Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Ile au trésor de Robert Louis STEVENSON

5647.jpg

Ce n'est pas l'édition que je possède mais je n'ai pas trouvé l'image correspondante...

Genre : Littérature jeunesse (ou classique, suivant l'éditeur. Moi j'ai lu une édition pour la jeunesse : éditions Lito, collection La bibliothèque des 8/ 12 ans)

Lecture commune d'août 2011 (forum Livraddict)

 

Résumé (Evene) :

Dans l'auberge tenue par ses parents, le jeune Jim Hawkins fait la connaissance fortuite d'un vieux marin moribond et pétri d'alcool sur qui pèse une terrifiante menace. Après le décès du marin et celui de son propre père, Jim découvre dans les bagages de Billy Bones une carte au trésor, promesse de fortune et d'aventures. Il partage sa découverte avec le docteur Livesey et le chevalier Trelawney, qui embarquent avec lui sur l'Hispaniola. Long John Silver, dont le perroquet ne quitte jamais l'épaule, fait également partie du voyage. Arrivés sur l'île, une bande de pirates dont John Silver se révèle être le capitaine, tente de s'emparer du trésor, multipliant contre l'équipage de Jim les attaques et les traîtrises.

 

Ce que j'en ai pensé :

Le narrateur n'est autre que le héros de cette aventure, Jim Hawkins, jeune garçon courageux, ingénieux, intrépide mais surtout très imprudent, il n'hésite pas à se mettre en danger pour sortir ses camarades, le docteur Livesey, le chevalier Trelawney et le capitaine Smollett, de toutes les embûches semées sur leur chemin par l’infâme pirate John Silver et ses sbires pour mettre la main sur la carte et retrouver le trésor de Flint. Bien sûr, on sait d'avance comment tout cela va finir. J'avoue que dès le départ j'avais un a priori négatif : on m'a offert ce livre quand j'étais enfant et je n'ai jamais voulu l'ouvrir, me disant que « les histoires de pirates, c'est pour les garçons » et bien je dois dire qu'à ce niveau-là, je me trompais. Au contraire, j'aurais voulu peut-être plus de batailles, plus d'actions. Même si le livre n'en manque pas, le tout m'a semblé un peu trop rapide, je n'ai pas vraiment eu le temps de m'attacher aux personnages, même pas à Jim, omniprésent et encore moins aux autres qui passent vraiment au second voire troisième plan (sauf peut-être le docteur et Long John. C'est d'ailleurs celui qui m'a le plus plu : on ne sait pas vraiment où il se situe, ni complètement mauvais ni complètement bon, il est imprévisible, roublard, un peu à la Jack Sparrow, le charme en moins ^^). Cette impression de scènes tronquées m'a également fait me demander si je n'avais pas affaire à une version « remodelée » et ce ne sont pas ces mots placés en début d'ouvrage « adapté par Béatrice Guthart » qui ont fait taire mes doutes. Du coup, j'ai maintenant très envie de me procurer une version où il sera noté en toutes lettres « texte intégral » pour comparer et peut-être que mes « reproches » n'auront plus lieu d'être, que les situations rencontrées et les personnages seront plus développés et que j'accrocherai un peu plus, même si j'ai plutôt bien apprécié ma lecture...