Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Green Mechanic Tome 1 de Yami SHIN

Genre : Manga

Série en deux tomes pour l'instant (en cours)

 

Quatrième de couverture :

 

Les êtres humains ont fait de leur planète un désert recouvert d’ordures. Le seul endroit habitable est la Mégapole, ville géante où s’entassent hommes et robots, ainsi que les mystérieux Ersatz, créatures monstrueuses pourchassées par la Milice.

Dans ce monde en perdition survit Misha, jeune orpheline aux dons d’empathie surdéveloppés.

 

Incapable de contrôler sa capacité à lire les émotions des autres, elle se tient à l’écart de ses semblables.

 

C’est pourtant grâce à ce pouvoir qu’elle trouve Reborn, un robot morphing errant sans mémoire au milieu d’une décharge.

 

Cette merveille technologique est capable d’adopter n’importe quelle apparence. Sans hésiter, la jeune fille lui fait prendre la forme de Mickael, son meilleur ami, dont elle est sans nouvelles depuis qu’il a été enlevé par un groupe d’Ersatz il y a dix ans.

D’où viennent ces créatures ? Que deviennent ceux qu’elles capturent ? Nul ne le sait…

Pour retrouver son compagnon, Misha rejoint les Renforts, un groupe de guerriers et d’enquêteurs hors pair !

 

En échange de leur aide, elle met à leur service ses capacités psychiques et son aptitude à faire de Reborn une armure surpuissante.

Le combat pour la vérité commence !

 

 

Ce que j'en ai pensé :

 

Je ne l’attendais pas du tout à cela. J’avais plus imaginé quelque chose dans le style de Gunnm. Le début est assez semblable d’ailleurs : on a un monde post apocalyptique assez futuriste, où seuls quelques humains ont survécu. Il n’y a plus ni animaux ni végétaux. C’est un monde de machines aussi dont on sait très peu de choses : on le découvre en même temps que Misha, qui sort rarement de chez elle.

 

Le décor est assez dépouillé, montrant que les ressources sont rares même si la technologie, notamment les morphings, robots pouvant prendre n’importe quelle apparence, y est très développé. La contradiction est frappante !

 

Par contre, les Ersatz ne sont pas du tout ce à quoi je m’attendais : ce sont des sortes de zombies qui semblent engloutir les humains, leur faire prisonniers de leur corps. Or, j’avoue que les histoires de « zombies » (même s’ils ne sont pas tout à fait cela mais ça y ressemble fortement) ne sont pas du tout mon truc. Pour l’instant, on ne sait pas grand-chose sur eux.

Finalement, j’ai quand même réussi à dépasser cette première répugnance et me suis attachée aux personnages que j’ai bien envie de connaitre davantage, notamment Misha.

 

D’où lui viennent ses dons, qui sont à la fois une malédiction, la faisant ressentir tout ce que ceux qui l’entourent ressentent, semblant même « appeler » les Ersatz et une bénédiction lui permettant de savoir quand il y a danger, une sorte de sixième sens, bien pratique dans un monde aussi mystérieux et étrange ? Pourquoi et comment Niel, membre des Renforts avec Setsuna, a-t-il perdu ses bras ? Qui est le boss des Renforts, totalement absent dans ce tome ? Finirons-nous par le rencontrer ? Et la Milice ? Elle ne semble pas très bienveillante, notamment sa chef… Qu’en est-il réellement ?

 

Enfin, qui est ce mystérieux personnage masqué qui apparait à la fin ? Quelles sont ses intentions ? Vient-il en ami ou en ennemi ?

 

J’ai très envie d’avoir une réponse à toutes ses questions et surtout d’en apprendre plus sur le passé de l’héroïne et sur son ami, Mickael…

 

Bref, un tome introducteur où se posent de nombreuses questions qui, je l’espère, trouveront une réponse dans la suite…

 

 

Voir les commentaires

Mercy Thompson Tome 3 : Le Baiser du fer de Patricia BRIGGS

Genre : Urban fantasy

Série Mercy Thompson :

1. L'Appel de la lune (pas de billet : lu avant blog ^^)

2. Les Liens du sang

3. Le Baiser du fer

4. La Croix d'ossements

5. Le Grimoire d'argent

6. La Marque du fleuve

7. La Morsure du givre

8. La Faille de la nuit

9. L’Étreinte des flammes

10. L’Épreuve du silence

 

Quatrième de couverture :

 

Mercy est peut-être d’une nature changeante, mais elle a la loyauté chevillée au corps !

 

Lorsque son ancien patron et mentor est arrêté pour meurtre et abandonné par les siens, Mercy est la seule à vouloir l’innocenter, qu’il le veuille ou non.

 

En revanche, le cœur de Mercy est, lui, tout aussi changent que son apparence : il balance entre deux loups garous.

 

Mais ces derniers ne sont pas réputés pour leur patience, et si Mercy ne parvient pas à faire un choix, Sam et Adam s’en chargeront peut-être pour elle…

 

 

Ce que j'en ai pensé :

 

Après les loups garous et les vampires, Mercy se trouve confrontée aux faes, envers qui elle a une dette depuis le dernier tome, ce qui nous permet ainsi de découvrir plus en détail une nouvelle « espèce » de l’univers riche et foisonnant de l’auteur.

 

Entraînée dans cette histoire malgré elle, elle doit aussi sauver Zee, accusé à tort du meurtre d’un agent de la BFA, la police humaine chargée de faire régner l’ordre dans les réserves faes et prêt à être sacrifié par les Seigneurs Gris.

 

Or, O’Donnell, l’agent tué n’était autre qu’un tueur de faes, comme notre changeuse le découvre rapidement. Vengeance de la part des faes ? Ou son meurtre n’a-t-il rien à voir avec cette histoire ? Elle va mener l’enquête dans des cercles dangereux afin de le découvrir…

 

Je suis contente d’en apprendre plus sur Zee et son peuple. L’auteur nous propose une belle « revisite » des contes, qui tient davantage des contes de Grimm que de l’univers de Walt Disney, les faes n’ayant rien à voir avec les gentilles fées ailées de notre enfance. Leur origine et leurs intentions sont beaucoup plus sombres et dangereuses, ainsi Mercy ne sait-elle pas vraiment où elle met les pieds en s’approchant d’un peu trop près de secrets bien gardés et dont la révélation peut lui coûter la vie, certaines créatures qu’elle rencontre sont beaucoup plus effrayantes encore que les loups garous qu’elle fréquente !

 

Mais encore une fois, elle fonce tête baissée pour sauver son ami, au risque d’y laisser des plumes. Ce qui ne manque pas d’arriver ! J’ai eu beaucoup de peine pour elle à la fin, une fin insoutenable, où l’auteur ne l’épargne pas ! Je lui en ai beaucoup voulu ! C’est vraiment cruel de la voir dans cet état, elle qui est si forte et si fière, réduite à une pauvre petite chose ! Difficile de ne pas partager sa douleur ! En même temps, cela nous montre aussi une nouvelle facette de l’héroïne, ce qui la rend encore plus attachante.

 

A côté de cela, elle est toujours plus ou moins indécise quant à son choix entre Samuel et Adam, même si l’on voit bien au fur et à mesure du tome que la balance penche plus d’un côté que de l’autre mais se laissera-t-elle fléchir ? Son indépendance farouche ne fait toujours pas très bon ménage avec le côté hyper protecteur et dominant du loup. Notre héroïne a peur d’y perdre sa liberté et une partie d’elle-même. La tension monte au sein de la meute et entre ses deux prétendants, menaçant de tout faire exploser à tout moment. Il va falloir qu'elle se décide rapidement si elle veut éviter un drame, ce qui ne fait qu'ajouter à ses problèmes déjà bien conséquents !

 

Bref, un tome que j’ai bien aimé (un peu moins la fin pour les raisons citées plus haut… quoique, je vous laisse le lire… vous comprendrez mieux ^^), notamment les légendes celtes dont s’inspirent l’auteur et qui parsèment ce tome comme le personnage de Nemane, référence à la Morrigan. La lecture du 1er chapitre du tome 4, présente en fin d’ouvrage, me donne envie de me plonger rapidement dans la suite qui me parait un peu plus joyeuse, avec l’arrivée de la mère de Mercy… Tout un programme semble-t-il !

 

Voir les commentaires

Fablehaven Tome 3 : Le Fléau de l'Ombre de Brandon MULL

Genre : Littérature jeunesse (fantasy)

Série Fablehaven :

1. Le Sanctuaire secret

2. La Menace de l'Etoile du Soir

3. Le Fléau de l'Ombre

4. Le Temps des dragons

5. La Prison des Démons

 

Attention risque de spoilers sur les tomes précédents !!!

 

Quatrième de couverture :

 

Un nouveau péril menace le sanctuaire secret de Fablehaven, le refuge des créatures fantasmatiques dont les grands-parents de Kendra et Seth sont les gardiens.

 

Un terrible fléau se répand à travers le domaine, transformant ses habitants en êtres maléfiques.

 

Mais qui est à l'origine de ce mal ? Et qui pourrait sauver la réserve ?

 

Seth et Kendra doivent agir vite avant que le Fléau de l'Ombre n'ait définitivement plongé le sanctuaire dans le chaos. Mais des traîtres au service de la Société de l'Étoile du Soir sont parmi eux...
 

 

Ce que j'en ai pensé :

 

Nous nous situons un mois après la fin du tome 2. J'avoue avoir été un peu perdue au départ car cela faisait un moment que je l'avais lu et on entre directement dans l'histoire et dans l'action, sans aucune forme de préambule.

 

La position du Sphinx est de plus en plus floue dans ce tome et la situation de la réserve des plus précaires.

 

L'histoire se fait en alternant les points de vue : ceux de Seth et ses grands-parents à la réserve d'un côté et ceux de Kendra et Warren à la Mesa perdue, accompagnés de nouveaux personnages dont Dougan, l'un des lieutenants du Capitaine des Chevaliers de l'Aube et de Gavin, un jeune homme aux facultés surprenantes, tout comme Kendra, jusqu'à ce qu'ils reviennent et retrouvent les habitants de la réserve afin de partager leurs découvertes respectives et lutter contre le Fléau en marche.

 

Cette séparation du groupe donne de l'ampleur aux personnages, notamment à Seth, beaucoup plus mature et réfléchi. Il prend mieux conscience de ses actes, devient moins impulsif (même si ce trait de caractère est toujours bien présent mais il apprend à se contrôler) et moins irresponsable, pouvant ainsi également sortir des jupons de sa sœur. On assiste donc à une belle évolution du personnage, déjà bien entamée dans le tome précédent mais qui devient ici de plus en plus intéressant. Les personnages qui étaient plus en retrait prennent eux aussi de la consistance et on assiste au retour de Léna et à la rencontre de Patton Burgess, un des premiers gardiens de Fablehaven et le mari de la naïade. Leur histoire m'a beaucoup touchée.

 

Mon seul regret concernant cette lecture est de ne pas avoir pu le lire plus régulièrement : ma lecture de la seconde moitié du texte a malheureusement été très fragmentée, en raison des obligations de rentrée et d'un planning pour le moins chargé qui m’empêche de lire autant que je le souhaiterais ! Ainsi, je me suis souvent sentie perdue, j'ai eu l'impression à plusieurs moments de ne pas avoir bien raccroché les wagons, d'avoir loupé certains détails, qui me sont revenus en tête quelques minutes après mais ce n'est vraiment pas très agréable !

 

Néanmoins, j'ai beaucoup aimé ce tome, très enrichissant et très remuant où l'on apprend de nombreuses choses, où les interrogations deviennent de plus en plus nombreuses et pressantes comme nos doutes au sujet du Sphinx, sur son allégeance aux réserves ou à la Société de l'Etoile du Soir : doit-on croire les allégations de Vanessa, qui les a tous trahis ? Pourquoi n'intervient-il pas pour défendre la réserve ? Ces doutes n'ont-ils pas plutôt pour effet de semer les grains de la discorde, de les détourner d'un allié de poids en semant la confusion dans leurs esprits ? Qui est réellement le capitaine des chevaliers de l'aube ? Peut-on leur faire confiance à eux aussi ?

 

Tout commence à se recouper mais impossible de deviner quel sera le dénouement. Ce tome est pour le moment mon préféré, le plus abouti, le suspense et la tension montant inexorablement au fur et à mesure de la lecture.

 

 

Voir les commentaires

Nécromanciennes de Corinne GUITTEAUD

Genre : Fantastique

 

Quatrième de couverture :

 

Quand elle se réveille un beau matin, Elizabeth Rosenbach a la désagréable impression qu’il lui manque un pan entier de sa vie.

 

Pour tout dire, elle a signé un pacte un an plus tôt avec une nécromancienne, pacte qui doit non seulement changer sa propre existence, mais aussi permettre à un être cher de trouver enfin le repos.

 

 

Ce que j'en ai pensé :

 

Dans ce recueil se trouvent 5 histoires racontées par 5 membres d’une même famille de nécromanciennes et de nochers, de différentes générations : Liz, qui découvre le monde particulier de Perséphone Dimitrova suite à un pacte puis, Perséphone vient la trouver sur l’insistance de Renée Décima, sa marraine parque, afin de lui révéler ses pouvoirs de nécromancienne mais aussi afin de sauver Samuel, son fils, qui prend la parole dans la troisième « nouvelle ». Arrive ensuite Mira, la fille de Liz et d’Hugo, aux prises avec un effrayant démon puis, Ismaël, qui deviendra le compagnon de Mira.

 

On va donc de la plus ancienne à la plus récente, des membres fondateurs de la lignée à leurs descendants, ce qui permet véritablement de suivre le cours des événements, même si les narrateurs sont différents à chaque fois.

Chaque histoire enrichit la précédente et est complétée par la suivante.

 

J’ai beaucoup aimé les deux premières, la découverte du monde créé par l’auteur se fait progressivement. J’ai un peu moins aimé le début de la troisième, où Samuel prend à son tour la parole mais sous forme de journal intime, ce qui entraîne de nombreuses ellipses dans son histoire, puisque l’écriture est décousue : il ne prend pas la plume tous les jours, il n’écrit que les principaux événements, ceux qui sont sujets à conséquence. Cependant, la lecture devient de plus en plus aisée dans son histoire car il revient ensuite plus en détail sur certains points, nous permet de raccrocher les wagons et même d’entrevoir quelques éléments du passé d’Hugo, son père, notamment. On comprend ainsi pourquoi il reste enfermé dans son bar, on apprend progressivement pourquoi il a abandonné son rôle de nocher.

 

Cette cassure dans l’écriture montre aussi le talent de l’auteur pour véritablement nous faire « sentir » le changement de narrateur : chacun a sa propre voix, son propre style d’écriture, chaque histoire est « personnalisée ». Le lecteur n’a aucun mal à se mettre dans la peau de chacun d’eux. C’est leur vision personnelle des événements qui nous est donnée et celle-ci change vraiment d’un personnage à l’autre.

 

Je suis par contre un peu plus réservée sur les deux dernières histoires, pas parce qu’elles ne m’ont pas plu, bien au contraire : j’ai adoré le personnage d’Ismaël notamment, très contrasté, mystérieux, inquiétant et intrigant en même temps mais elles m’ont paru plus confuses.

 

J’ai eu l’impression que beaucoup de choses m’avaient échappé, peut-être parce que l’auteur fait intervenir deux personnages (Ismaël, encore lui ^^ et Lynn Bellanger) d’un autre de ses livres, Le Crépuscule des Anges, que je n’ai pas lu, ce qui fait que leur histoire à tous deux m’est restée étrangère, même si j’ai compris les grandes lignes mais, même l’histoire de Mira et Ismaël est compliquée, d’autant qu’elles se suivent toutes deux mais avec au moins dix ans d’intervalle, à cause du démon qui a modifié le temps. Ismaël lui-même croit avoir quitté sa belle depuis moins d’une minute quand il commence son récit…

 

Bref, j’aurais aimé qu’elles soient plus développées, que l’auteur prenne davantage le temps de les mettre en place. Le format choisi m’a, dans ces deux cas, paru trop court, ce qui n’est pas le cas dans les précédentes.

 

 

Voir les commentaires