Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mma Ramotswe détective d'Alexander McCALL SMITH

9db122d7.jpg

Genre : Policier

Série L'Agence n°1 des dames détectives :

1. Mma Ramotswe détective

2. Les Larmes de la girafe

3. Vague à l'âme au Botswana

4. Les Mots perdus du Kalahari

5. La Vie comme elle va

...

 

Quatrième de couverture :

(…) Un beau jour, l’inénarrable « Mma » se jette à l’eau et ouvre à Gaborone, capitale du Botswana, un bureau d’un nouveau genre : la première agence de détectives strictement au féminin. En compagnie de son assistante, Mma Makutsi, Precious Ramotswe déclare la guerre aux belles-filles têtues, aux maris en fuite et aux escrocs sans vergogne.

 

N.B. : Ne lisez surtout pas le début de la 4ème de couv, elle dit n’importe quoi ! Encore une fois, on se demande si les éditeurs (ou ceux qui travaillent pour eux) lisent les livres qu’ils publient avant de l’écrire ! Je l’ai donc supprimé…

 

Ce que j'en ai pensé :

Nous faisons tout d’abord la connaissance de Mma Ramotswe, son enfance joyeuse et choyée auprès d’un père aimant et d’une cousine qui fait figure de mère de substitution, la sienne étant morte trop tôt, son adolescence studieuse et ses débuts au sein de l’agence de transports du mari de la cousine, comme comptable douée, intelligente et observatrice, à qui rien n’échappe. Puis, vient la rencontre avec Note, le musicien aussi beau qu’il est dangereux et qu’elle épousera néanmoins, malgré les réticences d’Obed, son père. Une vie faite de joies et de souffrances. Et cette envie d’ouvrir une agence de femmes détectives. Nous allons donc suivre les débuts de cette création, les premières enquêtes de la vie quotidienne : mari disparu, imposture, escroquerie à l’assurance, infidélités conjugales, filature d’une jeune fille, vol de voiture… et la disparition suspecte du fils de l’instituteur de Katsana comme fil rouge du livre. Des énigmes vite résolues par la vivacité d’esprit et l’intuition de notre héroïne, qui ne s’en laisse pas compter, pleine d’amertume envers les représentants de la gente masculine, volages, inconstants et fourbes, sauf son ami et confident, Mr J.L.B. Matekoni, bien sûr. Vous l’aurez compris, c’est elle qui fait tout le charme de cette lecture, par son tempérament de feu, son petit côté pète-sec et rentre dedans. Elle n’est pas non plus dénuée de générosité et d’attentions envers ceux qui, comme elle, ont connu la souffrance et elle tente de leur apporter du réconfort. Point de sang, de meurtres, ou autres joyeusetés ici. L’auteur nous fait part du quotidien des habitants de ce pays pacifiste d’Afrique, entre traditions et modernité, avec une touche d’humour. Une lecture agréable, qui m’a fait passer un bon moment. Peut-être y reviendrai-je, lorsque j’aurai envie d’intrigues sans prise de tête et surtout, pour retrouver Mma !

77158541 p

logo p11

dasola 04/03/2013 10:34


Bonjour, j'aime beaucoup le personnage de Mma Ramotswe et tous ceux qui gravitent autour d'elle. J'ai les douze tomes parus et j'ai lu les 3 premiers en attendant de lire les autres. J'alterne
avec d'autres lectures. Bonne journée.

Les lectures d'Alexielle 04/03/2013 11:22



Je pense que je lirai la suite également, entre d'autres lectures plus exigeantes ou difficiles


Bonne journée, Dasola !



Liliba 27/11/2012 10:35


Original et sympathique !

Les lectures d'Alexielle 28/11/2012 12:51



Oui ça change un peu des policiers/ thrillers actuels



Jules 25/11/2012 14:45


Je coirs que j'ai la série jusqu'au tome 10 chez moi, mais j'ai lu jusqu'au 8ième.  J'aime l'ambiance même si les intrigues n'ont rien d'Un grand polar, j'aime me retrouver dans ce pays!

Les lectures d'Alexielle 26/11/2012 11:26



Oui je pense effectivement que ce ne sont pas les intrigues qui font le sel de cette série (enfin si tous les tomes sont comme celui-ci car je débute ). On a vraiment l'impression de voyager en le lisant. Dépaysement garanti !