Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Voies de l'ombre Tome 1 : Prédation de Jérôme CAMUT et Nathalie HUG

Genre : Thriller

Série Les Voies de l'ombre :

1. Prédation

2. Stigmate

3. Instinct

4. Rémanence

 

Quatrième de couverture :

Un cadavre dénudé est retrouvé dans une friche industrielle, la main droite déchiquetée. Un homme se tire une balle en pleine tête, dans un centre commercial bondé. Un jeune père, dressé comme un chien, est tourmenté sans relâche au fond d’un cachot sans porte ni fenêtre. Aucune piste, aucun lien, aucun mobile…

Leur bourreau dit s’appeler Kurtz mais il se présente (…). Il leur enlève ce qu’ils ont de plus cher au monde : enfants, femmes, et les force à réaliser des missions diaboliques. S’ils échouent, ils verront leurs proches mourir…

Quelles sont les motivations de ce pervers à manipuler et torturer ces hommes ? Qui se cache derrière ces terribles machinations ?

(…)

 

Ce que j'en ai pensé :

L’inspecteur Rufus Baudenuit est appelé en l’espace de quelques heures sur deux affaires étrangement similaires : deux hommes ont été retrouvés nus, un étrange bracelet au bras et un tatouage gravé sur le corps, vidés de leur sang par l’amputation de leur main droite semble-t-il. Qui se cache là-dessous ? Le lecteur est très vite informé de l’identité du coupable, par des chapitres lui donnant la parole SPOILER (et d’une police différente de celle du reste du livre, ce qui m’a tout de suite frappée et mis la puce à l’oreille !).FIN DU SPOILER 

Il n’y a donc pas beaucoup de mystère sur cette question. Reste à savoir quel est son mobile et surtout, comment les autres victimes, celles qu’il détient encore sous son contrôle vont s’en sortir ou plutôt SI elles vont s’en sortir. Pour cela, nous suivons également l’une d’entre elles : Andréas Darblay. Le suspense et la tension vont crescendo, jusqu’à devenir insoutenables. Arrivée à un moment, il me fallait absolument savoir ce qu’il allait advenir d’Andréas, que l’on voit souffrir, évoluer, prendre et perdre espoir au gré de son tortionnaire, changer et de sa petite fille, Clara : j’ai donc lu la deuxième moitié du livre en lecture rapide, revenant par la suite sur les passages que j’avais feuilleté. On s’attache donc très vite au sort des personnages, même s’ils ne sont pas parfaits, comme l’inspecteur, l’archétype du genre, flic désabusé, fin limier, ayant déjà vu trop d’horreurs au cours de sa longue carrière, qu’il fait passer avant tout le reste, notamment avant Anna, son ex. Même Kurtz est rendu fascinant par les auteurs tout en étant effrayant dans sa façon de voir les êtres humains. C’est un psychopathe à l’intelligence pointue, manipulateur, ordonné et organisé, un adversaire de taille pour Rufus : réussira-t-il à lui mettre la main dessus ? Malgré son système de pensée déviante, il nous pousse à nous interroger, ce qui met d’autant plus mal à l’aise… Enfin, j’ai tremblé pour Andréas, Clara et Louis, souhaitant par-dessus tout qu’ils s’en tirent. Pour moi, ce thriller est donc une parfaite réussite même si le ton employé par les auteurs est quelquefois froid, distant et que la vulgarité n’est jamais très loin, ce qui m’a parfois dérangée. J’avoue que si je n’avais pas d’autres lectures de programmées dont plusieurs LC, je me jetterais immédiatement sur la suite… D’autant que cette fin qui n’en est pas une… C’est frustrant ! Mais chut ! Si vous voulez lire un bon thriller, ouvrez ce livre et plongez dans la noirceur la plus totale.

 

N.B. : un gros coup de gueule par contre pour l'édition France Loisirs, en ma possession : les pages sont tellement fines qu'il faut au moins 5 bonnes minutes à chaque fois pour les séparer (et j'exagère à peine) et j'ai même failli en craquer une, rien qu'en tirant un peu trop dessus. Alors, oui, j'apprécie d'avoir les trois premiers tomes réunis en un seul mais pour la qualité, on repassera. Si j'aurais su, ... (erreur de syntaxe volontaire : j'adore La Guerre des boutons, le vieux film, un souvenir d'enfance, je n'ai pas encore regardé les "nouvelles" versions... ^^).

(avec un peu de retard pour ce deuxième billet ). Vous pouvez retrouver les billets des autres participants, ici.

 

 

Frankie 07/07/2013 11:16

C'est marrant, je n'ai pas lu ta chronique avant d'avoir publié la mienne et encore une fois nos avis sont similaires. Les grands esprits se rencontrent ! :) En tout cas, j'ai aussi beaucoup aimé ce thriller, un peu froid effectivement dans son style mais dont le suspense augmente à chaque page.

Alexielle 09/07/2013 13:22

Héhé ! Comme tu dis, les grands esprits se rencontrent ^^