Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Holmes (1854-1891 ?) Livre III : L'Ombre d'un doute de Cecil et Luc BRUNSCHWIG

Genre : BD

Série Holmes (1854-1891 ?) :

1. L'Adieu à Baker Streeet

2. Les Liens du sang

3. L'Ombre d'un doute

4. La Dame de Scutari

5. Le Frère aîné

 

 

Quatrième de couverture :

 

Le 4 mai 1891, Sherlock Holmes disparaît aux chutes de Reichenbach, entraînant avec lui, dans la mort, son plus grand ennemi, le professeur Moriarty…

 

 

Ce que j'en ai pensé :

 

Un titre de circonstances ?

 

On suit d’un côté John et Mary, en France, à Pau, partis sur les traces de l’oncle de Violet, Horace Vernet, celui qui a peint le tableau où l’on voit Siger et ses deux fils mais aucune trace de sa femme.

Pourquoi ?

 

En parallèle, à Londres, Wiggins fait appel aux enfants des rues, à qui il raconte sa rencontre avec Holmes, lorsqu’il était lui-même enfant et vivait de rapines, afin de retrouver le Dr Dudley Parks, surnommé « docteur touche-touche » par les enfants, ce qui ne m’est pas le lecteur dans de bonnes dispositions face au personnage.

 

Et pourtant, cet homme semble dédier sa vie aux miséreux, prenant fait et cause pour eux, les aidant de son mieux à faire face à la dure vie des rues de l’East End, alors qu’il aurait pu exercer dans les beaux quartiers.

 

Il est d’ailleurs absent, cherchant à innocenter une certaine Judy Brown, qui serait responsable de la mort d’un enfant.

 

Pas le temps de s’ennuyer dans ce troisième tome !

On sent que les personnages sont enfin sur une piste qui pourrait permettre d’élucider tout le mystère autour de la mort de Sherlock et de sa famille. C’est l’occasion encore une fois d’en apprendre plus sur son enfance et son adolescence.

 

On ressort de cette lecture avec toujours autant de questions et très peu de réponses mais on a tout de même l’impression d’avancer et d’être sur la bonne voie !

En tout cas, cela démontre, si l’on avait encore des doutes, que le scénariste sait où il va et maîtrise parfaitement son intrigue !

De plus, ce tome permet de se plonger dans la réalité de l'époque. On y côtoie la misère crasse, celle  qui vous rend capable des pires forfaits, pour quelques pièces.

 

L'ombre de Mycroft plane sur cette affaire et plus on le voit, plus il me parait malsain... tout comme la famille Holmes dans son ensemble.

On comprend pourquoi Sherlock a tenté de leur échapper, s'inventant une nouvelle identité et cherchant sa vocation dans les rues de Pau !

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

rachel 25/06/2020 13:17

et bin toute une aventure pour connaitre SH...cela semble passionnant...;)

Les lectures d'Alexielle 25/06/2020 20:36

Un vrai puzzle où les pièces s’emboîtent doucement mais sûrement. C'est vraiment très addictif !