Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rat du mois anglais - 14 au 16 juin 2019

(J'ai repris l'image de l'année dernière mais cette année, le mois anglais est bien organisé par Lou et Martine. De gros bisous à Cryssilda si elle passe par ici, je pense bien à toi !)

 

Pour ce Rat, j'ai prévu de lire :

- Audrey retrouvée de Sophie KINSELLA (que j'ai commencé cette semaine déjà)

- Mr Brown d'Agatha CHRISTIE, un tome de la série Tommy et Tuppence Beresford 

- Agnès Grey d'Anne Brontë

 

Et pour le reste, on verra ! (si j'arrive déjà à lire ces trois-là, ce sera pas mal ^^)

 

Ce billet me servira également à faire le suivi de ce week-end lecture et sera donc complété au fur et à mesure ! 

 

Samedi 15/06/19 :

J'ai fini Audrey retrouvée de Sophie Kinsella (p. 135 à 351 soit 216 pages lues, un record depuis le début de l'année en une seule journée. 2ème record : j'ai lu ce livre en 4 jours - or mon rythme depuis janvier c'est plutôt un livre en 3/4 semaines ! Yeah ^^). Bref, je suis trop contente, cela faisait un bail que je n'avais autant lu et j'ai adoré ! ça m'a fait un bien fou !

J'ai ensuite tout juste entamé Mr Brown d'Agatha Chirstie (16 p.). Un plaisir que de retrouver Tommy et Tuppence dans leurs jeunes années ! Je sens que je vais me régaler !

 

Dimanche 16/06 :

Comme chaque dimanche, visite de la famille donc je n'ai pas encore lu une seule ligne mais il est 18h40, j'ai fait mes devoirs (comprenez ma journée d'école pour mes TPS/PS/MS est prête pour demain ^^) : à moi, la lecture !!!!!!!

Allez, je file, je passerai peut-être plus tard sinon lundi après-midi pour faire le point ^^

Voir les commentaires

Le Mystère de Lucy Lost de Michael MORPURGO

Genre : Roman jeunesse

 

 

Quatrième de couverture :

 

Mai 1915.

Sur une île au Sud de l’Angleterre, un pêcheur et son fils découvrent une jeune fille blessée, à bout de forces et à peine capable de parler.

 

D’où vient-elle ?

Est-elle une sirène ?

 

Le bruit court que c’est une espionne au service des Allemands…

 

De l’autre côté de l’Atlantique, le paquebot Lusitania quitte New York.

La jeune Merry s’est embarquée sur le géant des mers pour rejoindre son père blessé au combat et hospitalisé en Angleterre.

 

 

Ce que j'en ai pensé :

 

J’ai beaucoup entendu parler de Michael Morpurgo (et en très bons termes à chaque fois – je comprends mieux pourquoi ^^) mais c’est la première fois que je le lis.

 

Une très belle découverte, celle d’un auteur d’abord puisque, si l’on en croit le prologue et l’épilogue, il nous conte ici une partie de la vie de sa grand-mère et donc un peu de lui mais aussi celle d’une plume travaillée, soignée, poétique, où chaque mot semble pesé et choisi avec attention mais qui reste naturelle, sans fioriture et suscite des émotions chez le lecteur, ne le laisse pas insensible.

 

Comment l’être devant cette jeune fille de 12 ans, l’âge d’Alfie, le fils de Mary et Jim Wheatcroft, qui vont la prendre sous leur aile ?

Retrouvée seule sur l’île voisine de St Helen’s, elle ne parle pas, prisonnière en elle-même, semble perdue, assoiffée et mourant de faim. Alfie et son père la trouvent juste à temps.

 

Commence alors pour elle un long et lent (ré)apprentissage des gestes de tous les jours : se lever, sourire, manger, aller dehors, communiquer… sous l’œil vigilant et bienveillant de Mary, qui la couve comme si c’était sa propre fille et tente patiemment de la ramener à la vie, physiquement mais aussi et surtout psychologiquement et avec l’aide et les précieux conseils du Dr Crow, un médecin dévoué à ses patients, respecté et craint aussi pour ses prises de position et son franc-parler.

 

Par quelles épreuves terribles est-elle passée ?

Qui est-elle ?

Comment lui donner le goût de l’existence à nouveau ?

Comment la sortir de son marasme intérieur, faire resurgir son passé et sa mémoire enfouis ?

 

J’ai adoré Mary, une femme de caractère, forte, fiable, qui se bat becs et ongles pour ceux qu’elle aime, que ce soit pour Lucy ou pour son frère, Billy, un original, qui préfère la compagnie de son bateau, l’Hispaniola à celle des gens.

En même temps, quand on voit le surnom dont ils l’ont affublé (Silly Billy) et la façon dont il le traite, on se dit qu’il n’a pas tort de les éviter et que le plus important c’est finalement qu’il soit heureux tel qu’il est !

 

Alfie devient vite pour Lucy son point de référence, son phare dans cette nuit, dans les ténèbres qui l’ont envahie. Toujours là pour elle, il est le seul qui suscite des réactions de sa part.

Leur relation est vraiment très touchante. Ils n’ont finalement pas besoin de mots pour communiquer, Alfie apprenant peu à peu à « l’apprivoiser », à la faire sortir de son isolement et la faire avancer, pas à pas, vers eux et vers le monde extérieur.

D’autres belles personnes vont croiser sa route et auront un rôle à jouer dans son rétablissement : Melle Nightingale, Peg, …

 

En parallèle, nous suivons Merry, une jeune new-yorkaise, dans un récit à la première personne.

 

Le lecteur a tôt fait de faire le lien.

Aussi le mystère ne tient pas là-dessus mais bien plutôt sur les épreuves qu’elle a traversées, comment elle en est arrivée là, comment va-t-elle s’en sortir.

 

Je suis passée par toutes les émotions, pleurant plus d’une fois comme une madeleine tellement je me suis trouvée immergée dans cette histoire, vivant les faits en même temps et en chœur avec les personnages, tellement ils m’ont paru réels.

J’ai également difficilement retenu ma colère devant la bêtise des autres, du directeur de l’école, Mr Bigley, une brute sans cœur, étroit d’esprit et sadique ou devant le fils de Big Dave et le reste de l’île de Bryher…

Comment peut-on s'en prendre à une créature déjà bien éprouvée par la vie ?

Certes, leur réaction s'explique par le contexte de guerre dans lequel nous sommes (sauf celle de Bigley, qui reste juste fidèle à lui-même et à sa méchanceté), par les pertes éprouvées par les habitants comme le sort funeste du pauvre Jack Brody mais, j'ai quand même eu du mal à le supporter !

 

Bref, un très bon roman jeunesse, qui vaut vraiment le détour et grâce auquel j’ai appris de nombreuses choses (mais je ne veux pas en dire trop... je pense que c’est déjà le cas. Oups !).

Merci à Enna et à Bastien, qui m'ont proposé cette lecture commune. Sans eux, il serait sans doute encore en train de croupir dans ma Pal ^^

Si vous l'avez déjà lu, je vous conseille Le Ciel nous appartient de Katherine Rundell, auquel je n'ai pu m'empêcher de penser durant cette lecture (et que j'ai également adoré) !

Voir les commentaires

Mary Poppins de Pamela LYNDON TRAVERS

Genre : Jeunesse

Série Mary Poppins :

1. Mary Poppins

2. Le Retour de Mary Poppins

3. Les Bonnes Idées de Mary Poppins

4. Mary Poppins en promenade

5. Mary Poppins from A to Z

6. Mary Poppins in the kitchen

7. Mary Poppins in Cherry Tree Lane

8. Mary Poppins and the house next door

 

 

Quatrième de couverture :

 

Mary Poppins, la nouvelle gouvernante des quatre enfants Banks, est vraiment très spéciale !

 

Elle monte l’escalier sur la rampe, ouvre un sac vide et en tire un lit pliant, verse de la même bouteille du sirop de citron, de la glace à la fraise, du lait et… du rhum !

 

La fantaisie, le merveilleux et l’extravagance viennent soudain bouleverser la vie quotidienne de toute la famille.

 

 

Ce que j'en ai pensé :

 

Voilà un roman jeunesse que j’avais très envie de découvrir, depuis fort longtemps. Il faut dire que je suis une grande fan du film de Disney.

 

Eh bien, une fois n’est pas coutume (c’est plutôt l’inverse d’habitude) mais la version film aura mes faveurs par rapport à la version livre.

 

En fait d’histoire, l’auteur nous conte plutôt des histoires, des épisodes de l’enfance de Jane et Michael, les aînés de la famille Banks, depuis l’entrée dans leur vie de ce drôle de phénomène qu’est Mary Poppins.

 

Le roman ressemble finalement davantage à un feuilleton aux chapitres pouvant être lus indépendamment les uns des autres, même s’il y a une certaine continuité entre eux, une chronologie à respecter avec des personnages récurrents.

 

En ce qui concerne la plus célèbre des nurses anglaises, je dois avouer qu’elle m’a beaucoup moins plu que sa consœur cinématographique, incarnée par Julie Andrews.

Certes, on retrouve certains traits de caractères comme sa vanité légendaire et ce ton sans réplique qu’on lui connait si bien mais, elle est, pour moi, beaucoup moins sympathique, éprouvant moins de tendresse pour ces chers bambins, d’ailleurs moins dissipés que leurs homologues de Disney, si ce n’est peut-être pour les jumeaux, Barbara et John, deux irrésistibles poupons.

Peut-être est-ce le cas à la fin, une fin assez émouvante, mais, cela vient un peu tard.

 

De plus, elle nous laisse toujours dans le flou, le mystère est ici savamment entretenu autour de sa personne et de ses tours de passe-passe.

Le lecteur reste dans le doute : les événements vécus par Jane et Michael ne sont-ils que le fruit de leur imagination ou bien se sont-ils bel et bien déroulés tels qu’ils nous sont contés, malgré les démentis de Mary.

 

C’est finalement ce va et vient constant entre fantaisie et réalité qui fait tout le charme de cette œuvre et ranime notre âme d’enfant car on a très envie d’y croire nous aussi, tout comme les enfants Banks, d’autant que certains indices viennent nous susurrer à l’oreille que tout est bien réel et que ce n’est pas uniquement leur imagination qui leur joue des tours !

Malgré mes petits bémols, j'ai quand même bien envie d'en lire davantage, pour en savoir plus sur ce personnage qui reste très énigmatique !

 

Voir les commentaires

Juin rime (presque ^^) avec mois anglais

Un de mes mois thématiques incontournables sur le blog, même si je ne suis pas très présente en ce moment, j'y participe cette année encore !

Organisé par Titine et Lou, il s'agit de lire, regarder, écouter, manger, voyager ou vivre à l'heure anglaise du 1er au 30 juin 2019 (attention, ne sont pris en compte que les billets en lien avec l'Angleterre et non le Royaume-Uni dans son ensemble : des livres, films... avec des auteurs anglais ou se passant en Angleterre pour la majeure partie de leur action). Pour en savoir davantage et découvrir le programme des lectures communes, je vous laisse vous rendre sur le billet de Lou consacré à cette nouvelle édition.

 

Pour ma part, voici une "petite pal" des livres que j'envisage de lire (ils ne seront pas tous lus, surtout avec mon rythme de lecture actuelle mais je me laisse du choix ^^) :

- Le Mystère de Lucy Lost de Michael MORPURGO (ma lecture actuelle) pour une LC le 14 juin avec Enna et Bastien

- quelques mangas (Shirley de Kaoru MORI que j'ai lu le mois dernier mais qu'il faudrait que je relise pour pouvoir en faire un billet, Moriarty tomes 1 (à relire) et 2 de Ryosuke TAKEUCHI et Hikaru MIYOSHI)

- Mr Brown d'Agatha CHRISTIE qui met ici à nouveau en scène Tommy et Tuppence Beresford, un couple de détectives que j'adore et que j'ai hâte de retrouver !

- Agnès Grey d'Anne BRONTE, comme chaque année, c'est l'occasion pour moi de sortir un "classique" de ma pal, c'est celui que j'ai choisi cette année, en espérant qu'il me plaise autant que Jane Eyre, de sa sœur, Charlotte (un énorme coup de cœur donc à mon avis, dur à détrôner ^^)

- Coup de foudre à la librairie des coeurs brisés d'Annie DARLING, j'avais lu le tome 1 de cette série l'année dernière pour l'édition 2018 du mois anglais et ce fut une lecture plaisante

- Les Malheurs de Millie Plume de Jacqueline WILSON dont j'ai feuilleté les premières pages et qui je pense va encore une fois me faire pleurer comme une madeleine, comme avec Maman au bois dormant ^^

- peut-être retrouver Agatha Raisin dans le tome 2, Remède de cheval de M.C. BEATON, si j'ai le temps ou le tome 1 des Détectives du Yorkshire, Rendez-vous avec le crime de Julia CHAPMAN (une LC est prévue le 15 juin mais je ne pense pas l'avoir lu d'ici là, d'autant que je viendrai juste de terminer mes épreuves orales pour mon concours (la prochaine et dernière a lieu le 12 juin, ce qui me laissera peut-être plus de temps pour lire et faire revivre le blog !)

- La Huitième Couleur de Terry PRATCHETT, depuis le temps qu'il est dans ma Pal et que j'essaye de le lire - sans succès - pour le mois anglais ^^

- un petit Sophie KINSELLA (sans doute Audrey retrouvée)

- un manoir en Cornouailles d'Eve CHASE

- La Dernière expérience d'Annelie WENDEBERG ou directement revenir au canon holmésien avec Le Diadème de Béryls (suivi de trois autres récits) d'Arthur CONAN DOYLE ? J'ai aussi le tome 1 d'Enola HOLMES qui traîne dans ma Pal : en tout cas, j'ai envie de lire au moins un livre ayant trait de près ou de loin avec Sherlock Holmes (un autre rdv presque incontournable de mon mois anglais avec Agatha Christie ^^)

et bien d'autres encore me font envie (toujours pas lu Ian McEWAN, Angela HUTH ou Julian BARNES par exemple) mais encore une fois, je n'aurai pas le temps de tout lire !

 

N'hésitez pas à nous rejoindre ! Il y a également le groupe facebook pour suivre les différents participants (et participer à votre tour) ainsi que, nouveauté cette année, sur instagram, #lemoisanglais pour nous taguer (je ne vais pas sur instagram donc je me contente de "répéter" presque mot pour mot le message de Titine à ce sujet mais si ça peut amener d'autres personnes à partager avec nous, c'est une très bonne chose : plus on est de fous... ^^).

 

Bon mois anglais à tous !

Voir les commentaires