Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Signe des quatre d'Arthur CONAN DOYLE

Genre : Policier

 

Quatrième de couverture :

Quarante-trois diamants de la plus belle eau dont le « Grand Mongol », émeraudes, saphirs, rubis… Le trésor d’Agra !

 

Pris entre les féroces Cipayes et la compagnie des Indes, un rajah avisé a, bien sûr, tenté de mettre à l’abri tant de merveilles ! (…)

 

Retrouver [ce trésor] est moins aisé. Codes, cartes et parchemins secrets… Celui qu’on soumet à Holmes, couvert de croix, de sigles et de rébus, est paraphé du « signe des quatre » ! Le chemin de l’initié ? La route de l’aventure…

 

La piste part de Pondichéry Lodge, disparaît dans la Tamise… Mais Sherlock ne perd pas le Nord ! Et Watson y gagne même un plus grand trésor en suivant la trace d’une belle inconnue…

 

Ce que j'en ai pensé :

C’est désormais pour moi un vrai plaisir de plonger dans une nouvelle enquête de Sherlock Holmes. Deviendrais-je une inconditionnelle ? Je n’en suis pas encore là mais en tout cas, j’aime de plus en plus et Holmes me parait de plus en plus sympathique alors que ce n’était pas gagné au départ ! Il a toujours ce petit côté prétentieux, sûr de lui et de son intelligence et pourtant, je m’attache progressivement au personnage, d’autant qu’il semble aussi avoir une face sombre. Il ne supporte pas l’inactivité, « l’oisiveté cérébrale ». Il est d’ailleurs étrange de le voir tomber aussi rapidement dans les drogues alors même qu’il n’y touchait pas du tout dans le premier tome, celui qui précède directement celui-ci. C’est très rapide et ça m’a étonnée, peinée aussi il faut le dire mais j’ai également l’impression que l’on se rapproche de plus en plus du Sherlock Holmes avec qui j’ai fait connaissance pour la toute première fois dans le film de Guy Ritchie et que j’ai beaucoup aimé, notamment dans ses répliques pleines d’ironie ou son petit sourire sarcastique et ça me plait ! Je sais, il est postérieur au Holmes original mais c’est pour moi ma première référence du personnage donc je fais forcément la comparaison… Ce que j’ai apprécié ici aussi c’est que l’on mène l’enquête en même temps que le détective, profitant au fur et à mesure de ses lumières et non pas à la toute fin, comme dans Une Etude en rouge, ce qui permet plus d’interactivité avec l’histoire et ne donne pas l’impression que l’explication sort de nulle part car là encore, les indices nous sont présentés en temps et en heure, aucun ne nous est caché. On est donc à même de chercher et de trouver le coupable dans les mêmes conditions que nos héros. J’ai aussi beaucoup aimé le personnage de Mary Morstan et sa relation qui se développe tout juste avec Watson. J’ai hâte de la retrouver par la suite, en espérant qu’elle prendra part aux enquêtes de nos acolytes, même si j’en doute… Enfin, cette nouvelle énigme prend également des airs de chasse au trésor, ce qui n’est pas non plus pour me déplaire. Bref, j’ai tout aimé ! Et j’ai hâte d’ouvrir un autre mystère porté à la connaissance de Sherlock Holmes…

Du même auteur :

Une Etude en rouge

Le Chien des Baskerville

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
A
Coucou, merci d'être passée :) J'espère que 'Désolation' de Stephen King te plaira. Je pense que oui mais selon les goûts de chacun... Je te souhaite une bonne découverte surtout, j'ai moi même découvert Stephen King seulement le mois dernier et je suis accro maintenant. Je te souhaite la même chose ;)
Répondre
F
Je l'ai lu en août dernier et j'avais beaucoup aimé mais moins cependant qu'Une étude en rouge. Sherlock et Watson m'ont plu mais j'ai été moins intéressée par l'intrigue.
Répondre
A
C'est vrai que l'intrigue est peut-être plus prévisible, moins retorse qu'Une Etude en rouge mais j'ai préféré la manière dont elle est construite : les éléments nous sont donnés en même temps qu'aux personnages, on peut mener l'enquête avec eux, on a tout le nécessaire pour remonter la piste du coupable, ce qui n'est pas forcément le cas dans le précédent, que j'ai toutefois bien aimé aussi ^^