Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Protectorat de l'ombrelle Tome 1 : Sans âme de Gail CARRIGER

Genre : Fantastique

Série Le Protectorat de l'ombrelle :

1. Sans âme

2. Sans forme

3. Sans honte

4. Sans coeur

5. Sans âge

 

Quatrième de couverture :

Miss Alexia Tarabotti doit composer avec quelques contraintes sociales. Primo, elle n’a pas d’âme. Deuxio, elle est toujours célibataire. Tertio, elle vient de se faire grossièrement attaquer par un vampire qui ne lui avait même pas été présenté ! Que faire ? Rien de bien, apparemment, car Alexia tue accidentellement le vampire. Lord Maccon – beau et compliqué, écossais et loup-garou – est envoyé par la reine Victoria pour démêler l’affaire.

Des vampires indésirables s’en mêlent, d’autres disparaissent, et tout le monde pense qu’Alexia est responsable. Mais que se trame-t-il réellement dans la bonne société londonienne ?

 

Ce que j'en ai pensé :

Sans âme ne veut pas dire sans sentiment ou sans cœur, contrairement à ce que je craignais et comme le démontre Alexia. C’est une jeune femme au tempérament bien trempé, qui fait preuve d’une ironie mordante, que j’ai d’emblée adoptée et adorée – j’ai beaucoup ri -, comme elle le prouve dans ses échanges savoureux avec lord Maccon, comte de Woolsey, Alpha de la meute locale, qui provoque chez elle de froides colères. Elle a d’ailleurs le même effet sur lui, ce dont elle joue en toute conscience ! Elle n’est cependant pas indifférente aux personnes qui l’entourent, que ce soit Ivy, son amie, vieille fille tout comme elle, le professeur Lyall ou même son impossible famille qui la dévalorise sans cesse, pour qui elle est une cause perdue en raison de ses traits italiens trop prononcés et de sa passion pour les sciences, et avec qui elle a très peu de points communs, les Loontwill ou bien encore lord Akeldama, son ami vampire, excentrique, fin politicien, au courant de tout ce qui se passe car il l’a bien compris, le nerf de la guerre ce n’est pas seulement l’argent, c’est aussi et surtout l’information. Et pourtant, cette fois-ci, il ne sait rien lui non plus sur les étranges disparitions qui semblent frapper les communautés surnaturelles de la ville et les non moins étranges naissances de vampires solitaires que va mettre à jour notre héroïne. Grâce à ses « dons » de paranaturelle, elle va vite se trouver au cœur de l’affaire, emportant dans son sillon le lecteur, qui comprend bien qu’il n’est encore qu’au début de ses découvertes quant à ses pouvoirs. L’intrigue est assez bien ficelée, même si certaines révélations sont prévisibles et l’auteur revisite de manière fort adroite et originale les mythes et légendes sur les vampires et les loups garous en les plaçant à une époque que j’adore : celle de la reine Victoria (qui fait même une rapide mais très marquante apparition), dans un univers steampunk, avec de nombreux ajouts (le potentat, le derwan, le mujah…) qui ajoutent encore du sel à cette lecture, avec ses personnages charismatiques et tous plus attachants les uns que les autres car tous intrigants et ayant leur part de mystère… J’ai hâte d’en apprendre davantage sur eux dans les tomes suivants !

  

 (challenge normalement terminé au 31/12/2015 mais j'ai décidé de le continuer pour moi-même car j'ai beaucoup aimé l'année dernière).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Titine 26/02/2016 14:49

Malgré les nombreux billets élogieux, je ne suis pas tellement tentée par cette série, il faut dire que je ne suis pas très fantastique ! Merci pour ton billet !

Les lectures d'Alexielle 28/02/2016 11:44

J'avais un peu peur justement d'être le mouton noir et de ne pas aimer parce que j'aurais placé la barre trop haut mais non !

Après Titine, on a tous des genres que l'on délaisse un peu, que l'on aime moins : chacun ses goûts, je comprends ^^