Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les Disparues du marais de Elly GRIFFITHS

Genre : Policier

Série Ruth Galloway :

1. Les Disparues du marais

2. Le Secret des orphelins

 

Quatrième de couverture :

 

Angleterre, comté du Norfolk.

 

Ruth Galloway, professeur d’archéologie, vit à la lisière d’une zone marécageuse proche de la mer, dans un coin isolé et battu par les vents.

 

Le jour où l’inspecteur Harry Nelson découvre un squelette dans les marais, il requiert son expertise.

 

Alors qu’il espère avoir enfin retrouvé le corps de Lucy, une fillette disparue dix ans plus tôt, la chercheuse est catégorique : les ossements datent de l’âge du fer et sont très certainement ceux d’une jeune fille victime d’un sacrifice.

 

Mais bientôt une autre enfant disparaît.

 

Et pour Ruth le cauchemar ne fait que commencer…

 

 

Ce que j'en ai pensé :

 

L’identité du coupable est évidente : j’ai deviné dès sa première apparition, même si l’auteur essaye de noyer le poisson en brouillant les pistes, ça n’a malheureusement eu aucun effet sur moi…

J’ai trouvé que ça sautait beaucoup trop aux yeux, ce qui gâche le suspense, même s’il reste à savoir pourquoi.

A ce sujet, la révélation finale est très décevante.

 

Beaucoup trop de coïncidences heureuses et de hasard dans la résolution de l’affaire.

 

Une lecture qui manque d’action, estampillée thriller à tort, à mon sens : elle tient davantage du policier, l’auteur prenant le temps d’installer ses personnages et son intrigue.

 

Le véritable « héros » du livre semble finalement être le paysage désolé et isolé du Saltmarsh, lieu sacré baigné de mystère, dangereux à cause des marais qui l’entourent, situé entre ciel et mer, avec l’horizon à perte de vue et les oiseaux pour seule compagnie (à ce titre, mention spéciale pour la couverture, très représentative !).

Le cadre idéal pour un roman policier, très bien exploité d’ailleurs.

 

Malgré la faiblesse de l’intrigue, les personnages sont intéressants : d’un côté, Ruth, archéologue médico-légal, complexée par son physique, experte en son domaine et très professionnelle, indépendante, solitaire et de l’autre, l’inspecteur Harry Nelson, assez renfrogné, brusque, têtu et dynamique.

Ils forment une belle équipe que l’on a envie de retrouver…

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
L
Mince, d'après le titre, la couverture et le pitch il me tentait, mais il a l'air cousu de fil blanc !
Répondre
L
C'est surtout l'identité du coupable qui est facile à trouver et pas mal de facilités aussi dans l'intrigue... Après, il reste agréable à lire tout de même !
H
je pense que je vais passer...
Répondre
L
A toi de voir, Hélène ! C'est vrai qu'il y en a des meilleurs ^^
E
Ah c'est dommage quand on devine trop facilement, ça enlève quand même du plaisir!
Répondre
L
Oui, il manque le petit quelque chose en plus, le suspense surtout, ce que j'aime le plus dans un policier : me faire berner par l'auteur et me dire, "ah ouais, il/elle m'a bien eu !" ^^ Ce n'est pas le cas ici : ça m'a sauté aux yeux directement !
C
Lu aussi, je suis moins difficile que toi ,mais ce n'est pas un chef d'oeuvre, il vaut beaucoup par ses personnages .
Répondre
L
Effectivement, après c'est une lecture sympa quand même et j'ai l'habitude de lire des policiers/thrillers, ce qui me rend peut-être plus difficile, à force ^^
R
oh zut...tout un polar un peu rate...dommage....je dirais meme que c'est du deja vu...;)
Répondre
L
L'intrigue ne tient pas trop la route en effet mais ça reste une lecture sympa quand même, Rachel ^^
M
Le résumé a totalement piqué ma curiosité et donne envie d'en savoir plus, mais ton avis me rebute un peu.
Répondre
L
Il ne faut pas, Marion, tu aimeras peut-être, je deviens exigeante aussi à force de lire des policiers/thrillers, ceci explique peut-être cela ^^ En plus, malgré des bémols (l'intrigue trop facile), il reste sympa à lire !
S
Dommage ton bémol... Mais je note quand même. J'aime bien les duos un peu foutraques.
Répondre
L
En plus, les personnages sont un des points forts du livre, je pense ^^ Bonne lecture, Syl !