Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Entretien avec un vampire : L'Histoire de Claudia d'Anne RICE (texte) et Ashley Marie WITTER (illustrations)

Genre : Manga

 

Quatrième de couverture :

Vampire, elle n’aurait jamais dû le devenir. Son existence est une abomination pour les créatures de la nuit. Elle chemine entre les ombres d’un monde pour toujours hors de sa portée, prédateur pris au piège dans le corps d’une enfant. A la fois orpheline, victime et monstre…

Voici l’histoire de Claudia.

 

Ce que j'en ai pensé :

Ayant lu Entretien avec un vampire, je trouve le personnage de Claudia tantôt fascinant et terrifiant, tantôt cruelle et fragile. C’est un personnage marquant, même si elle disparait trop vite. Ce manga est donc une bonne occasion de la faire revivre et surtout, de vivre son histoire à travers ses yeux à elle et non plus seulement à travers ceux de Louis. C’est ce qui m’a attirée vers ce livre, en plus de sa magnifique et sombre illustration, qui n’est pas sans rappeler les œuvres de Victoria Francés, une illustratrice que j’adore ! Très vite, mon attrait s’est changé en déception : je pensais en apprendre davantage sur Claudia, voir des choses que Louis ne relate pas, avoir droit à des scènes inédites et finalement, celles-ci ne sont pas si nombreuses que cela. C’est donc une adaptation très fidèle mais qui du coup, ne semble pas apporter grand-chose de plus à l’histoire d’origine (à part donc les illustrations d’Ashley Marie WITTER, qui une fois passées la page de couverture se rapprochent aussi beaucoup de Kaori YUKI, une autre mangaka que j’adore, notamment concernant Louis et Lestat, très androgynes et « shojoesques » donc !). Puis, au fur et à mesure de mon avancée dans cette lecture, la déception s’est envolée pour faire place à l’émotion. On vit ici l’histoire de Claudia de l’intérieur, et non plus par l’intermédiaire d’un de ses pères vampires. De plus, ces scènes inédites que j’attendais arrivent plus tard, dans le ressenti de la femme vampire, dans ses motivations qui s’éclairent ici d’un nouveau jour et prennent tout leur sens. On comprend ainsi pourquoi elle a changé Madeleine, ce qui n’est pas évoqué dans l’œuvre d’origine, comment elle a vu Louis s’éloigner d’elle et lui préférer Armand, ses tout derniers instants. Bref, c’est elle qui raconte et cela la rend encore plus touchante. La Claudia cruelle et capricieuse s’efface vite devant une Claudia plus fragile, en quête d’elle-même, une femme brisée qui ne sera jamais complète, jamais totalement adulte, toujours dépendante d’un autre pour pouvoir exister, obtenir ce qu’elle veut, qui ne connaitra jamais l’amour, une Claudia amère et pleine de rage devant le sort que ses pères la condamnent à vivre. Et c’est encore plus éprouvant, bouleversant que ce que l’on peut lire dans Entretien avec un vampire car ce que l’on devinait est ici vécu en même temps que la « jeune » héroïne, à travers elle. Il n’y a donc plus aucune distance, plus aucun filtre de perception. J’ai donc beaucoup aimé, d’autant que c’est un personnage très charismatique, et que j’avais déjà beaucoup apprécié lors que ma lecture du premier tome des Chroniques des vampires.

Bref, pour les fans d’Anne Rice c’est un livre à ne pas négliger et pour les autres, c’est peut-être une bonne entrée en matière.

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
N
Comment es-tu tombée sur ce manga?
Répondre
A
En parcourant les rayons de la fnac ^^, dans celui des bds/ mangas !