Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Indiana Teller Tome 1 : Lune de printemps de Sophie AUDOUIN-MAMIKONIAN

Genre : Littérature jeunesse

Série Indiana Teller :

1. Lune de printemps

2. Lune d'été

3. Lune d'automne

4. Lune d'hiver (à paraitre en mars 2014)

 

Quatrième de couverture :

Dans les interminables plaines du Montana s’étend le Lykos Ranch. Alentour, les voisins sont loin de se douter que ses occupants sont les membres de l’un des clans de loups garous les plus puissants d’Amérique du Nord. Parmi eux, un seul humain a sa place : Indiana Teller.

 

Né de l’union d’une humaine aux pouvoirs mystérieux et d’un loup-garou, Indiana est le petit-fils et seul héritier du chef de la meute. Se sentant étranger parmi les siens, il part en quête d’une vie normale et rejoint l’université du Montana. Là-bas, il fait la connaissance de la troublante Katerina O’Hara et de Tyler Brandkel, le fils d’un éternel rival de son grand-père.

Quand Indiana sort miraculeusement indemne d’un terrible accident en se volatilisant au dernier moment, il comprend qu’il a le pouvoir de rebrousser le temps lorsqu’il est en danger. Voilà un atout précieux, car son accident semble suspect. Quelqu’un a-t-il tenté de l’éliminer ? La sécurité des loups n’a jamais été aussi menacée.

 

Ce que j'en ai pensé :

Ma lecture s’est faite en trois temps, je suis passée par trois phases :

- tout d’abord, une phase d’introduction progressive dans le monde où gravitent Indiana et les personnes qui l’entourent, son apprentissage en tant que jeune humain au milieu des loups garous, la structure et le fonctionnement interne de la meute. A ce sujet, on peut se dire, encore une histoire de lycanthropes. Certes, l’auteur reprend les principaux poncifs du genre, la « mythologie » classique à propos de ces créatures mais elle y apporte une touche très personnelle, notamment en y incluant cette histoire de rebrousse temps, qui, elle, est vraiment originale. Je n’en dirais pas plus pour ne pas spolier mais j’ai trouvé que c’était une vraie bonne idée, très bien exploitée et développée, même si on sent qu’elle en garde sous le coude pour les prochains tomes ^^. Cette première partie de mise en place de l’histoire et de présentation des personnages m’a beaucoup plu. Elle se lit vite et très facilement grâce à la plume et au style fluide de l’auteur. Indiana est un personnage très intéressant de par ses potentialités, du fait qu’il est mi-loup, mi-humain même si le côté loup n’est a priori pas flagrant, pas développé chez lui mais aussi par son humour qui rythme le texte et m’a fait sourire de nombreuses fois. Une caractéristique déjà aperçue dans la première série de l’auteur, Tara Duncan et que j’ai été ravie de rencontrer de nouveau ici ! Pour ce qui est de l’intrigue, certains événements sont prévisibles dès le départ, on les voit venir de très loin mais ce n’est pas dérangeant, l’auteur a su nous réserver quelques surprises qui feront leur petit effet…

- ensuite, les choses se sont un peu gâtées, lorsqu’Indy rentre à la fac et notamment lorsqu’il rencontre Katerina. Soyons clairs : j’aime beaucoup ce dernier personnage, ce n’est pas ce qui m’a posé problème. Le point litigieux concerne surtout la rapidité avec laquelle notre héros tombe amoureux d’elle. J’ai trouvé cela très rapide et pire encore, très artificiel, mal amené. Je n’y ai pas cru une seconde (au début). Ça m’a semblé ridicule et j’ai souvent levé les yeux au ciel, partagée entre l’amusement (moquerie serait plus juste ^^) et l’agacement. J’exagère mais c’est vraiment genre il la voit et hop, il est raide dingue d’elle, immédiatement prêt à mourir pour elle, dans la seconde où leurs regards (déjà énamourés bien sûr) se croisent. C’est très guimauve (ce que je déteste) et surtout ça prend une place énorme à ce moment-là du récit. Par conséquent, l’histoire n’avance plus, il ne se passe pas grand-chose durant cette deuxième partie, rien de bien intéressant en tout cas L’ennui m’a donc gagné et j’ai même envisagé d’abandonner ma lecture tellement ce passage m’a paru long, interminable…

- heureusement, l’intrigue reprend finalement son cours lors de « l’accident » et là, j’ai retrouvé mon enthousiasme du début, incapable de décrocher, les pages ont défilé à une allure folle, le suspense reprend le pas sur la romance (enfin !), la tension monte, impossible de reposer le livre avant d’être arrivé à la toute dernière page. J’aurais même aimé que l’histoire se prolonge, pour le coup, cette dernière partie m’a paru trop courte (« non mais faut savoir ce qu’elle veut celle-là » lol).

 

En bref, un avis plutôt positif, malgré une deuxième partie pour laquelle je suis plus réservée. J’ai beaucoup aimé l’univers créé par l’auteur et j’attends de voir comment tout cela va évoluer, savoir ce que l’auteur nous réserve concernant notamment Indiana, ce qu’elle va faire de lui et de ses dons, de sa particularité, son avenir dans la meute et avec Katerina…

stephanie plaisir de lire 04/07/2013 21:16

je partage sensiblement ton avis en ce qui concerne l'action et le suspens. La romance (et la manière dont elle est mise en place) n'est pas un point qui ne m'a pas choquée ni dérangé. Je me suis laissé portée par l'écriture de l'auteure que j'ai trouvé super agréable.

Alexielle 05/07/2013 11:40

C'est vrai que l'écriture de l'auteur est très agréable et fluide ! As-tu lu son autre série ? Les Tara Duncan : c'est peut-être moins mature qu'Indiana Teller (en tout cas c'est mon ressenti) mais ça n'empêche que j'aime beaucoup aussi, on y retrouve l'humour présent ici.