Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Minotaure de Marcel AYME

001902937.jpg

Genre : Théâtre

 

Quatrième de couverture :

Un citadin nostalgique de la campagne fait installer un tracteur rutilant au beau milieu de son salon.

Sa femme est horrifiée, mais des amis snobs venus lui rendre visite trouvent l’idée du dernier chic !

Une comédie haute en couleur où l’accent du terroir et celui des beaux quartiers se donnent la réplique.

 

Ce que j'en ai pensé :

Un auteur que j’aime de plus en plus : tous les genres lui vont bien. Il passe de l’un à l’autre sans aucune difficulté, avec maestria (la littérature jeunesse avec Les Contes bleus et rouges du chat perché, la nouvelle avec La Bonne peinture et ici, le théâtre, pour ce que j’ai pu lire pour l’instant !). Il nous offre ici une comédie désopilante, farfelue,  où se côtoient trois histoires en une et donc trois lectures différentes de cette pièce : d’un côté, la « réalité » : la dispute de Gérard avec sa femme, Irène, à propos du tracteur qu’elle refuse de voir dans son salon, dans un premier temps puis, lorsqu’il décide de l’enlever et après la visite de Rirette et Michou, ses amis, son combat pour qu’il garde sa place. Un couple mal assorti, qui n’ont pas grand-chose en commun : lui a renoncé à ses rêves par gentillesse, bienveillance et amour envers sa femme et souhaite aujourd’hui se retrouver. Elle est une citadine type, bourgeoise, aimant être à la pointe de la mode et des tendances du moment. Pour lui, le tracteur représente la campagne, le bon air et la simplicité. Pour elle, c’est un objet d’art, une nouvelle tendance qui fera le tour du tout Paris. A côté de ça, Gérard s’est inventé une comédie dans laquelle il est fermier, en compagnie de son ami Mourlon / Philibert et de Marguerite/ Léontine pendant que sa femme joue une tragédie, celle de Pasiphaé (Michou), du Minotaure (le tracteur) et de Minos (Rirette). C’est vraiment très drôle et cet enchevêtrement de pièces dans la pièce lui donne presque un petit côté absurde, qui accentue encore l’effet comique, même si c’est un peu plus compliqué de suivre pour le lecteur. Une parenthèse bien agréable dans ma lecture en cours, beaucoup moins réjouissante et passionnante ! Un moment de fraicheur et de légèreté bienvenu !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Véro. 24/02/2013 18:26


Je n'ai encore jamais lu son théâtre mais ton billet m'y incite ! Merci !

Les lectures d'Alexielle 25/02/2013 11:41



C'était la première pièce que je lisais de lui, pour ma part et j'ai beaucoup aimé et ne compte pas en rester là !


Bonne lecture, Véro, en espérant que ça te plaise autant qu'à moi