Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Milady de Winter Tome 1 d'Agnès MAUPRE

9782359101102_1_75.jpg

Genre : BD

Série en deux tomes

 

Présentation éditeur :

Tous contre une... Une contre tous !

Dans la France du XVIIe siècle, une femme à la beauté sans pareille s’aventure malgré elle dans un complot politique qui la dépasse. Corrompue par la trahison et les faux-semblants, elle va devenir l’une des plus redoutables espionnes de son époque, maniant aussi bien la cape dissimulatrice que l’épée meurtrière. Ballotée par les machinations, les duels épiques et les amours fatals, elle devra user de tout son courage et de toute sa ruse pour survivre.

 

Revisitez le chef-d'œuvre d’Alexandre Dumas à travers une figure féminine aussi mystérieuse que vénéneuse. D’Artagnan, Athos, Porthos, Aramis, le Cardinal de Richelieu... Vous connaissez déjà leur nom et leur histoire. Découvrez maintenant comment Milady a changé leur vie... et comment ils ont bouleversé la sienne.

 

Ce que j'en ai pensé :

Je n’ai encore jamais lu Les Trois Mousquetaires de Dumas (même si c’est au programme ^^) mais j’ai vu de nombreuses versions cinématographiques ou télévisuelles et chaque fois, c’est le personnage de Milady qui m’attire le plus car encore une fois, j’ai une forte préférence pour les « méchants », plus complexes, moins lisses et manichéens que les « gentils ». Aussi, lorsque j’ai vu cette BD sur les blogs et les avis élogieux des lecteurs, je me suis empressée de la noter. Puis, visite à la médiathèque où je tombe « par hasard » (on va te croire, compte là-dessus lol) dessus. Grosse surprise : l’image de couverture qui me paraissait magnifique vue de loin, par écran interposé, ne me semblait finalement pas aussi magnifique que cela de visu ! Passons… J’ouvre l’ouvrage et mon impression se confirme : j’ai eu beaucoup de mal avec le dessin. Un je-ne-sais-quoi me dérange : je trouve qu’il manque de finesse, notamment dans les visages et j’avoue que pour moi, dans une bd, le coup de crayon compte autant que l’histoire. L’un ne va pas sans l’autre. Puis, j’ai fini par m’y faire même si je ne suis pas totalement convaincue ! Ce détail mis à part, j’ai beaucoup aimé les nuances de noir et blanc qui donnent un effet épuré à l’ensemble et l’intrigue vue du point de vue de Milady, elle, est une vraie réussite. Loin de l’image de « garce manipulatrice » qu’elle peut avoir, on découvre une femme qui se laisse guider par ses émotions, ses passions. Elle n’a pas beaucoup de chance avec les hommes, qui sont souvent à l’origine de son malheur. Dans ce premier tome, ce sont eux les manipulateurs qui l’utilisent, abusent d’elle sans vergogne ou la maltraitent. Elle est un instrument entre les mains de Richelieu qui en a fait son espionne, se servant de son désir de vengeance pour en faire une alliée. Elle m’inspire beaucoup de compassion. L’auteur a su la rendre humaine, attachante et on sent tout le poids de cette fleur de lys gravée à tout jamais dans sa peau, marque de déshonneur, de son passé qu’elle ne pourra jamais réellement oublier car il revient continuellement la hanter. Elle paiera son erreur au prix fort, trop cher pour une faute qui aujourd’hui parait bénigne mais semble impardonnable à l’époque de Louis XIII.

Je ne saurai trop, à mon tour, vous conseiller cette BD ! Ne vous laissez pas effrayer par le nombre de pages, elles défilent sans que vous n’ayez le temps de vous en apercevoir et déjà, vous êtes arrivés à la fin. Espérons que le tome 2 sera aussi convainquant !