Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Mémoire fantôme de Franck THILLIEZ

9782266205030.jpg

Genre : Thriller

 

Quatrième de couverture :

Quatre minutes. C'est le temps d'un souvenir pour Manon. Après, tout s'efface. Puis recommence. Pour quatre minutes.

Dans ces conditions, pas faciles pour Lucie Henebelle, fraîchement promue lieutenant à la brigade criminelle de Lille, de trouver par qui la jeune femme vient d'être agressée. Et de comprendre la signification des mots gravés au creux de sa paume : « Pr de retour ».

S'agit-il du Professeur, ce tueur en série qui a sévi quatre ans plus tôt dans la France entière, semblant obéir à quelque sordide logique mathématique ?

Lucie le pressent , la clé de cette affaire jamais résolue réside dans la mémoire fragmentée de Manon. Une mémoire à laquelle plus personne n'a accès, pas même l'intéressée...

 

Ce que j'en ai pensé :

Un thriller très dynamique, qu'il est difficile de lâcher une fois commencé. Je me suis énormément attachée aux deux héroïnes, Lucie Henebelle, inspecteur de police et surtout à Manon Moinet, la clé de l'énigme : elle détient la solution mais, malheureusement, souffre d'amnésie depuis un cambriolage qui a mal tourné. Elle seule est en mesure de découvrir l'identité du Professeur, tueur en série qui fait son retour après 4 ans d'absence. Malgré son handicap, son intelligence et sa ténacité restent intactes. Elle m'a souvent fait monter les larmes aux yeux, pour son courage sans faille qui lui permet de faire face, de garder la tête hors de l'eau, malgré ses souvenirs défaillants. Elle est très émouvante : on la voit véritablement se débattre contre elle-même et elle s'en sort, je trouve, admirablement bien, grâce à cette force en elle, cette obsession pour retrouver le meurtrier de sa sœur, Karine. L'auteur nous en apprend beaucoup sur la mémoire et ses nombreuses subtilités. Ainsi, je sais maintenant qu'il existe différentes mémoires : celle où sont stockés nos souvenirs, dans nos hippocampes (c'est celle-ci qui a été affectée chez Manon), la mémoire procédurale (par exemple, lorsque l'on apprend à conduire : cela devient ensuite un automatisme), la mémoire du corps... Toutes ces données ne sont pas faciles à appréhender au départ : je n'y comprenais pas grand-chose au début de ma lecture mais elles sont nécessaires pour bien comprendre ce qui se passe dans le cerveau de Manon. Cela la rend « réelle ». Les mathématiques ont également une place de choix dans ce thriller : en effet, le Professeur laisse des énigmes sur les lieux de son forfait qui font toutes référence à des théories mathématiques, d'où l'importance de Manon dans l'enquête car c'est une brillante mathématicienne. Là, j'ai eu plus de mal, notamment concernant les explications sur le nombre Pi ou sur les spirales : je suis limite allergique aux maths ! Heureusement, là encore, l'auteur instruit son lecteur de manière simple mais efficace.

La fin en surprendra plus d'un (à moins de lire les dernières lignes avant... et comme par hasard de tomber pile poil sur le passage où est révélée l'identité du tueur... Cela m'apprendra à être trop curieuse!!!!!).

J'ai bien envie de lire La Chambre des morts, où apparaît pour la première fois, si j'ai bien tout compris, le personnage de Lucie...

 

logothilliez

Avec quasiment une semaine de retard !!!!

Les billets des autres particpants sont ici

Prochain rendez-vous : le 26/03/2011 autour de Yasmina KHADRA. N'hésitez pas à vous inscrire

Voir les commentaires

Les Mystères de Harper Connelly tome 1 : Murmures d'outre-tombe de Charlaine HARRIS

51dVs4FGkHL__SL500_AA300_.jpg

Genre : Fantasy

 

Quatrième de couverture :
"Depuis que j'ai survécu à la foudre, je suis capable de sentir et de revivre les derniers instants des morts. Contrairement aux apparences, cela peut s'avérer utile : on me contacte pour retrouver les personnes disparues... enfin, décédées devrais-je dire.
Du coup, j'en ai fait mon métier. C'est sûr, tout le monde n'apprécie pas la façon dont je gagne ma vie, mais, puisque je dois vivre avec ce "don", autant m'en servir.
Tolliver, mon demi-frère, m'accompagne. Un associé dont je ne peux pas me passer. Aujourd'hui, nous allons à Sarne dans l'espoir de retrouver une adolescente. Dénicher le corps ? Facile ! Mais quitter la ville, c'est une autre affaire ! "

 

Ce que j'en ai pensé :

J'ai bien aimé ce livre, surtout qu'il est arrivé après deux déceptions et en pleine « crise de bonnes lectures » (je me comprends). Au début, j'ai trouvé Harper froide, indifférente aux morts dont elle entrevoit les derniers instants (elle sait comment ils sont morts mais a besoin pour cela d'un corps et ignore qui est le meurtrier). Elle utilise son don afin de se faire de l'argent et les gens alentour la méprise pour cela. Ils la consultent afin de retrouver leurs proches ou savoir ce qui leur est arrivé mais ne la croient pas pour autant. Attitude contradictoire. On se rend vite compte que cette froideur affichée est en fait une carapace qu'elle s'est constituée afin de ne pas souffrir de leur mépris et parce que de toute façon, elle n'a pas le choix : elle doit vivre avec ce « don ». Finalement, au fur et à mesure de l'histoire, elle nous apparaît plus sensible, voire fragile, ce qui change de certaines héroïnes qui n'ont peur de rien. Harper est marquée par son passé, un passé de souffrances dont on connaît les grandes lignes et qui la rapproche d'autant plus de Tolliver, très protecteur avec elle. Il m'a semblé parfois limite envahissant, réagissant même dans certains cas comme un mari jaloux mais, là encore, nous comprenons ensuite pourquoi : en fait, Harper est très dépendante de lui, il est sa bouée de sauvetage, celui qui l'empêche de couler et elle a besoin de lui, ne sait pas vivre sans lui ! Vous l'aurez compris, je me suis beaucoup attachée aux personnages principaux.

Quant à l'histoire, Harper est appelée par des notables de la ville de Sarne pour retrouver le corps d'une jeune fille et découvrir comment elle est morte. Elle va vite avoir la réponse mais est retenue contre son gré par ces mêmes notables pour en savoir plus (encore une fois, sachant qu'elle ne « voit » pas le meurtrier, juste les derniers instants de la victime) : pourquoi ? Que cache cette mystérieuse histoire ? Elle va tenter de le découvrir... L'enquête en elle-même est assez lente mais sans être ennuyeuse : les éléments se mettent en place progressivement (même si j'ai deviné avant la fin). Je suis tout de même restée captivée par ma lecture : les sentiments éprouvés par Harper sont palpables et il est impossible de rester insensible à ce qui lui arrive. On découvre également quelques bribes de son passé, ce qui donne envie d'en savoir plus !

 

Une lecture sympathique offrant un agréable moment de détente. Ce n'est pas LA lecture du siècle mais cela reste très plaisant ! Le style de l'auteur l'est également... Cela me donne maintenant envie de lire la suite, bien sûr mais surtout de sortir le tome 1 de la Communauté du Sud de ma PAL (j'ai honte!).

Voir les commentaires