Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

The Royal Doll Orchestra tomes 1 et 2 de Kaori YUKI

The-Royal-Doll-Orchestra-tome-1-par-Kaori-Yuki

Vous avez remarqué ??? Je peux de nouveau mettre des images! C'est y pas magnifique? Tout ça parce que mon ancien ordi m'a lâchement plantée... Le nouveau a l'air plus docile (enfin, pour l'instant! Espérons que ça dure!!!!)

Genre : Manga

 

Quatrième de couverture :

Dans un pays où un mal mystérieux transforme les humains en «guignols», marionnettes à l'agressivité exacerbée, un orchestre royal voyage pour apaiser les cœurs. Le chant de Rutile, leur chef, et «l'Oratorio noir», un mystérieux livre de chant, apporteront-ils un miracle dans ce monde de désolation ?

 

Ce que j'en ai pensé :

J'en suis au deuxième tome et j'ai adoré. Encore une fois, Kaori Yuki, grande dame du manga, m'a enchantée avec ses dessins et son histoire. Le monde dans lequel nous évoluons est infesté par les guignols, sorte de zombies désarticulés à l'intelligence limitée. La reine Gemsilica règne en maître absolu, tyrannique et cruelle. Au milieu de ce chaos se trouve l'orchestre royal « officieux », dirigé par Rutile, un personnage à l'apparence agréable mais beaucoup plus complexe qu'il n'y paraît en fait ! Il est accompagné de deux musiciens au passé trouble (et dont on ignore pour l'instant les crimes) : Gwindel et Kohaku (un vrai dingue qui s'emporte pour un rien!!!!). Tous ses personnages sont très intéressants et on s'en doute très vite, ils nous réservent de nombreuses surprises ! Ils sillonnent les routes afin d'apporter de l'espoir aux habitants et leur musique éloigne ou détruit les guignols. Bien des mystères entourent cette joyeuse troupe et c'est un véritable plaisir que de les découvrir au fur et à mesure... Bien sûr, plus on avance et plus les questions se multiplient, quelques clés nous aident à comprendre les intentions de Rutile, notamment mais l'auteur ne fait qu'aiguiser notre curiosité, elle en dévoile juste assez pour nous donner envie de continuer, sans trop en dire toutefois ! Vous l'aurez compris, je suis mordue et j'ai été infectée par le virus ! Je n'ai plus qu'à me procurer les tomes suivants... J'espère qu'il en sera de même pour vous...

 

Juste une petite remarque : Rutile est un être androgyne (comme souvent dans les shojo!!!) qu'il est difficile de différencier de certains personnages secondaires parfois et c'est bien dommage : cela rend certaines scènes un peu confuses, heureusement, rien de rédhibitoire et cela s'arrange au fil de la lecture mais c'est tout de même un peu gênant !