Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Fablehaven Tome 3 : Le Fléau de l'Ombre de Brandon MULL

Genre : Littérature jeunesse (fantasy)

Série Fablehaven :

1. Le Sanctuaire secret

2. La Menace de l'Etoile du Soir

3. Le Fléau de l'Ombre

4. Le Temps des dragons

5. La Prison des Démons

 

Attention risque de spoilers sur les tomes précédents !!!

 

Quatrième de couverture :

 

Un nouveau péril menace le sanctuaire secret de Fablehaven, le refuge des créatures fantasmatiques dont les grands-parents de Kendra et Seth sont les gardiens.

 

Un terrible fléau se répand à travers le domaine, transformant ses habitants en êtres maléfiques.

 

Mais qui est à l'origine de ce mal ? Et qui pourrait sauver la réserve ?

 

Seth et Kendra doivent agir vite avant que le Fléau de l'Ombre n'ait définitivement plongé le sanctuaire dans le chaos. Mais des traîtres au service de la Société de l'Étoile du Soir sont parmi eux...
 

 

Ce que j'en ai pensé :

 

Nous nous situons un mois après la fin du tome 2. J'avoue avoir été un peu perdue au départ car cela faisait un moment que je l'avais lu et on entre directement dans l'histoire et dans l'action, sans aucune forme de préambule.

 

La position du Sphinx est de plus en plus floue dans ce tome et la situation de la réserve des plus précaires.

 

L'histoire se fait en alternant les points de vue : ceux de Seth et ses grands-parents à la réserve d'un côté et ceux de Kendra et Warren à la Mesa perdue, accompagnés de nouveaux personnages dont Dougan, l'un des lieutenants du Capitaine des Chevaliers de l'Aube et de Gavin, un jeune homme aux facultés surprenantes, tout comme Kendra, jusqu'à ce qu'ils reviennent et retrouvent les habitants de la réserve afin de partager leurs découvertes respectives et lutter contre le Fléau en marche.

 

Cette séparation du groupe donne de l'ampleur aux personnages, notamment à Seth, beaucoup plus mature et réfléchi. Il prend mieux conscience de ses actes, devient moins impulsif (même si ce trait de caractère est toujours bien présent mais il apprend à se contrôler) et moins irresponsable, pouvant ainsi également sortir des jupons de sa sœur. On assiste donc à une belle évolution du personnage, déjà bien entamée dans le tome précédent mais qui devient ici de plus en plus intéressant. Les personnages qui étaient plus en retrait prennent eux aussi de la consistance et on assiste au retour de Léna et à la rencontre de Patton Burgess, un des premiers gardiens de Fablehaven et le mari de la naïade. Leur histoire m'a beaucoup touchée.

 

Mon seul regret concernant cette lecture est de ne pas avoir pu le lire plus régulièrement : ma lecture de la seconde moitié du texte a malheureusement été très fragmentée, en raison des obligations de rentrée et d'un planning pour le moins chargé qui m’empêche de lire autant que je le souhaiterais ! Ainsi, je me suis souvent sentie perdue, j'ai eu l'impression à plusieurs moments de ne pas avoir bien raccroché les wagons, d'avoir loupé certains détails, qui me sont revenus en tête quelques minutes après mais ce n'est vraiment pas très agréable !

 

Néanmoins, j'ai beaucoup aimé ce tome, très enrichissant et très remuant où l'on apprend de nombreuses choses, où les interrogations deviennent de plus en plus nombreuses et pressantes comme nos doutes au sujet du Sphinx, sur son allégeance aux réserves ou à la Société de l'Etoile du Soir : doit-on croire les allégations de Vanessa, qui les a tous trahis ? Pourquoi n'intervient-il pas pour défendre la réserve ? Ces doutes n'ont-ils pas plutôt pour effet de semer les grains de la discorde, de les détourner d'un allié de poids en semant la confusion dans leurs esprits ? Qui est réellement le capitaine des chevaliers de l'aube ? Peut-on leur faire confiance à eux aussi ?

 

Tout commence à se recouper mais impossible de deviner quel sera le dénouement. Ce tome est pour le moment mon préféré, le plus abouti, le suspense et la tension montant inexorablement au fur et à mesure de la lecture.

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :