Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pome de Marie DESPLECHIN

Genre : Littérature jeunesse

Série Verte :

1. Verte

2. Pome

3. Mauve

 

Quatrième de couverture :

 

Souvenez-vous.

 

Nous avions laissé Verte, l’apprentie sorcière rebelle, rayonnante. Entourée de femmes, comme depuis toujours : sa mère, Ursule et sa grand-mère Anastabotte. Mais aussi, c’était nouveau pour elle, d’hommes : Soufi, le garçon de sa classe grâce à qui elle avait retrouvé son père, et celui-ci, Gérard, l’entraîneur de foot.

 

Les choses pourraient être simples désormais.

 

Bien sûr, elles ne le seront pas.

 

Car Soufi déménage et Gérard a un père, lui aussi : Raymond, un ancien commissaire de police. Verte pleure, Verte rit, Verte est très entourée soudain, et pourtant elle se sent seule.

 

Heureusement, une fille vient d’emménager avec sa mère dans le bâtiment B. C’est Pome. Verte se dit que c’est un nom parfait pour une alter ego, une future meilleure amie, une pareille en tout.

 

En tout ? Même en sorcellerie ?

 

 

Ce que j'en ai pensé :

 

J’avais déjà bien aimé le premier tome, Verte mais j’ai encore plus aimé celui-ci, qui m’a paru beaucoup plus développé, plus complet, plus riche aussi dans les thèmes abordés et dans l’histoire.

 

Encore une fois, derrière le récit de sorcières se cache beaucoup plus !

 

L’auteur aborde de nombreux thèmes, l’air de rien, tout en douceur et avec naturel comme la difficile place qu’essaie de prendre Gérard, le père de Verte, après une séparation forcée et une absence de 10 ans, entre sa fille qui a appris à vivre sans lui, qui n’a apparemment pas vraiment besoin d’un père, son père, Raymond, grand-père très attentif malgré son côté ronchon qu’il entretient et dont il joue, une façon pur lui de ne pas montrer ses sentiments au grand jour mais aussi très envahissant, qui prend une trop grande place dans la vie et le cœur de Verte, Anastabotte, qui l’entraîne à devenir une grande sorcière et maintenant Pome, la meilleure amie, celle avec qui elle partage tout, les rires, les pleurs, les joies, les peines, les doutes et les secrets.

 

Est abordé en filigranne aussi le thème de la différence, Verte et Pome étant un peu à part à cause de leur condition de sorcières et les secrets de famille qui doivent être tus, ce que Verte refuse, ne voulant pas vivre cachée comme Ursule, qui parait presque sympathique ici en comparaison de la mère de Pome, Clorinda. Elle introduit un peu de modernité dans le cercle très fermé des sorcières, remet en question toutes les règles séculaire comme celle interdisant la magie aux garçons. C’est u peu le comabat de la nouvelle garde contre l’ancienne, sous les yeux amusés et complices d’Anastabotte, qui n’en pense pas moins !

 

La narration fait la part belle à chacun des personnages en leur laissant un chapitre chacun, nous permettant ainsi de voir l’histoire de plusieurs points de vues, sous plusieurs angles et les ressentis de chacun, tout comme dans Verte.

 

Une très bonne série jeunesse qui se lit avec plaisir !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

zazy 15/09/2017 23:00

Je les av ais offert à ma petite-fille qui avait apprécié. Bien sûr je les avais lu avant (ce n'est pas bien !)

Les lectures d'Alexielle 16/09/2017 09:18

Je faisais la même chose quand j'offrais des livres à mes filleuls : il faut bien qu'on s'assure que ce qu'ils lisent est accessible lol (c'est l'excuse que je me donnais ^^) !

Bernieshoot 14/09/2017 20:42

une série jeunesse à mettre entre toutes les mains

Les lectures d'Alexielle 15/09/2017 20:55

Absolument ^^