Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Marion Tome 2 de Yuu HIKASA

Genre : Manga

Série terminée en deux tomes

Mon avis sur le tome 1

 

 

Quatrième de couverture :

 

Paris, 1940.

 

Alors que la guerre se rapproche pas à pas, Marion se prépare à interpréter Jeanne d’Arc dans un spectacle qui pourrait changer sa vie.

 

Un jour, elle fait la rencontre d’une fille qui lui ressemble comme deux gouttes d’eau et dont le nom est synonyme d’espoir.

 

Mais face aux sombres machinations qui se trament dans les coulisses du music-hall, Marion parviendra-t-elle à faire entendre sa voix au public ?

(…)

 

 

Ce que j'en ai pensé :

 

Le piège se referme doucement sur Marion.

Le pire, c’est que la jeune fille sent bien qu’il y a anguille sous roche mais elle s’accroche à son rêve : c’est sans doute la chance de sa vie !

 

Et elle est très loin d’imaginer ce qui se trame derrière son dos.

Le lecteur, lui, le sait et ça m’a fait proprement bondir et sortir de mes gonds !

 

Aaron a sacrément baissé dans mon estime !

Il a effectivement de quoi se sentir coupable mais, malheureusement, ça ne l’empêche pas d’aller au bout de son plan…

J’étais loin de m’attendre à une telle machination !

 

Heureusement, les enfants des rues, dont Marion a été la chef, sont là pour veiller sur elle.

Espérons qu’ils arriveront à temps pour mettre un terme à tout cela, avant qu’il ne soit trop tard pour leur amie.

 

Finalement, dans ce second tome, les rôles s’inversent : les « gentils » se révèlent être des hypocrites sans scrupule alors que Jules, lui, reste fidèle à lui-même.

 

Loin d’être sympathique, il ne triche pas, ne se fait pas passer pour un autre et semble même éprouver des sentiments pour Marion, qu’il tente de protéger comme il le peut. Il ne se fait aucune illusion sur le monde des artistes. On le sent désabusé et finalement très lucide au vu de ce que l'on sait.

J’ai beaucoup aimé les voir interagir.

 

Espéranza, qui ressemble comme deux gouttes d’eau à notre héroïne, apporte un vent de fraîcheur et de légèreté à ce second tome.

Dommage qu’on n’en sache pas beaucoup plus sur elle.

 

En bref, une jolie petite histoire dans le Paris des années 40, que fait revivre l’auteure à travers ses illustrations détaillées et minutieuses. C’est simple, on s’y croirait et on s’imagine sans mal déambuler dans les rues de Paris !

 

 

 

Le fait que cette série soit constituée seulement de deux tomes est vraiment un plus, un de ses nombreux atouts, outre donc les magnifiques dessins et le personnage de Marion, à qui l’on s’attache immédiatement et pour qui on prend fait et cause.

 

Cependant, c’est aussi son principal défaut : les autres personnages – Aaron, Jules, Esperanza, les trois enfants faisant partie de la bande de Marion, Julien… - sont quelque peu laissés de côté. Ils manquent de consistance et de matière : j’aurais aimé en savoir davantage sur eux, plus m’attacher à leurs sentiments et ressentis, connaître leur passé également, etc…

 

L’auteur ne nous fait finalement partager qu’un moment de leur existence, que j’aurais aimé voir prolongé mais c’est aussi une belle preuve de son talent !

 

J’espère désormais lire d’autres de ses titres !

 

Cette semaine, retrouvez l'avis des autres participants à la BD de la semaine chez Moka Milla.

Voir les commentaires

L’Île au manoir d'Estelle FAYE

Genre : Littérature jeunesse (fantastique)

 

 

Quatrième de couverture :

 

Par une nuit d’hiver, sur une île de l’Atlantique, Adam aperçoit une fille étrange sur la plage en bas de chez lui.

Une fille très pâle aux longs cheveux humides, qui ressemble à une noyée.

 

En cherchant à l’aider, Adam se retrouve entraîné dans une quête dangereuse, entre le présent et le passé, entre la réalité et le rêve…

 

D’où vient cette fille à la voix qui l’ensorcelle ?

 

Que lui veut cet homme en noir, qui contrôle les vagues et les vents ?

 

Et surtout, quelle porte ouvre une vieille clé rouillée, dotée d’un pouvoir obscur, ramenée du fond de l’océan ?

 

 

Ce que j'en ai pensé :

 

L’ambiance étrange, mystérieuse, angoissante créée par l’auteure fait de ce titre une histoire captivante, qui se lit d’un seul trait tellement on est pris dans cette aventure aux côtés d’Adam et de ses deux meilleurs amis, Adélis et Gaël, pour découvrir qui est cette étrange jeune fille.

 

Elle ne semble pas de ce monde.

D’où vient-elle alors ?

Et surtout, qu’attend-t-elle de notre héros, Adam ?

 

Celui-ci se voit confier une mission dangereuse, aux multiples péripéties et il va devoir affronter des forces obscures et puissantes.

 

Heureusement, il n’est pas tout seul et peut compter sur ses amis.

 

En bref, un court roman haletant, à la tension palpable, qui nous fait entrer dans une dimension fantastique teintée de mystères glaçants, que j’ai dévoré de bout en bout. J’étais même très frustrée d’arriver à la fin !

 

Première rencontre avec Estelle Faye, d’autres livres d’elle se trouvent dans ma Pal et depuis la fin de ma lecture, j’ai hâte de me pencher dessus !

 

Voir les commentaires

Will et ses frères Tome 1 : Panique à la bibliothèque de Eoin COLFER (texte) et Tony ROSS (illustrations)

Genre : Roman jeunesse

Série Will et ses frères :

1. Panique à la bibliothèque

2. La Vengeance du pirate

3. Un Frère d'enfer

 

 

Quatrième de couverture :

 

Cinq frères à la maison, c’est panique à bord !

 

Alors, cet été, Will et Marty, les deux aînés, iront tous les jours à la bibliothèque.

Ainsi en ont décidé leurs parents.

 

Mais attention !

 

On raconte que la terrifiante bibliothécaire ferait régner l’ordre et le silence à l’aide d’un mystérieux fusil lance-patates.

 

Gare à celui qui osera la défier…

 

 

Ce que j'en ai pensé :

 

Il semble qu’il s’agisse d’une série rééditée. En grande fan de l’auteur et de son humour découvert avec la série des Artémis Fowl (que je vous conseille fortement !), j’étais apparemment passé totalement à côté de la première impression.

Erreur réparée et comme d’habitude avec les titres d’Eoin COLFER, quand je l’ai vu sur l’étal de ma librairie, je n’ai même pas pris la peine de lire le résumé : hop, direct dans mon panier !

Et oui, il fait partie de ses rares auteurs dont j’achète, sans même me poser de question, tous les livres !

 

Deuxième d’une fratrie de 5 frères, Will et son aîné, Marty, 9 et 10 ans, sont envoyés à la bibliothèque pendant les vacances, sur décision de leurs parents excédés par leurs enfants énergiques, bruyants et toujours en train de se disputer ou d’inventer une nouvelle bêtise.

 

Ils vont faire la connaissance de Patator, la redoutable bibliothécaire dont la réputation n’est plus à faire parmi les enfants !

 

D’abord bravache et frondeur, Marty va tenter quelques incartades rapidement tuées dans l’œuf avec une efficacité à toute épreuve, pour le plus grand plaisir du lecteur qui ne peut s’empêcher de rire de leurs malheurs (c’est pô bien ^^ lol).

 

Will, plus prudent, va finalement découvrir le pouvoir des livres.

 

Une aventure pleine d’humour (on n’en attendait pas moins de la part de l’auteur) et de douce folie, accompagnée par les illustrations non moins hilarantes du génial Tony ROSS, parfaite pour les jeunes lecteurs, qui font leurs premiers pas dans la lecture.

 

J’ai adoré la fin, jubilatoire et tendre aussi, qui vient parfaitement clore ce premier épisode des (més)aventures de Will et ses frères.

 

 

Voir les commentaires

Agatha Raisin enquête Tome 2 : Remède de cheval de M.C. BEATON

Genre : Policier

Série Agatha Raisin enquête :

1. La Quiche fatale

2. Remède de cheval

3. Pas de pot pour la jardinière

4. Randonnée mortelle

5. Pour le meilleur et pour le pire

6. Vacances tous risques

7. A la claire fontaine

8. Coiffeur pour dames

...

 

 

Quatrième de couverture :

 

Après la pluie, le beau temps !

 

Agatha Raisin est désormais bien installée dans son cottage de Carsely en compagnie de ses deux chats.

Cerise sur le pudding, le nouveau vétérinaire du village ne semble pas insensible à ses charmes.

 

Quand le beau véto succombe à une injection de tranquillisant destinée à un cheval rétif, la police locale conclut à un malencontreux accident.

 

Mais pour Agatha, dont le flair a permis de résoudre l’affaire de La Quiche fatale, il s’agit bien d’un meurtre.

 

A l’étonnement de tous, le séduisant colonel James Lacey partage pour une fois l’avis de son entreprenante voisine.

 

Et nos deux détectives amateurs se lancent dans une enquête bien plus périlleuse qu’ils ne l’imaginent…

 

 

Ce que j'en ai pensé :

 

J’ai trouvé qu’il y avait plus de rythme que dans le tome 1 : cette fois-ci, je n’ai pas eu le temps de m’ennuyer dans cette nouvelle enquête menée tambour battant par une Agatha en pleine forme.

 

Adoucie ( ?) par le bon air de Carsely, l’ex-femme d’affaires aux dents longues ne flaire même pas les embrouilles qui lui tombent dessus et qu’elle évite uniquement par chance ou grâce à cet adorable Bill Wong dont on rencontre ici les parents (qui n'ont absolument rien d'adorables ^^) !

 

Va se joindre à elle pour résoudre le mystère du supposé meurtre du véto, Paul Bladen, celui que l’on n’attendait pas et pour cause : il s’agit de son voisin, qui la fuyait – avec raison – jusqu’ici comme la peste, James Lacey. Celui-ci semble bien plus au courant qu’elle des petits secrets des uns et des autres, ayant ses entrées partout, sans doute grâce à son charme discret.

 

Voilà qui promet encore de belles scènes de rigolade et un mystère autour de l’identité du coupable qui ne sera révélée qu’à la fin. Même si l’on voit poindre un début de réponse avant celle-ci, l’entière vérité ne nous apparaît qu’en même temps qu’à notre chère et impayable Agatha !

 

J’ai surtout aimé le duo improbable qu’elle forme ici avec James et leur incessant jeu du chat et de la souris : va-t-elle enfin réussir à lui mettre le grappin dessus ?

Pour l’instant, c’est plutôt un pas en avant et deux pas en arrière, notre enquêtrice ayant du mal à refréner ses ardeurs ^^ et lui, prenant ses jambes à son coup dès qu’elle se montre trop entreprenante…

C’est vraiment très drôle à lire !

 

Bref, un bon moment de détente, qui permet de retrouver notre détective amateur et tous les habitants de Carsely, auxquels on s’attache : Mrs Bloxby bien sûr mais aussi Miss Sims, Rosa, la femme de ménage d’Agatha, l’épicier (Mr Harvey) et les habitués du Red Lion et j’en oublie certainement…

 

 

 

Voir les commentaires