Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Spellman et associés de Lisa LUTZ

spellman_et_associes.jpg

Genre : Roman

 

Quatrième de couverture :

Qui pourrait résister aux Spellman, la famille la plus sérieusement fêlée de la côté Ouest ? Certainement pas leur fille, Izzy, associée et néanmoins suspecte. Car pour ces détectives-nés, rien n’est plus excitant que d’espionner, filer, faire chanter… les autres Spellman de préférence.

 

Ce que j'en ai pensé :

Chez les Spellman, on ne connait pas le sens des mots « vie privée » et « confiance ». Chaque membre de la famille épie les faits et gestes des autres. Albert et Olivia, les parents, surveillent notamment de très près leur fille, Isabel, 28 ans. Il faut dire que l’ancienne Izzy, la rebelle, tornade autodestructrice, menace de refaire surface à tout moment, leur plus grande peur ! Cette dernière s’est construite en totale opposition à son frère, David, Monsieur Perfection. Ne pouvant rivaliser, elle a choisi d’être l’élément perturbateur de la famille, faisant les 400 coups avec sa meilleure amie, Petra, durant leur adolescence et jusqu’à ses 23 ans ! La petite dernière, Rae, semble prendre le même chemin. Elle est manipulatrice et a bien intégré les techniques de chantage de sa future profession… Elle n’en fait qu’à sa tête, tout comme Izzy, en plus capricieuse… J’ai eu du mal avec ce personnage au départ… Les parents ne sont pas en reste, Olivia, la mère, cherche à caser sa fille aînée avec un avocat, à n’importe quel prix et le père, lui, semble tout prendre à la légère mais quand il prend les choses en main, ses filles filent droit ! Une famille totalement déjantée en somme, où les courses poursuites entre Isabel et ses parents sont courantes, où tout se sait d’une façon ou d’une autre. Difficile dans ce contexte d’avoir des relations amoureuses en toute discrétion, ce n’est pas Isabel qui dira le contraire ! J’ai beaucoup ri, notamment lors de la « confrontation » entre David, Isabel et Daniel, l’élu de son cœur. L’intrigue policière n’intervient que dans la troisième et dernière partie et les tenants et aboutissants ne sont pas difficiles à deviner. Je savais à quoi m’en tenir quasiment dès le commencement de l’affaire. Autrement dit, ce n’est pas le cœur de l’ouvrage. Il s’agit surtout de présenter la famille Spellman, leur façon de vivre, leur passé, notamment celui d’Izzy, la narratrice de l’histoire et leur métier ainsi que son influence sur leur vie personnelle. Une lecture légère, drôle et rafraichissante !

 

logo p11

 

polar