Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Iroquois de Patrick PRUGNE

Genre : BD

 

 

Présentation de l’éditeur :

 

En 1608, Québec n'est qu'un nom griffonné sur une vague carte d'Amérique du Nord, une grande bâtisse fortifiée construite sur les rives du Saint Laurent où une quarantaine d'âmes s'apprêtent à passer leur premier hiver.

 

La France d'Henri IV se soucie peu de ces arpents de neiges habités par une poignée de sauvages.

 

Plus préoccupée par les richesses que lui procurent la pêche à la baleine et la traite des fourrures, elle n'envisage nullement l'installation d'une colonie.



Samuel de Champlain, fondateur de Québec, n'aura alors de cesse de défendre "son" Canada. Il saura imposer un climat de paix et de confiance entre nations amérindiennes (Hurons, Algonquins, Montagnais) et Français.

 

De ces relations naîtra un commerce florissant. Peaux de castors et de loutres s'échangent à bas prix contre marmites, haches, clou et autres divers objets en fer. Ce juteux commerce ne dure qu'un temps…

 

Les raids meurtriers incessants que mènent les Iroquois dans la vallée du Saint Laurent contre les convois de pelleterie hurons ou algonquins exaspèrent très vite la petite communauté française. Soucieux de consolider l'alliance faite avec ses alliés amérindiens, Champlain prend le sentier de la guerre à leurs côtés et part pour l'Iroquoisie.


C'est dans ce contexte que se situe l'histoire qui suit. Le long de la Rivière des Iroquois, sur le lac Champlain, un mois de juillet 1609 en Nouvelle France.

 

 

Ce que j'en ai pensé :

 

L’histoire nous est contée par Petite Loutre, une Iroquoise retenue prisonnière par les Français, dans l’idée de négocier avec son peuple suite à la guerre qui se prépare et à laquelle se joignent aux côtés de Champlain, les autres peuples amérindiens : Hurons, Montagnais et Algonquins.

 

On suit parallèlement Jeune Daim, son frère, qui veut la libérer, même s’il doit pour cela désobéir au Conseil des sages.

 

Les illustrations, sublimes, de vraies œuvres d’art à elles seules, subliment la Nature, la mettent en avant et lui donnent presque un rôle à part entière. Celle-ci est omniprésente à travers les paysages environnants et les animaux qui peuplent la forêt, s’exprimant même à travers les corneilles qui suivent la jeune indienne, l’entourent d’un halo de mystère et de danger, comme un présage (bon ou mauvais ?) qui plane au-dessus de sa tête et de celles de l’équipage qui l’a enlevée.

 

Je regrette que le récit soit aussi court mais cela semble être une volonté de l’auteur, celle de ne se focaliser que sur un épisode précis de l’Histoire du Canada.

 

Il s’inspire pour cela de faits réels et leur donne vie sous nos yeux.

Il lui a fallu un très gros travail de recherche, ce que l’on découvre en fin d’ouvrage, dans les toutes dernières pages, un « bonus » regroupant les croquis préparatoires de l’auteur.

 

Une belle BD aux dessins très vivants et poignants, qui donne envie d’en savoir plus sur les tribus indiennes, notamment les Iroquois, sur leur histoire et celle du Canada également qui apparaît en filigrane.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Lili 02/01/2018 13:51

De Patrick Prugne, j'ai lu "Frenchman" que j'ai absolument adoré ! Il faut absolument que je note ces titres suivants ! Je n'avais pas entendu parler d'"Iroquois" ! Merci de me le faire découvrir !

Les lectures d'Alexielle 03/01/2018 12:47

Ah ben merci à toi pour "Frenchman" que je vais également noter ^^ Bonne lecture, Lili !

Pauline 20/12/2017 19:38

J'adore le travail de ce monsieur et j'ai la chance d'avoir cette BD dédicacée. Une très belle rencontre. Je pense que je relirai tout très bientôt !

Les lectures d'Alexielle 22/12/2017 21:06

C'était ma première rencontre avec l'auteur mais j'ai beaucoup aimé et j'y reviendrai ^^ La chance pour la dédicace ^^