Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Une Etude en rouge d'Arthur CONAN DOYLE

Sherlock-Holmes---Une-etude-en-rouge.jpg

Genre : Policier

 

Présentation éditeur :

Au n° 3 de Lauriston Gardens près de Londres, dans une maison vide, un homme est trouvé mort.

Assassiné ? Aucune blessure apparente ne permet de le dire, en dépit des taches de sang qui maculent la pièce. Sur le mur, griffonnée à la hâte, une inscription : " Rache ! ". Vengeance ! Vingt ans plus tôt, en 1860, dans les gorges de la Nevada, Jean Ferrier est exécuté par des mormons sanguinaires chargés de faire respecter la loi du prophète. Sa fille, Lucie, est séquestrée dans le harem du fils de l'Ancien.

Quel lien entre ces deux événements aussi insolites que tragiques ? Un fil ténu, un fil rouge que seul Sherlock Holmes est capable de dérouler. Une intrigue toute en subtilités où, pour la première fois, Watson découvre le maître...

 

Ce que j'en ai pensé :

Le livre se découpe en deux parties. La première relate l’affaire en présence et la capture du coupable par le célèbre Sherlock Holmes. Il s’agit de la toute première aventure du détective. J’ai aimé découvrir sa première rencontre avec le docteur Watson et la présentation du personnage, fidèle à lui-même càd talentueux, doué d’une capacité d’analyse et de déduction sans pareille, imbu de sa personne, un homme de science qui n’étudie que les matières nécessaires à la pratique de son art et à qui font appel anonymes et fins limiers de Scotland Yard comme Lestrade et Gregson. Je regrette seulement que le lecteur ne puisse pas lui-même échafauder ses propres hypothèses quant à l’identité du tueur. En effet, certains faits nous étant cachés, il est impossible d’arriver à la conclusion finale qui, du coup, semble sorti comme par magie du chapeau de Holmes. La deuxième partie du récit est très différente. Elle revient sur le passé, sur les événements ayant conduit aux deux crimes en présence. D’abord un peu sceptique, à cause notamment des premières lignes de cette seconde partie, très descriptives, j’avoue que c’est finalement celle que j’ai préféré. Elle rend le criminel attachant, le lecteur prend parti pour lui ! On revient également sur le comment notre détective surdoué est parvenu à démasquer l’assassin. Les faits cachés sont ici dévoilés et les boîtes du puzzle peuvent donc s’assembler en toute logique. Une bonne lecture en somme, même si j’ai une légère préférence pour Le Chien des Baskerville, lu il y a peu et qui marquera pour moi, le début de mon « aventure Sherlock Holmes », en livres ^^

77158541 p

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
V
<br /> C'est quand même dingue, mais je n'ai encore jamais lu un Sherlock Holmes !<br />
Répondre
L
<br /> <br /> Je ne m'y suis mis que très récemment, si ça peux te rassurer <br /> <br /> <br /> <br />