Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Cucu la praline de Fanny JOLY

Genre : Littérature jeunesse (roman)

Illustrations de Ronan BADEL

Série Cucu la praline :

1. Cucu la praline

2. Cucu la praline est en pleine forme

3. Cucu la praline s'envole

4. Cucu la praline se déchaîne

5. Cucu la praline met son grain de sel

6. Cucu la praline mène la danse

7. Cucu la praline n'a pas froid aux yeux

8. Cucu la praline fait son cirque

9. Cucu la praline gagne le gros lot

 

Quatrième de couverture :

 

Moi, Angèle Chambar, j’adore : m’habiller en rose, les bonbons, les glaces et Machouillou, mon lion-doudou qui me suit partout.

 

Mais je déteste qu’on m’appelle Cucu la praline. C’est mes frères qui m’ont donné cet affreux surnom sauf que j’ai du caractère.

 

Pas question de me laisser faire !

 

Ce que j'en ai pensé :

 

Angèle Chambar, surnommée Cucu la praline, doit faire face à ses deux frères : Victor, 11 ans et Jean-Maxime (JM ou Mad Max de son petit surnom), 8 ans qui font tout pour lui rendre la vie impossible !

 

Mais elle ne se laisse pas faire et la lecture alterne entre les plans que les garçons mettent au point pour l’embêter ou la faire accuser de leurs mauvais coups et les siens pour se venger, leur rendre la pareille ou rétablir la vérité et être innocentée de leurs bêtises avec l’aide de son amie Chloé, irrésistible, qui ferait fondre même la pire des brutes.

 

Ajoutez à cela son amoureux, Kévin Truffe, qui arrive toujours au moment le plus critique pour elle et vous aurez une petite lecture amusante, légère, divertissante et facile, à mettre entre les mains des plus jeunes (7-8 ans) car cela reste très jeunesse tout de même.

 

Le mois anglais is (presque) back !

Lou et Cryssilda sont les organisatrices de cette 6è saison du mois anglais qui devient un rendez-vous traditionnel sur le blog au mois de juin pour la 3è fois cette année (j'inaugure d'ailleurs cette année une rubrique "Mois anglais" sur le blog. Na !) !

Billets libres, lectures communes, comme chaque année il y en aura pour tous les goûts. Le seul mot d'ordre : fêter l'Angleterre sur nos blogs. 

Pour vous inscrire, laissez un commentaire sur leur blog ou sur le groupe facebook.

Rendez-vous le 1er juin !

 

Toutes les LC prévues sont recensées ici. Je vous invite à y jeter un oeil.

 

Pour ma part, 4 billets sont d'ores et déjà programmés courant juin dont un le 6 juin pour la LC autour des BD/ Manga et un autre le 9 pour la littérature jeunesse. Les deux derniers seront en rapport avec Agatha Christie, laquelle occupera une place de choix sur le blog pour ce mois anglais ^^

Je compte également lire un livre d'un auteur victorien pour le 14 juin et un polar pour le 24. Pour le reste, ce sera en fonction du temps qu'il me restera mais il y aura sans doute aussi des films (un pour la journée rois et reines du 16 juin) et j'aimerais terminer de visionner la saison 1 de Downtown Abbey afin de vous en parler aussi !

Vaste programme donc ! Pour finir, admirez quelques uns des magnifiques logos, parmi tant d'autres que vous aurez l'occasion d'apercevoir dans mes billets, concoctés par les membres du groupe :

Les Petites Reines de Clémentine BEAUVAIS

Genre : Littérature jeunesse (roman)

Coup de coeur

 

Quatrième de couverture :

 

On les a élus « Boudins de l’année » sur Facebook.

 

Mais Mireille Laplanche et ses « boudinettes », Hakima et Astrid, n’ont pas l’intention de se lamenter sur leur sort !

 

Elles ont des mollets, des vélos, et elles comptent bien rallier Bourg-en-Bresse à Paris… pour s’incruster à l’Elysée !

 

Place aux Petites Reines !

 

Ce que j'en ai pensé :

 

Une écriture intelligente pour un sujet sensible traité avec beaucoup d’humour, celui de Mireille, élue boudin de l’année pour la 3è fois consécutive sur Facebook par le collège/ lycée où elle va en cours. Mais cette fois-ci, elle n’est « que » boudin de bronze, devancée par Astrid, en seconde tout comme elle et Hakima, une petite collégienne de 5è. Désopilante, son humour est à la fois une armure qu’elle s’est forgée suite aux nombreuses moqueries et humiliations sur son physique, même si elle fait comme si cela ne l’atteignait pas, le lecteur sent bien derrière que le rire est parfois bien jaune ! Mais, elle a choisi de ne pas faire le jeu de ses détracteurs dont Malo, le pire de tous, celui qui est à l’origine de ce concours abject et son humour grinçant, souvent à la limite de l’insolence est aussi sa meilleure arme dont font les frais toutes les personnes de son entourage comme sa mère, qu’elle exaspère et son beau-père, le pauvre Philippe Dumont qui en prend aussi pour son grade alors qu’il n’aimerait rien tant qu’elle l’accepte et le considère comme son père !

 

Engagée dans une folle équipée avec ses compagnes d’infortune et le frère d’Hakima, blessé à la guerre où il a perdu ses jambes et qui n’attendait qu’un projet fou comme celui-ci pour se remettre en selle, sortir la tête de l’eau et reprendre sa vie là où elle s’était arrêtée, rongé par la culpabilité, elle décide de relier Bourg-en-Bresse à Paris en vélo pour gate-crasher la garden party présidentielle, chacune dans un but qui lui est propre.

 

Solidarité, dépassement de soi et de ses limites, épanouissement et confiance en soi seront les valeurs portées et éprouvées par cette fine équipe portée par l’énergie et la force de Mireille, qui en est à sa tête mais aussi par la débrouillardise d’Astrid, qui a fait les scouts et est une vraie manageuse dans l’âme, par la sensibilité d’Hakima, puits de science, curieuse, le « bébé » du groupe dont tous vont prendre soin et qui va amener Mireille à s’adoucir en prenant conscience que son humour peut faire peur ^^ et par Kader, le Soleil, le grand-frère bienveillant et torturé. Tous vont apprendre beaucoup sur eux et sur les autres au cours de ce voyage riche en émotions, en révélations et en rencontres avec d’autres êtres brisés comme Adrienne.

 

Un livre à mettre entre les mains de tous les ados, un must-have qui leur permettra de prendre conscience que derrière toutes les Mireille, Astrid et Hakima du monde, il y a de vraies belles personnes, qu’ils puissent se mettre à leur place et comprendre la portée, la mesquinerie et la méchanceté de leurs injures et leurs humiliations répétées. A mettre aussi entre les mains de toutes les petites « boudinettes », qu’elles retrouvent le sourire et la confiance en elles, qu’elles puisent un peu de la force de Mireille pour s’opposer à eux et oser enfin s’ouvrir aux autres !

Black Butler Tome 5 de Yana TOBOSO

Série en 24 tomes (en cours - Tome 24 à paraître en France le 22 septembre 2017)

Tome 1

Tome 2

Tome 3

Tome 4

 

Quatrième de couverture :

A l’occasion d’un concours de cuisine consacré aux currys, Sebastian doit affronter un Indien doté de la « main de Dieu » afin d’obtenir un royal warrant et devenir fournisseur de la cour. Entouré de montagnes d’épices permettant des combinaisons infinies, Sebastian s’affaire ! Un ordre suffit à ce que le majordome devienne l’épée de son maître !

 

Ce que j'en ai pensé :

Ce cinquième tome est dans la lignée du précédent et vient clore l’histoire entamée dans le quatrième : Sebastian doit affronter Aghni, le serviteur du prince Soma passé à l’ennemi, sur la préparation d’un curry. Il aura fort à faire sachant que ce plat typiquement indien est une des spécialités de son rival alors qu’il lui est totalement étranger et qu’il n’en maîtrise pas les différentes subtilités. Charge pour le prince Soma de les lui apprendre et charge pour toute la maisonnée de l’aider en goûtant les différentes variations qui lui permettront enfin d’accéder à la finale, ce qui donne lieu à un vrai cours de cuisine et à une mine d’informations sur la vie aux Indes et notamment sur le curry ainsi qu’à de nombreuses tranches d’humour. Soma prend ici conscience de ses défauts dont son égoïsme, au contact de Sebastian et Ciel puis, lors du dénouement, qui réserve quelques surprises. Il change, gagne en maturité et fait l’apprentissage de la vie adulte. J’ai beaucoup aimé le voir évoluer (même s’il nous offre quelques moments de régression, notamment avec Ciel, qui ne sait plus quoi faire pour s’en débarrasser ^^).

La reine Victoria fait sa toute première apparition, de manière très remarquée et fracassante, en grande dame moderne, volontaire et déterminée. Elle vient de perdre son époux, le prince Albert, ce qui entraîne plusieurs crises de larmes (et de rires pour le lecteur).

 

Même si j’ai bien aimé ce tome, on n’avance guère au niveau de l’intrigue principale et on n’en apprend pas beaucoup plus sur Ciel et Sebastian, sur le pacte qui les lie. C’est davantage un tome de transition, une sorte d’entracte qui fait sourire le lecteur et permet de le faire patienter jusqu’au suivant, qui lui s’avère plus intéressant comme le laisse présager la fin et l’arrivée de ce cirque…