Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Révolte des accents d'Erik ORSENNA

9782234057890.jpg

Genre : Roman

Série :

1. La Grammaire est une chanson douce

2. Les Chevaliers du subjonctif

3. La Révolte des accents

4. Et si on dansait ?

 

Quatrième de couverture :

Depuis quelques temps, les accents grognaient. Ils se sentaient mal aimés, dédaignés, méprisés. A l’école, les enfants ne les utilisaient presque plus. Chaque fois que je croisais un accent dans la rue, un aigu, un grave, un circonflexe, il me menaçait.

- Notre patience a des limites, grondait-il. Un jour, nous ferons la grève. Attention, notre nature n’est pas si douce qu’il y paraît. Nous pouvons causer de grands désordres.

Je ne prenais pas les accents au sérieux. J’avais tort.

 

Ce que j'en ai pensé :

Il s’agit du troisième volet des aventures de Jeanne. Trouvé en occasion, je l’ai acheté et l’ai aussitôt commencé, sans avoir lu le deuxième au préalable mais rien de dérangeant là-dedans, les deux peuvent se lire indépendamment l’un de l’autre. Jeanne se trouve un emploi d’été dans un phare, au côté du capitaine Fernando Juvénal, vieux briscard de la mer aux yeux aujourd’hui fatigués. Une nuit, des comédiens débarquent dans une jonque. Ils donnent une représentation de Roméo et Juliette et au matin, lorsqu’ils sont partis, les habitants se réveillent et s’aperçoivent que les épices et les accents ont disparu. Commence alors un formidable voyage pour Jeanne, à la recherche des épices et des accents perdus…

L’histoire peine à démarrer, il faut attendre le départ de Jeanne pour l’Inde, au milieu du livre, pour qu’elle commence véritablement. L’ensemble m’a paru assez décousu, ça part dans tous les sens, entre les réflexions sur la mondialisation de l’auteur, l’histoire de l’amitié entre les marchands d’épice et les comédiens, etc… mais finalement, la grammaire est ici reléguée au second plan. Je pensais, tout comme dans La grammaire est une chanson douce, avoir une explication sur l’utilisation de chaque accent (aigu, grave, circonflexe, l’accent sur le à ou le où…) amenée de manière ludique et logique, qui s’intégrerait pleinement dans le cours de l’histoire mais ce n’est pas le cas. Les accents sont plus un prétexte à l’histoire et rien de plus. L’auteur nous en apprend un peu sur leur naissance, sur certains accents étrangers mais ce n’est pas vraiment ce à quoi je m’attendais. Je suis un peu déçue par rapport au premier volet des aventures de Jeanne que j’avais adoré. La magie n’a pas opéré cette fois-ci… Bien sûr, j’ai retrouvé la plume de l’auteur et certaines phrases sont particulièrement belles mais là encore, ce n’est rien comparé à la poésie du premier. J’ai aimé retrouver Jeanne et son frère, leur relation m’amuse beaucoup et c’est ce qui m’a fait tenir jusqu’à la fin. Le livre est accompagné d’illustrations de Montse Bernal (allez dans "Sélectionne un illustrateur"/ Montse Bernal, vous pourrez voir toutes les iluustrations du livre ainsi que d'autres créations de l'artiste) à couper le souffle !

20080826220932704.jpg

J’ai tout de même envie de lire Les Chevaliers du subjonctif et Et si on dansait ? mais du coup, ce ne sera pas une priorité…

logo p11

piplo 02/06/2013 21:37

Je suis rassurée de lire ton avis, je n'ai pas accroché du tout, je retenterai certainement avec la grammaire est une chanson douce du coup! J'ai noté le nom de l'illustrateur aussi dans mon billet!!!!

Alexielle 04/06/2013 22:20

Il est beaucoup mieux que La Révolte des accents. Pour les dessins, ils sont tellement beaux que ç'aurait été dommage de ne pas citer leur auteur lol.