Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Chroniques de Narnia Tome 1 : Le Neveu du magicien de C.S. LEWIS

Genre : Littérature jeunesse

Série Narnia :

1. Le Neveu du magicien

2. Le Lion, la sorcière blanche et l'armoire magique

3. Le Cheval et son écuyer

4. Le Prince Caspian

5. L'Odyssée du passeur d'aurore

6. Le Fauteuil d'argent

7. La Dernière Bataille

 

Quatrième de couverture :

 

Polly trouve parfois que la vie à Londres n'est guère passionnante .. jusqu'au jour où elle rencontre son nouveau voisin, Digory.

 

Il vit avec sa mère, gravement malade, et un vieil oncle au comportement étrange.

 

Celui-ci force les deux enfants à essayer des bagues magiques qui les transportent dans un monde inconnu.

 

Commence alors la plus extraordinaire des aventures ...

 

 

Ce que j'en ai pensé :

 

 

Je n’ai pas du tout vécu cette relecture comme j’avais vécu ma première lecture. Autant la dernière fois, je me souviens avoir éprouvé de la déception et des longueurs, autant cette fois-ci, ce ne fut pas le cas.

 

Il faut dire que j’avais vu la version cinématographique de l’œuvre, adaptée du tome 2 de la série des Narnia, je crois.

 

Aussi, j’avais été très surprise de ne pas retrouver dans le livre ce que j’avais pu voir dans le film tant au niveau de l’histoire que des personnages, j’attendais désespérément donc le moment où nous serions conduits à Narnia et où arriveraient Lucy, Peter, Susan et Edmund.

 

Or, on découvre ici deux enfants vivant l’un à côté de l’autre, Polly et Digory, qui, lors de l’une de leurs excursions dans le grenier de la fillette, vont atterrir devant la porte de l’oncle du garçon, un savant fou, dont la compagnie leur a été interdite jusqu’ici.

 

Et l’on comprend vite pourquoi !

 

Comme j’étais prévenu cette fois-ci, ma lecture a été totalement différente : je n’attendais pas de retrouver les passages du film qui m’avaient plu et je me suis enfin laissé prendre par l’intrigue.

 

De fil en aiguille, ils se retrouvent à voyager dans une sorte de dimension parallèle et vont croiser la route d’une sorcière terrifiante, manipulatrice et jouant de son charme auprès de ses messieurs qui semblent ne rien pouvoir lui refuser, comme Digory et son oncle en feront l’amère expérience.

 

J’ai beaucoup aimé cette entrée en matière et surtout voir naître le monde de Narnia sous mes yeux de lectrice. C’est un passage que j’ai adoré, plein de poésie et de merveilleux.

 

Polly et Digory sont très attachants, l’oncle Andrew, beaucoup moins. J’avoue avoir éprouvé un malin plaisir à le voir malmené par Jadis. La sorcière n’est pas en reste et garde une part de mystère dans ce tome : j’espère en savoir plus à son sujet dans les prochains épisodes mais j’ai bon espoir, après lecture de la fin, de la revoir.

 

Une question me taraude à son sujet : est-ce bien la même sorcière que celle du film ?

Je pense que oui mais j’ai un doute tant elles semblent différentes. Elle n’est pas du tout représentée de la même manière dans le livre (il faut dire que j’ai une version accompagnée d’illustrations, ce qui m’a influencée dans ma représentation du personnage : elle est ici brune et non pas la sorcière au teint glacé que l’on connaît). Change-t-elle d’apparence entre le tome 1 et le tome 2, à cause de ce que l’on entraperçoit dans l’épisode du jardin, avec la pomme ?

Ça m’intrigue beaucoup !

 

On rencontre beaucoup d’autres personnages fascinants : Fraise qui deviendra Fledge, le cocher et sa femme et bien sûr l’énigmatique et charismatique Aslan.

 

Bref, merci beaucoup à Adely, à son fils, Brucewainely et à sa fille, Maelly, avec qui j’ai partagé cette lecture ! Je voulais relire ce tome 1 depuis des années, sans jamais passer à l’acte. Je ne regrette pas de l’avoir fait.

Comme quoi, parfois, la deuxième lecture peut être bien meilleure que la première !

Espérons maintenant que je ne traîne pas autant pour lire la suite ^^

 

 

 

Voir les commentaires