Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Crime de Paragon Walk d'Anne PERRY

Genre : Policier

Série Charlotte Ellison et Thomas Pitt :

1. L'Etrangleur de Cater Street

2. Le Mystère de Callander Square

3. Le Crime de Paragon Walk

4. Resurrection Row

5. Rutland Place

6. Le Cadavre de Bluegate Fields

7. Mort à Devil's Acre

8. Meurtres à Cardington Crescent

9. Silence à Hanover Close

10. L'Egorgeur de Westminster Bridge

...

(il y a 32 tomes ! Argh !!!!!)

 

 

Quatrième de couverture :

 

Un crime sordide vient troubler la quiétude huppée de Paragon Walk.

 

Tandis que l’inspecteur Pitt, chargé de l’affaire, se heurte au mutisme des résidents, son épouse Charlotte ne se laisse pas intimider par cette omerta des classes.

 

De garden-parties en soirées, les façades respectables de l’Angleterre victorienne ne tarderont pas à se fissurer…

 

 

Ce que j'en ai pensé :

 

Troisième enquête de Thomas et Charlotte Pitt, laquelle suit le même schéma que les tomes précédents : Thomas est appelé à Paragon Walk, où une jeune femme de 17 ans, Fanny Walsh, a été retrouvée poignardée et violée.

 

Il commence à mener son enquête parmi l’entourage de la victime, les Nash, des personnages peu sympathiques, notamment l’aîné des frères, Afton, méprisant, cassant et brutal, il semble peu se préoccuper de ce qui est arrivé à sa demi-sœur, laissée au soin de son cadet, Diggory, beaucoup plus abordable et chaleureux (mais pas vis-à-vis de Pitt) et de sa belle-sœur, Jessamyn, une femme à la beauté fatale, intelligente et redoutable. Le troisième des frères, Fulbert, est une vraie fouine, aimant déterrer les secrets bien gardés de ses semblables, les narguant à la vue de tous.

 

Eux et leurs voisins ne se mélangent pas au petit peuple, dont fait partie Thomas, n’étalent pas au grand jour leurs vices, pourtant nombreux, craignant par dessus tout le scandale qui mettrait à mal leur réputation et causerait leur fin et celle de leur famille.

 

Heureusement, le crime a eu lieu dans la rue où vivent Emily et George Ashworth, durant la saison, et Fanny était une de leurs connaissances, une jeune femme insipide, innocente et très naïve.

 

Charlotte s’en mêle donc à son tour, introduite par sa sœur dans ce cercle très fermé, véritable nid de guêpes, faisant sortir les fantômes du placard et révélant le visage peu brillant de cette Haute Société, avec son franc-parler coutumier, lequel lui attire - encore une fois ^^ - les foudres de ces messieurs-dames, sauf pour Paul Alaric, qui semble plutôt s’en amuser et lui fait frôler le danger de très près.

 

Malgré ce schéma répétitif, j’ai eu grand plaisir à la retrouver et me suis totalement immergée dans cette enquête dont les fils ne sont pas si simples à dénouer.

 

J’ai adoré la voir évoluer dans son rôle de mère, au côté de Jemima, la voir s’épanouir et trouver sa place dans le monde de Pitt, un monde très éloigné du sien, elle semble s’être bien adaptée à son nouveau statut social, grâce notamment aux bons conseils et à la solidarité de Mrs Smith, sa voisine et à sa débrouillardise mais j’ai également adoré revoir Emily, qui sera bientôt mère à son tour et que j’aime de plus en plus, je me demande d’ailleurs si elle ne détrône pas Charlotte dans mon cœur et découvrir de nouveaux personnages dont Lady Vespasia, la tante par alliance d’Emily, le double de Charlotte en plus âgée et plus affranchie de l’étiquette sociale : elle aussi à la langue bien pendue, dit tout haut ce qu’elle pense, sans la moindre gêne, l’avantage de son âge aidant…

 

Je regrette que Thomas ne soit pas davantage présent et mis en valeur !

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
A
J'ai beaucoup lu Anne Perry quand j'étais étudiante, c'est toujours une lecture réussie.
Répondre