Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Lady Grace Tome 1 : Un Assassin à la cour de Patricia FINNEY

Genre : Littérature jeunesse

Série Lady Grace :

1. Un Assassin à la cour

2. Une Disparition mystérieuse

3. Intrigue au bal masqué

4. Trahison et fausse monnaie

5. La Princesse au rubis

6. Vengeance au palais

7. L'Or de sa majesté

...

 

Quatrième de couverture :

Sir Gerald a été assassiné cette nuit, dans le palais même ! D’un coup de poignard dans le dos… L’homme que l’on arrêté ce matin est innocent. J’en suis sûre. Je vais trouver le véritable coupable.

Foi de Lady Grace !

 

Lady Grace, demoiselle d’honneur à la cour d’Elisabeth Ire, mène l’enquête dans les couloirs du palais et les ruelles de Londres.

 

Ce que j'en ai pensé :

Une petite lecture sympathique, dans le sillage de la reine Elisabeth Ire et des intrigues de cour. Le contexte historique est plutôt bien rendu, même s’il n’est pas non plus très développé. Les personnages sont attachants, Lady Grace, l’héroïne, en tête. Intelligente, curieuse et n’ayant pas la langue dans sa poche, elle bouscule les convenances afin de faire le jour sur cette mort qui tombe assez bien à propos, l’homme ayant été assassiné faisant partie de ses prétendants. Aussitôt, on soupçonne Lord Robert, son promis, ses aiguillettes se trouvant fort malheureusement sur le lit de la victime. Il est donc le coupable tout désigné. Mais les preuves ne sont-elles pas un peu trop évidentes ? Et quel intérêt aurait-il eu à tuer le prétendant écarté alors qu’il a été choisi par Lady Grace ? C’est ce que cette dernière va tenter de découvrir. Elle nous fait part de ses réflexions sous forme de journal intime et va recevoir l’aide de Masou et Elsie, ses fidèles amis, afin de démêler les fils de cette intrigue, pas si convenue qu’il n’y parait. Je me suis fait surprendre - deux fois ! – et ai trouvé le tout assez bien mené, même si ça reste très jeunesse. Le style est simple et fluide, sans fioriture, émaillé du vocabulaire de l’époque, notamment celui sur l’habillement. Heureusement, un lexique en fin d’ouvrage vient combler les lacunes et permet de suivre sans difficulté. Un joli début de série donc, à la croisée des genres, mélangeant roman historique et roman policier, qui permet de passer un bon moment.

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :