continue ou pas. Peut-être que oui car la lecture n'est pas désagréable, même si cette tournure ne me plait guère...

 

Ma prochaine lecture :

J'avais dit que je lirai les livres commencés et bien, je pense que je ne tiendrai pas ma belle (et vaine) résolution ^^ : j'ai trouvé dans une bouquinerie (car plus édité en français ou trouvables à des prix dissuasifs sur le net) un livre de la série Phryne Fisher dont j'ai déjà lu et beaucoup aimé un des tomes. J'ai très envie de le lire. Il s'agit de Phryne et les anarchistes de Kerry GREENWOOD, ce sera donc très sûrement ma prochaine lecture...

Black Butler Tome 2 de Yana TOBOSO

Genre : Manga

19 tomes publiés au Japon (série en cours) et 16 en français

Mon avis sur le tome 1

 

Quatrième de couverture :

Pendant la saison où les réunions mondaines battent leur plein, le comte de Phantomhive reçoit une lettre. Il décide de partir immédiatement pour Londres, accompagné de Sebastian, son majordome.

La montre de gousset en argent égrène les secondes tandis que ses produisent les meurtres de Jack l’Eventreur…

Le mystérieux majordome en noir va plonger dans les tréfonds de la ville la plus brumeuse du monde…

 

Ce que j'en ai pensé :

Maintenant que les présentations de Ciel et Sebastian sont faites, on entre très vite dans le vif du sujet, en passant néanmoins auparavant par la case bévues des domestiques et rattrapage in extrémis et avec talent du majordome, comme dans le tome 1. J’ai beaucoup aimé voir à travers cette même scène les pensées de Sebastian, maintenant que le masque est tombé, le vernis des apparences se fendille également et il n’est plus aussi calme, généreux et coulant avec eux (ni avec son maître), au moins en pensée… J’ai beaucoup ri. Très vite, on en vient à l’affaire de Jack l’Eventreur et nos héros prennent le chemin de Londres afin de découvrir son identité, en compagnie de nouveaux personnages énigmatiques : Angélina alias Madame Red, la tante de Ciel, délurée et exubérante, et son majordome, Grell Sutcliff, plus empoté et moins compétent que Sebastian, Lau, dont on ne sait pas grand-chose pour l’instant et Undertaker, un indic complètement barré et flippant. On commence à en apprendre un peu sur le passé de Ciel et le pourquoi du pacte passé avec son diable de majordome. J’ai trouvé ce tome très intéressant, ne serait-ce que parce qu’il nous plonge dans une affaire ayant réellement existé, même en y insérant des éléments propres à l’intrigue fictive du manga mais aussi et surtout pour l’action omniprésente cette fois-ci et les bribes de renseignements que l’on peut y glaner quant aux personnages. La fin en forme de cliffhanger met l’eau à la bouche et les nerfs en pelote. Quoi ? Déjà ? Autant dire que le tome 3 n’a pas tardé à rejoindre mes étagères et qu’il va être lu très vite ! Je deviens accroc… Aïe aïe aïe…

Et j’ai oublié de le signaler la dernière fois mais les premières pages sont juste sublimes, regroupant tous les personnages en noir et blanc avec juste une pointe de couleur (rouge dans le tome 1 et bleu dans celui-ci).

Celle du tome 1 pour vous faire une petite idée (je n'ai pas trouvé celle du tome 2 sur internet. Snif !)

La référence à l'époque victorienne est ici beaucoup plus marquée, étant donné qu'on est en pleine affaire Jack l'Eventreur ^^ Il est également fait mention de la "saison", des danses et des usages ayant cours.