Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Graveney Hall de Linda NEWBERY

Genre : Roman

 

Quatrième de couverture :

Quand Greg, un adolescent féru de photographie, découvre les ruines de Graveney Hall, il sait tout de suite qu’il tient un beau sujet. Epaulé par Faith, la fille d’un bénévole qui restaure la propriété, il va tenter de percer le secret de cette mystérieuse bâtisse et de son dernier héritier, Edmund Pearson, disparu dans d’étonnantes circonstances pendant la Première Guerre Mondiale. L’enquête révélera bien plus de choses sur lui-même que Greg n’aurait pu l’imaginer.

(…)

 

Ce que j'en ai pensé :

Après avoir lu et beaucoup aimé le premier livre de l’auteur traduit en français, De Pierre et de cendres, j’avais hâte de lire celui-ci. Peut-être ai-je placé trop d’espoirs et d’attentes dans cette lecture. Toujours est-il que j’en ressors déçue. Je pensais que l’auteur allait nous replonger dans le passé, comme elle a si bien su le faire avec le précédent et si effectivement les passages concernant Edmund Pearson, lieutenant des Forestiers d’Epping, seul héritier d’une grande et riche famille anglaise enrôlé dès ses 18 ans, m’ont séduite, ils étaient trop peu nombreux à mon goût. A vrai dire, je pensais passer la majorité de mon temps en sa compagnie, que les passages dans le présent, aux côtés de Greg et de Faith ne seraient qu’une porte d’entrée dans l’histoire. J’ai vite été détrompée : ils sont en fait prédominants et ceux dans le passé sont donc minoritaires (logique ^^). Néanmoins, appréciant les personnages et une fois revenue de mes « croyances » et fausses impressions d’origine, j’ai pris plaisir à suivre nos deux jeunes gens dans leur recherche sur le devenir d’Edmund, la question devenant de plus en plus prenante au fil des pages et des découvertes faites, elle ne trouve de réponse qu’à la toute fin, le suspense se maintenant ainsi d’un bout à l’autre. J’ai également aimé voir le domaine se transformer, autrefois majestueux, fleuron de la famille et de son statut, devenu la ruine présente, avec quelques traces de son apparence jadis dans les dépendances et décors sauvés du désastre comme la caryatide, totalement conservée et sa jumelle, usée par les années et le manque de soin, rappel encore plus flagrant de l’avant et de l’après s’il en est, du contraste passé/ présent. L’écriture de l’auteur est en cela magnifique, évoquante, vivante.

Pourquoi cette déception alors ? J’ai moins aimé les passages dans le présent et les préoccupations de nos héros adolescents, leur quête d’identité qui envahit le récit et le plombe souvent. Leurs interrogations sexuelles et religieuses notamment m’ont paru superflues, de trop dans l’histoire et beaucoup trop récurrentes, elles prennent une place importante et créent des longueurs dont je me serais bien passé, le « reste » du récit étant suffisamment intéressant en lui-même pour porter le lecteur. De plus, ce ne sont pas les miennes ou plus depuis longtemps (je parle ici surtout de la question de l’existence ou non de Dieu) et je ne me suis donc pas sentie totalement en phase avec Greg et Faith, me détachant de ma lecture à chaque fois qu’elles venaient l’alourdir.

 

Une lecture mitigée donc dans laquelle je retrouve avec plaisir la plume de Linda Newbery et sa capacité à faire revivre le passé comme s’il était à portée de vue et de doigts mais les questions existentielles qu’elle comporte prennent trop de place au détriment de l’histoire, des histoires plutôt, celle d’Edmund dans le passé et celle de Faith et Greg dans le présent, qui se recoupent pourtant dans leur quête à la recherche d’eux-mêmes mais alourdissent le récit de longueurs pesantes et inutiles, pour moi en tout cas.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
C
ce n'est pas le premier commentaire mitigé voire négatif que je lisà propos de ce roman. Comme toi j'avais beaucoup aimé son premier. Je me passerai donc de celui-là.
Répondre
G
Comme toi j'avais beaucoup aimé "de pierre et de cendre" même si j'avais trouvé beaucoup de ressemblances avec un roman de Wilkie Collins. Je note quand même celui-ci, on verra !
Répondre
L
Je n'ai encore jamais lu Wilkie Colins mais c'est prévu ^^ J'espère qu'il te plaira plus qu'à moi. Je suis curieuse de lire ton avis quand tu l'auras lu en tout cas ^^
M
Bon, je vais plutôt noter l'autre roman dans ce cas. ;)
Répondre
L
Oui, Mya, bonne idée ^^