Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Oh oh oh...

JOYEUX NOËL A TOUS !

 

J'espère que vous avez tous été bien sages et bien gâtés...

 

Voir les commentaires

Lili Goth et la souris fantôme de Chris RIDDELL

Genre : Littérature jeunesse

 

Quatrième de couverture :

Au manoir des Frissons Frissonnants, Lili Goth s’ennuie à mourir. Mais, lorsqu’elle rencontre Ismaël, une petite souris fantôme, tout change !

A elles les explorations, les aventures et les passages secrets du château ! Jusqu’au jour où elles tombent sur Maltravers. Le sombre et sinistre Maltravers. Son air louche sent le mystère à plein nez… Et les mystères, Lili, elle adore !

 

Ce que j'en ai pensé :

Au Manoir des Frissons frissonnants, Lili, fille de Lord Goth et de Parthénope Goth, morte après une chute sur les toits lors d’un entraînement de funambule, une nuit d’orage, les journées sont bien longues et solitaires. Ses gouvernantes, dont certaines ne sont pas sans en rappeler d’autres, très connues dans la littérature jeunesse classique comme Nounou Darling ou Hebe Poppins, qui est partie avec Van Dyke, le ramoneur, ont toutes désertées et elle ne voit son père qu’une fois par semaine, pour prendre le thé, celui-ci évitant tout contact (visuel) avec sa fille, qui lui évoque trop douloureusement sa défunte épouse. Jusqu’au jour où elle fait la rencontre d’Ismaël, la souris fantôme. Elle va alors au-devant des divers habitants occasionnels ou invités oubliés depuis de nombreuses années par son père, tous plus étranges les uns que les autres et avec qui elle va vivre de fabuleuses aventures.

On retrouve l’univers fantaisiste et farfelu de l’auteur de la série Appolline et les adultes s’amuseront beaucoup des différentes références littéraires qui parsèment le texte et ajoutent encore au grain de folie ambiant. Maltravers, le majordome, apporte la petite touche de mystère et de peur que possède tout manoir digne de ce nom. Charge à Lili et ses nouveaux amis (William et Emma Choux, Arthur et Kingsley, …) de déjouer ses plans… Les illustrations ne sont pas en reste et portent bien la griffe de leur auteur, Lili ayant des airs d’Appolline. Les détails sont soignés, jusqu’à la tranche, toute en violet scintillant et donne d’autant plus envie de se plonger dans l’histoire sans plus tarder ! Un auteur à suivre pour moi et il n’y a pas à dire, je le préfère seul aux commandes que lorsqu’il officie avec Paul Stewart (même si je n’ai lu qu’un seul de leurs livres communs (Chroniques du bout du monde Tome 1 : Par-delà les grands bois), c’était loin d’être une réussite… J’essayerai peut-être d’en lire un autre. Si vous en avez des « bons » à me conseiller, ce n’est pas de refus…).

pour le personnage de Lucy Borgia, gouvernante vampire et Van Hellsung., qui n'est pas sans rappeller le Van Hellsing de Dracula.

 

Du même auteur sur ce blog :

Appolline et le chat masqué

Appolline en mer

Voir les commentaires