Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

mois anglais

La Dernière Expérience de Annelie WENDEBERG

Genre : Policier

Série Anna Kronberg et Sherlock Holmes :

1. Le Diable de la Tamise

2. La Dernière Expérience

3. L'Héritier de Moriarty

 

 

Quatrième de couverture :

 

Loin de la Londres victorienne, de Scotland Yard et d’un célèbre détective qui ne partage pas les sentiments qu’elle nourrit à son égard, Anna Kronberg, médecin, s’est réfugiée dans son cottage du Sussex, pour y mener une existence paisible.

 

Jusqu’au jour où elle se réveille dans un lieu inconnu, un pistolet sur la tempe…

La jeune femme a été enlevée.

 

Son ravisseur ?

Le redoutable Moriarty, ennemi juré de Sherlock Holmes, qui rêve de mettre au point une arme chimique en prévision d’un prochain conflit avec l’Allemagne.

 

Et voilà qu’Anna est condamnée à travailler sur des bacilles mortels.

 

Vivant sous haute surveillance, l’intrépide scientifique tente de reprendre contact avec Holmes…

 

 

Ce que j'en ai pensé :

 

Un livre que j’ai commencé l’année dernière au mois de juin, il me restait moins d’une centaine de pages avant de le terminer mais je l’avais mis de côté et ne l'ai donc repris que récemment.

 

La raison de cette mise au placard ^^ ?

Ce second tome m’a paru beaucoup moins palpitant que le premier : l’action n’est pas au centre du récit mais bien plutôt le combat psychologique, une sorte de guerre des nerfs, que se livrent Anna et James Moriarty.

 

Ce dernier l’a enlevé afin qu’elle élabore une arme biologique capable de tuer de nombreuses personnes, en masse.

Que veut-il en faire ?

Qui dans cette histoire est le chat ? Qui est la souris ?

 

Malgré son emprisonnement, Anna ne se laisse pas faire et livre bataille comme une lionne, usant de tous les stratagèmes à sa disposition pour retarder cette entreprise macabre et mettre des bâtons dans les roues de Moriarty, avec Holmes.

 

Néanmoins, celui-ci n’est pas très présent ni d’une très grande aide pour la bactériologue, qui doit se débrouiller seule la plupart du temps. Or, Moriarty n’est pas homme facile à berner.

J’ai aimé ce duel entre eux, où tantôt l’un prend la main, tantôt l’autre, où l’issue est des plus incertaines tant ils sont intelligents et manipulateurs, à force égale, quasiment, Anna ayant le désavantage d’être retenue contre son gré, la vie de son père étant également menacée et d'être surveillée par le personnel de la maison ainsi que par le funeste colonel Moran, elle n’est pas libre de ses mouvements et quand elle prend l’avantage, c’est donc un véritable triomphe... même s'il ne dure pas !

 

Cette nouvelle aventure nous permet aussi d’en apprendre davantage sur Moriarty, personnage trouble, qui souffle le chaud et le froid sur notre héroïne, se montrant à la fois détestable et fascinant.

 

Cruel, dépourvu de scrupules, manipulateur, froid et violent, il peut aussi se montrer vulnérable, doux et taquin.

 

Si j’ai aimé les voir s’affronter, j’ai aussi souvent trouvé le temps long : l’enfermement d’Anna dure 6 mois et croyez-moi, je les ai sentis passer !

Ils sont parfaitement retranscrits, à mon sens, dans le rythme du récit, lent et plutôt statique : la lutte est avant tout psychologique et non pas physique (quoique…).

De plus, Holmes m’a manqué, j’aurais aimé le voir davantage et les informations scientifiques me sont passées bien au-dessus de la tête.

 

Bref, j’ai fini par m’ennuyer, seule l’envie de savoir comment ou plutôt si elle allait s’en sortir m’a poussée à reprendre cette lecture très poussive mais non dénuée d’intérêt cependant, grâce à la place qu’elle accorde à Moriarty et au duel qui l’oppose à Anna.

 

Cependant, après avoir lu la fin, poignante et déchirante, j’ai tout de même envie de lire la suite !

 

 

 

 

Voir les commentaires

Juin... Oh mon mois préféré... Of course, my dear, c'est le mois anglais !

9ème édition de ce mois thématique cher à mon cœur et auquel je participe avec enthousiasme chaque année depuis maintenant un petit moment ^^ Organisé par Lou, Titine et Lamousmé, depuis l'année dernière, sur instagram, du 1er au 30 juin, il s'agit de partager tout ce que vous souhaitez autour de l’Angleterre (pas Royaume-Uni, uniquement l'Angleterre) (lectures, films, photos, recettes…), sur vos blogs, sur le groupe facebook dédié, et sur instagram sous le #lemoisanglais et @lemoisanglais.

Certaines lectures communes ou journées sont dédiées à des auteurs particuliers, libres à chacun de suivre le programme... ou pas :

3 juin : Un roman policier d’Agatha… Christie ou Raisin (avec le Challenge British Mysteries)
6 juin : Londres, en littérature mais pas que !
9 juin : Romancière anglaise au choix
11 juin : Epoque victorienne (roman victorien, néo-victorien, essai…)
13 juin : Lecture jeunesse
15 juin : Vintage novel (Cluny Brown, Angela Thirkell, romans Persephone…)
18 juin : Essai ou biographie
21 juin : Tessa Hadley
23 juin : Cosy mystery (avec le Challenge British Mysteries)
26 juin : Une bande-dessinée
29 juin : Barbara Pym
 
Voici ce que j'ai prévu de lire (j'ai encore une fois les yeux plus gros que le ventre), je ne pense pas suivre les dates de LC programmées :
- Les Filles au chocolat Tome 2 : Coeur guimauve de Cathy Cassidy (lu)
- Son Espionne royale mène l'enquête Tome 1 de Rhys Bowen (lu)
- La Dernière expérience de Annelie Wendeberg (lu)
- Avec Vue sur l'Arno de E.M. Forster (en cours de lecture)
- Biographics Austen de Sophie Collins (en cours)
- Le Diadème de Béryls suivi de trois autres récits de Arthur Conan Doyle (en cours)
- Quelques mangas écrits par des auteurs japonais mais se déroulant en Angleterre : Shirley Tomes 1 (relecture) et 2 de Kaori Mori et Moriarty Tomes 1 (relecture) et 2 de Ryosuke Takeuchi et Hikaru Miyoshi et une BD : Holmes Tome 3 (relecture) de Brunschwig et Cecil (si je remets la main dessus. Hum hum...). Mon mois anglais sera très "holmésien" ^^
- Agnès Grey de Anne Brontë
- Les Dragons de Château-Croulant de Terry Pratchett
- Le Dimanche des mères de Graham Swift
- L'Eté avant la guerre de Helen Simonson
- La Petite Boulangerie du bout du monde de Jenny Colgan
- Les Malheurs de Millie Plume de Jacqueline Wilson
- La Passe dangereuse de William Somerset Maugham (sans doute le prochain)
- La Quête du roi Arthur Tomes 2 et 3 de T.H. White
- Le Chagrin des vivants de Anna Hope
- Suis-je snob de Virginia Woolf (dans ma Pal depuis X temps ^^)
- Ceux du Nord-Ouest de Zadie Smith
 
Il va de soi que je n'aurai jamais le temps de lire tout cela (surtout que cette année, je m'y suis prise assez tard pour préparer mon mois anglais ^^) mais j'ai de quoi piocher (si je ne sors pas des titres totalement différents de ma Pal gigantesque ^^).
 
Bon mois anglais à tous !
N'hésitez pas à venir nous rejoindre : plus on est de fous, plus on... lit lol ^^
 

 

Voir les commentaires

Mr Brown d'Agatha CHRISTIE

Genre : Policier

Série Tommy et Tuppence Beresford :

1. Mr Brown

2. Associés contre le crime

3. Le Crime est notre affaire

4. N. ou M. ?

5. Mon Petit Doigt m'a dit

6. Le Cheval à bascule

 

 

Quatrième de couverture :

 

C’est toujours après le drame qu’on s’avise d’un personnage falot qui a traversé la scène sans que personne ne lui prête attention.

 

Et justement, dans le bureau de Mr Whittington, il y avait un clerc qui se faisait appeler Mr Brown.

 

Mais voilà !

Personne n’est capable de se rappeler quoi que ce soit de Mr Brown.

Pas même son visage…

 

 

Ce que j'en ai pensé :

 

J’étais vraiment heureuse de retrouver Tommy et Tuppence dans leurs jeunes années, après les avoir découverts dans la fleur de l’âge, ayant commencé leurs aventures dans le désordre…

 

Nous sommes ici dans l’entre-deux-guerres, la 1ère Guerre Mondiale vient de prendre fin et nos deux jeunes compères se retrouvent donc libérés de leurs obligations militaires, sans emploi et sans le sou.

Ils décident, sur une idée folle de Tuppence, de s’associer au sein de la S.A. des « jeunes aventuriers », prêts à accepter n’importe quelle mission, même les plus déraisonnables, pourvu qu’elles payent bien…

 

C’est en élaborant leur plan que Mr Whittington tombe sur leur conversation et propose sa première affaire à Tuppence.

De fil en aiguille, ils découvrent qu’il s’agit de beaucoup plus que ce qu’il ne parait et mettent les pieds dans une véritable affaire d’espionnage.

 

Ils doivent alors retrouver une jeune femme disparue, Miss Jane Finn, une américaine et remettre la main sur un document compromettant pour leur pays, l’Angleterre.

Mais le fameux Whittington et ses complices sont également sur le coup.

Cette mystérieuse et dangereuse organisation est dirigée par l’insaisissable Mr Brown, qui sait se fondre comme personne dans l’ombre et dont tout le monde (ou presque) ignore le véritable visage…

 

Existe-t-il réellement, d’ailleurs ?

 

J’ai adoré découvrir nos deux héros dans leur jeunesse.

Ils sont déjà quasiment égaux à eux-mêmes avec une Tuppence toujours aussi pleine de fougue, téméraire, voire imprudente, impulsive, dynamique et n’ayant pas la langue dans sa poche.

C’est une véritable tête brûlée !

J’ai découvert ici son goût pour l’argent et son absence apparente de sentimentalisme (et de conscience aussi ^^).

 

Quant à Tommy, il est plein de flegme, plus prudent et posé peut-être, débrouillard et sarcastique, un humour tout britannique auquel j’accroche tout de suite !

 

Pour dire vrai, je m’attendais davantage à une affaire criminelle qu’à une affaire d’espionnage impliquant des tenants et aboutissants politiques qui m’ont parfois échappé.

D’ailleurs, arrivé à la fin, on ne sait toujours pas quelle est la teneur exacte du fameux document incriminant.

Ce n’est donc pas l’objet de cette enquête non plus mais bien plutôt l’identité du dangereux et néanmoins génial Mr Brown qui importe et constitue l'intérêt principal de cette lecture …

 

A ce sujet, c’est la première fois que ça m’arrive mais j’ai très vite su qui se cachait derrière cet alias, chose rare (voire inédite) avec l’auteur. Il n’y a donc pas eu d’effet de surprise, contrairement à d’habitude.

Un indice m’a immédiatement mis la puce à l’oreille et impossible ensuite pour moi d’en démordre, malgré les fausses pistes sur lesquelles elle tente de nous mettre.

Je ne suis pas peu fière mais aussi paradoxalement, un peu déçue… J’aime bien me faire avoir par la grande dame du crime, j’avoue ^^.

 

Une bonne lecture donc mais pas, à mon sens, le meilleur de la série mettant en scène mes deux détectives préférés. Je suis finalement contente de ne pas avoir commencé par celui-ci, j’aurais sans doute été un peu moins enthousiaste à y revenir… même si je pense que les personnages m’auraient déjà beaucoup plu ^^

 

Encore un billet retardataire pour le mois anglais, en juin ^^

Voir les commentaires

Les Aventuriers du très très loin Tome 3 : Zoé Zéphyr de Paul STEWART et Chris RIDDELL

Genre : Littérature jeunesse

Série Les Aventuriers du très très loin :

1. Fergus Bonheur

2. Hugo Lachance

(ne cherchez pas le billet sur le blog, je ne l'ai pas encore lu, persuadée que Zoé Zéphyr était le tome 2 ^^)

3. Zoé Zéphyr

 

 

Résumé (booknode) :

 

Nom : Zoé Zéphyr.

 

Mission : déjouer le complot de la Confrérie des clowns et découvrir le secret de la cale.

 

Signe particulier : ne se sépare jamais de son carnet.

 

Une caisse au fond de la cale. Une confrérie de clowns à chapeau melon.

 

Les passagers du « S.S. Euphonia » sont bien étranges, et Zoé veut connaître leurs secrets et déjouer les complots qui se trament…

 

 

Ce que j'en ai pensé :

 

Encore une héroïne comme savent si bien les inventer nos deux compères : courageuse, intrépide, curieuse, aventureuse et ingénieuse, Zoé Zéphyr voyage avec sa famille expansive et bruyante mais néanmoins très sympathique, à bord de l’Euphonia, navire ayant autrefois connu son heure de gloire et aujourd’hui sur le déclin.

 

Elle observe les faits et gestes des autres passagers et les consignent dans son guide Hoffendinck, qui permet d’en savoir plus sur les étranges îles que l’on peut apercevoir du bateau, sans jamais faire escale sur leurs rivages.

 

Sont ainsi passés au crible de son esprit de fin limier les Chapeaubas, qui parlent une langue inintelligible, le pauvre capitaine Belvédère, qui voit son navire bien-aimé partir à vau-l’eau sans pouvoir rien faire et son second, Jon Jolyon Jolicoeur, qui en pince pour sa sœur, Séréna, à qui il fait une cour pleine de miellerie et de flatteries qui ne brillent pas par leur discrétion ou subtilité.

Viennent ensuite le passager mystérieux et discret de la cabine 21 dont le secret ne sera dévoilé qu’à la fin (même si l’on peut le deviner sans trop de mal) et surtout, les 5 compagnons de la ligue des clowns, qu’elle fuit comme la peste. On la comprend : ils n’ont rien de comique et seraient plutôt du genre à coller des frissons d’épouvante à tout un chacun…

 

Une aventure sympa mais qui, contrairement au premier tome, manque de punch, de rythme et de plus de fantaisie. Les choses bougent assez tard, quand notre petite héroïne met enfin pied à terre, c'est alors un véritable florilège de trouvailles et de découvertes farfelues qui nous attendent, tout ce que j'aime chez les auteurs !

 De plus, je m’attendais à recroiser la route de Fergus et s’il est évoqué indirectement, il n’apparait pas dans ce troisième volet, chaque tome étant apparemment indépendant, en tout et pour tout, les uns des autres, si ce n’est que l’on évolue dans le même univers…

Je m’étais fait pour le coup de fausses illusions, ce qui explique une partie de ma déception, même si j’ai aimé ma lecture mais je n'en garderai malheureusement pas un souvenir impérissable...

Il devait normalement faire partie de mon mois anglais, fini depuis fin juin mais dont il me reste encore pas mal de lectures à chroniquer (oups !)...

Voir les commentaires

Rat du mois anglais - 14 au 16 juin 2019

(J'ai repris l'image de l'année dernière mais cette année, le mois anglais est bien organisé par Lou et Martine. De gros bisous à Cryssilda si elle passe par ici, je pense bien à toi !)

 

Pour ce Rat, j'ai prévu de lire :

- Audrey retrouvée de Sophie KINSELLA (que j'ai commencé cette semaine déjà)

- Mr Brown d'Agatha CHRISTIE, un tome de la série Tommy et Tuppence Beresford 

- Agnès Grey d'Anne Brontë

 

Et pour le reste, on verra ! (si j'arrive déjà à lire ces trois-là, ce sera pas mal ^^)

 

Ce billet me servira également à faire le suivi de ce week-end lecture et sera donc complété au fur et à mesure ! 

 

Samedi 15/06/19 :

J'ai fini Audrey retrouvée de Sophie Kinsella (p. 135 à 351 soit 216 pages lues, un record depuis le début de l'année en une seule journée. 2ème record : j'ai lu ce livre en 4 jours - or mon rythme depuis janvier c'est plutôt un livre en 3/4 semaines ! Yeah ^^). Bref, je suis trop contente, cela faisait un bail que je n'avais autant lu et j'ai adoré ! ça m'a fait un bien fou !

J'ai ensuite tout juste entamé Mr Brown d'Agatha Chirstie (16 p.). Un plaisir que de retrouver Tommy et Tuppence dans leurs jeunes années ! Je sens que je vais me régaler !

 

Dimanche 16/06 :

Comme chaque dimanche, visite de la famille donc je n'ai pas encore lu une seule ligne mais il est 18h40, j'ai fait mes devoirs (comprenez ma journée d'école pour mes TPS/PS/MS est prête pour demain ^^) : à moi, la lecture !!!!!!!

Allez, je file, je passerai peut-être plus tard sinon lundi après-midi pour faire le point ^^

Voir les commentaires

Le Mystère de Lucy Lost de Michael MORPURGO

Genre : Roman jeunesse

 

 

Quatrième de couverture :

 

Mai 1915.

Sur une île au Sud de l’Angleterre, un pêcheur et son fils découvrent une jeune fille blessée, à bout de forces et à peine capable de parler.

 

D’où vient-elle ?

Est-elle une sirène ?

 

Le bruit court que c’est une espionne au service des Allemands…

 

De l’autre côté de l’Atlantique, le paquebot Lusitania quitte New York.

La jeune Merry s’est embarquée sur le géant des mers pour rejoindre son père blessé au combat et hospitalisé en Angleterre.

 

 

Ce que j'en ai pensé :

 

J’ai beaucoup entendu parler de Michael Morpurgo (et en très bons termes à chaque fois – je comprends mieux pourquoi ^^) mais c’est la première fois que je le lis.

 

Une très belle découverte, celle d’un auteur d’abord puisque, si l’on en croit le prologue et l’épilogue, il nous conte ici une partie de la vie de sa grand-mère et donc un peu de lui mais aussi celle d’une plume travaillée, soignée, poétique, où chaque mot semble pesé et choisi avec attention mais qui reste naturelle, sans fioriture et suscite des émotions chez le lecteur, ne le laisse pas insensible.

 

Comment l’être devant cette jeune fille de 12 ans, l’âge d’Alfie, le fils de Mary et Jim Wheatcroft, qui vont la prendre sous leur aile ?

Retrouvée seule sur l’île voisine de St Helen’s, elle ne parle pas, prisonnière en elle-même, semble perdue, assoiffée et mourant de faim. Alfie et son père la trouvent juste à temps.

 

Commence alors pour elle un long et lent (ré)apprentissage des gestes de tous les jours : se lever, sourire, manger, aller dehors, communiquer… sous l’œil vigilant et bienveillant de Mary, qui la couve comme si c’était sa propre fille et tente patiemment de la ramener à la vie, physiquement mais aussi et surtout psychologiquement et avec l’aide et les précieux conseils du Dr Crow, un médecin dévoué à ses patients, respecté et craint aussi pour ses prises de position et son franc-parler.

 

Par quelles épreuves terribles est-elle passée ?

Qui est-elle ?

Comment lui donner le goût de l’existence à nouveau ?

Comment la sortir de son marasme intérieur, faire resurgir son passé et sa mémoire enfouis ?

 

J’ai adoré Mary, une femme de caractère, forte, fiable, qui se bat becs et ongles pour ceux qu’elle aime, que ce soit pour Lucy ou pour son frère, Billy, un original, qui préfère la compagnie de son bateau, l’Hispaniola à celle des gens.

En même temps, quand on voit le surnom dont ils l’ont affublé (Silly Billy) et la façon dont il le traite, on se dit qu’il n’a pas tort de les éviter et que le plus important c’est finalement qu’il soit heureux tel qu’il est !

 

Alfie devient vite pour Lucy son point de référence, son phare dans cette nuit, dans les ténèbres qui l’ont envahie. Toujours là pour elle, il est le seul qui suscite des réactions de sa part.

Leur relation est vraiment très touchante. Ils n’ont finalement pas besoin de mots pour communiquer, Alfie apprenant peu à peu à « l’apprivoiser », à la faire sortir de son isolement et la faire avancer, pas à pas, vers eux et vers le monde extérieur.

D’autres belles personnes vont croiser sa route et auront un rôle à jouer dans son rétablissement : Melle Nightingale, Peg, …

 

En parallèle, nous suivons Merry, une jeune new-yorkaise, dans un récit à la première personne.

 

Le lecteur a tôt fait de faire le lien.

Aussi le mystère ne tient pas là-dessus mais bien plutôt sur les épreuves qu’elle a traversées, comment elle en est arrivée là, comment va-t-elle s’en sortir.

 

Je suis passée par toutes les émotions, pleurant plus d’une fois comme une madeleine tellement je me suis trouvée immergée dans cette histoire, vivant les faits en même temps et en chœur avec les personnages, tellement ils m’ont paru réels.

J’ai également difficilement retenu ma colère devant la bêtise des autres, du directeur de l’école, Mr Bigley, une brute sans cœur, étroit d’esprit et sadique ou devant le fils de Big Dave et le reste de l’île de Bryher…

Comment peut-on s'en prendre à une créature déjà bien éprouvée par la vie ?

Certes, leur réaction s'explique par le contexte de guerre dans lequel nous sommes (sauf celle de Bigley, qui reste juste fidèle à lui-même et à sa méchanceté), par les pertes éprouvées par les habitants comme le sort funeste du pauvre Jack Brody mais, j'ai quand même eu du mal à le supporter !

 

Bref, un très bon roman jeunesse, qui vaut vraiment le détour et grâce auquel j’ai appris de nombreuses choses (mais je ne veux pas en dire trop... je pense que c’est déjà le cas. Oups !).

Merci à Enna et à Bastien, qui m'ont proposé cette lecture commune. Sans eux, il serait sans doute encore en train de croupir dans ma Pal ^^

Si vous l'avez déjà lu, je vous conseille Le Ciel nous appartient de Katherine Rundell, auquel je n'ai pu m'empêcher de penser durant cette lecture (et que j'ai également adoré) !

Voir les commentaires

Mary Poppins de Pamela LYNDON TRAVERS

Genre : Jeunesse

Série Mary Poppins :

1. Mary Poppins

2. Le Retour de Mary Poppins

3. Les Bonnes Idées de Mary Poppins

4. Mary Poppins en promenade

5. Mary Poppins from A to Z

6. Mary Poppins in the kitchen

7. Mary Poppins in Cherry Tree Lane

8. Mary Poppins and the house next door

 

 

Quatrième de couverture :

 

Mary Poppins, la nouvelle gouvernante des quatre enfants Banks, est vraiment très spéciale !

 

Elle monte l’escalier sur la rampe, ouvre un sac vide et en tire un lit pliant, verse de la même bouteille du sirop de citron, de la glace à la fraise, du lait et… du rhum !

 

La fantaisie, le merveilleux et l’extravagance viennent soudain bouleverser la vie quotidienne de toute la famille.

 

 

Ce que j'en ai pensé :

 

Voilà un roman jeunesse que j’avais très envie de découvrir, depuis fort longtemps. Il faut dire que je suis une grande fan du film de Disney.

 

Eh bien, une fois n’est pas coutume (c’est plutôt l’inverse d’habitude) mais la version film aura mes faveurs par rapport à la version livre.

 

En fait d’histoire, l’auteur nous conte plutôt des histoires, des épisodes de l’enfance de Jane et Michael, les aînés de la famille Banks, depuis l’entrée dans leur vie de ce drôle de phénomène qu’est Mary Poppins.

 

Le roman ressemble finalement davantage à un feuilleton aux chapitres pouvant être lus indépendamment les uns des autres, même s’il y a une certaine continuité entre eux, une chronologie à respecter avec des personnages récurrents.

 

En ce qui concerne la plus célèbre des nurses anglaises, je dois avouer qu’elle m’a beaucoup moins plu que sa consœur cinématographique, incarnée par Julie Andrews.

Certes, on retrouve certains traits de caractères comme sa vanité légendaire et ce ton sans réplique qu’on lui connait si bien mais, elle est, pour moi, beaucoup moins sympathique, éprouvant moins de tendresse pour ces chers bambins, d’ailleurs moins dissipés que leurs homologues de Disney, si ce n’est peut-être pour les jumeaux, Barbara et John, deux irrésistibles poupons.

Peut-être est-ce le cas à la fin, une fin assez émouvante, mais, cela vient un peu tard.

 

De plus, elle nous laisse toujours dans le flou, le mystère est ici savamment entretenu autour de sa personne et de ses tours de passe-passe.

Le lecteur reste dans le doute : les événements vécus par Jane et Michael ne sont-ils que le fruit de leur imagination ou bien se sont-ils bel et bien déroulés tels qu’ils nous sont contés, malgré les démentis de Mary.

 

C’est finalement ce va et vient constant entre fantaisie et réalité qui fait tout le charme de cette œuvre et ranime notre âme d’enfant car on a très envie d’y croire nous aussi, tout comme les enfants Banks, d’autant que certains indices viennent nous susurrer à l’oreille que tout est bien réel et que ce n’est pas uniquement leur imagination qui leur joue des tours !

Malgré mes petits bémols, j'ai quand même bien envie d'en lire davantage, pour en savoir plus sur ce personnage qui reste très énigmatique !

 

Voir les commentaires

Juin rime (presque ^^) avec mois anglais

Un de mes mois thématiques incontournables sur le blog, même si je ne suis pas très présente en ce moment, j'y participe cette année encore !

Organisé par Titine et Lou, il s'agit de lire, regarder, écouter, manger, voyager ou vivre à l'heure anglaise du 1er au 30 juin 2019 (attention, ne sont pris en compte que les billets en lien avec l'Angleterre et non le Royaume-Uni dans son ensemble : des livres, films... avec des auteurs anglais ou se passant en Angleterre pour la majeure partie de leur action). Pour en savoir davantage et découvrir le programme des lectures communes, je vous laisse vous rendre sur le billet de Lou consacré à cette nouvelle édition.

 

Pour ma part, voici une "petite pal" des livres que j'envisage de lire (ils ne seront pas tous lus, surtout avec mon rythme de lecture actuelle mais je me laisse du choix ^^) :

- Le Mystère de Lucy Lost de Michael MORPURGO (ma lecture actuelle) pour une LC le 14 juin avec Enna et Bastien

- quelques mangas (Shirley de Kaoru MORI que j'ai lu le mois dernier mais qu'il faudrait que je relise pour pouvoir en faire un billet, Moriarty tomes 1 (à relire) et 2 de Ryosuke TAKEUCHI et Hikaru MIYOSHI)

- Mr Brown d'Agatha CHRISTIE qui met ici à nouveau en scène Tommy et Tuppence Beresford, un couple de détectives que j'adore et que j'ai hâte de retrouver !

- Agnès Grey d'Anne BRONTE, comme chaque année, c'est l'occasion pour moi de sortir un "classique" de ma pal, c'est celui que j'ai choisi cette année, en espérant qu'il me plaise autant que Jane Eyre, de sa sœur, Charlotte (un énorme coup de cœur donc à mon avis, dur à détrôner ^^)

- Coup de foudre à la librairie des coeurs brisés d'Annie DARLING, j'avais lu le tome 1 de cette série l'année dernière pour l'édition 2018 du mois anglais et ce fut une lecture plaisante

- Les Malheurs de Millie Plume de Jacqueline WILSON dont j'ai feuilleté les premières pages et qui je pense va encore une fois me faire pleurer comme une madeleine, comme avec Maman au bois dormant ^^

- peut-être retrouver Agatha Raisin dans le tome 2, Remède de cheval de M.C. BEATON, si j'ai le temps ou le tome 1 des Détectives du Yorkshire, Rendez-vous avec le crime de Julia CHAPMAN (une LC est prévue le 15 juin mais je ne pense pas l'avoir lu d'ici là, d'autant que je viendrai juste de terminer mes épreuves orales pour mon concours (la prochaine et dernière a lieu le 12 juin, ce qui me laissera peut-être plus de temps pour lire et faire revivre le blog !)

- La Huitième Couleur de Terry PRATCHETT, depuis le temps qu'il est dans ma Pal et que j'essaye de le lire - sans succès - pour le mois anglais ^^

- un petit Sophie KINSELLA (sans doute Audrey retrouvée)

- un manoir en Cornouailles d'Eve CHASE

- La Dernière expérience d'Annelie WENDEBERG ou directement revenir au canon holmésien avec Le Diadème de Béryls (suivi de trois autres récits) d'Arthur CONAN DOYLE ? J'ai aussi le tome 1 d'Enola HOLMES qui traîne dans ma Pal : en tout cas, j'ai envie de lire au moins un livre ayant trait de près ou de loin avec Sherlock Holmes (un autre rdv presque incontournable de mon mois anglais avec Agatha Christie ^^)

et bien d'autres encore me font envie (toujours pas lu Ian McEWAN, Angela HUTH ou Julian BARNES par exemple) mais encore une fois, je n'aurai pas le temps de tout lire !

 

N'hésitez pas à nous rejoindre ! Il y a également le groupe facebook pour suivre les différents participants (et participer à votre tour) ainsi que, nouveauté cette année, sur instagram, #lemoisanglais pour nous taguer (je ne vais pas sur instagram donc je me contente de "répéter" presque mot pour mot le message de Titine à ce sujet mais si ça peut amener d'autres personnes à partager avec nous, c'est une très bonne chose : plus on est de fous... ^^).

 

Bon mois anglais à tous !

Voir les commentaires

Lady Grace Tome 3 : Intrigue au bal masqué de Patricia FINNEY

Genre : Littérature jeunesse (roman historique)

Série Lady Grace :

1. Un Assassin à la cour

2. Une Disparition mystérieuse

3. Intrigue au bal masqué

4. Trahison et fausse monnaie

5. La Princesse au rubis

6. Vengeance au palais

7. L'Or de Sa Majesté

8. Le Secret du fantôme

9. L’Énigme de la clé d'or

10. La Malédiction des flammes

...

 

Quatrième de couverture :

 

La Reine est en danger !

 

Plusieurs accidents étranges sont survenus ces derniers jours.

 

Tantôt c’est sa selle qui se rompt, tantôt une pierre qui manque de l’assommer…

 

Je compte bien trouver qui en a après elle !

Foi de Lady Grace !

 

Et si je profitais du bal costumé pour démasquer le coupable…

 

 

Ce que j'en ai pensé :

 

Une série que j’aime toujours autant, pour son contexte notamment : celui de la cour d’Elizabeth Ière, personnage à part entière du roman, également.

 

Cette fois-ci, le lecteur part en voyage d’été avec la cour, à Kenilworth, domaine du comte de Warwick et Leicester, Sir Robert Dudley, avec qui il fait plus amplement connaissance.

 

Un autre personnage énigmatique ayant réellement existé, qui partage un amour impossible avec la reine, contrarié par le mystérieux décès de sa femme, que chacun présume être non accidentel, malgré les apparences et impute au comte lui-même, ce qui rend tout mariage avec la reine désormais impossible.

 

Aussi joue-t-elle encore le « jeu du mariage » avec des princes venant de l’étranger, comme le prince Sven, son prétendant suédois, qui l’attend sur le domaine du comte afin de lui conter fleurette et qui sait, obtenir sa main afin d’allier leurs deux royaumes.

 

Débute ainsi une nouvelle enquête pour notre jeune héroïne, Grace, demoiselle d’honneur de la reine officielle et sa poursuivante d’armes officieuse depuis le premier tome car des incidents étranges ont eu lieu autour de la souveraine.

 

Simples incidents dus à des négligences ou complot en vue d’assassiner la reine ?

 

Qui en voudrait à sa vie ?

C’est ce que la jeune fille va devoir découvrir, aidée d’Elsie, cette fois-ci, ce qui permet de mettre en avant la petite servante, après avoir fait de même avec son ami acrobate, Masou, dans le tome précédent.

 

En bref, un roman qui mêle petite et grande Histoire, avec une pointe d’intrigue policière et des personnages attachants, fictifs ou non.

Une lecture jeunesse instructive et divertissante à la fois, qui m’a permis de revenir sur le personnage controversé de Robert Dudley, que j’avais déjà rencontré dans un documentaire qui relatait d’ailleurs cette histoire de mort suspecte de son épouse ! J’ai été ravie de le retrouver ici et de pouvoir vivre en direct l’amour qui le lie à sa reine. Malgré toutes les rumeurs qui accompagnent le personnage, c’est un fait qu’on ne peut pas lui enlever, semble-t-il et c’est sans doute aussi le seul qu’elle ait réellement aimé de son côté !

 

Dernier billet retardataire pour :

 

 

 

Voir les commentaires

Black Butler Tome 11 de Yana TOBOSO

Genre : Manga

Série en 26 tomes (en cours au Japon) dont 25 traduits et publiés en France

Tome 1

Tome 2

Tome 3

...

Tome 9

Tome 10

 

 

Quatrième de couverture :

 

Aurora, une société secrète, proclame avoir rendu possible la résurrection des morts.

 

Afin d’en apprendre plus, le majordome Sebastian s’invite dans une réunion se tenant à bord d’un paquebot de luxe.

 

Le grand océan d’azur rugit, tandis que vogue sur ses flots un groupe hétéroclite dont les membres se reconnaissent à ce cri de ralliement : « Phénix ».

 

Savourez ce manga terriblement horrifiant…

 

 

Ce que j'en ai pensé :

 

Je savais qu’il y avait anguille sous roche dans le tome 10 mais honnêtement, je ne voyais pas comment toute cette affaire avait pu conduire à une telle conclusion.

 

Heureusement, ce 11è tome vient répondre aux questions et aux doutes laissés en suspens.

Voilà qui clôt de belle façon cet épisode hommage à Sherlock Holmes et à son auteur, Sir Arthur Conan Doyle.

 

Un personnage entrevu dans les tomes précédents refait également son apparition.

Encore une fois, Sebastian et Ciel se gardent bien de lui révéler toute la vérité sur ce qui est arrivé à ses compagnons d’infortune : comment cela va-t-il évoluer ?

Je suis curieuse de l’apprendre !

 

Enfin, une nouvelle enquête débute à bord du Concordia, un bateau, où semblent avoir lieu des expériences médicales dangereuses et à bord duquel se trouvent, en plus du comte et de son diable de majordome, Elizabeth, son frère et ses parents.

 

Un sujet déjà vu et revu. Je me demande comment l’auteur va l’exploiter, ce qu’elle va en faire.

 

J’avoue que cette enquête me parait a priori moins palpitante que les précédentes, en tout cas, le thème abordé m’intéresse beaucoup moins mais je la lirai tout de même, pour voir comment évoluent les personnages, ce qu’ils vont nous dévoiler…

Sans doute, l'auteur réussira-t-elle une fois encore à me surprendre ^^

 

 

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 > >>