Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Reine de lumière tome 1 : Elora de Mireille CALMEL

Genre : Roman historico-fantastique

 

Série Le Chant des sorcières :

Le Chant des sorcières tome 1

Le Chant des sorcières tome 2

Le Chant des sorcières tome 3

 

Série La Reine de lumière :

1. Elora

2. Terra incognita

 

 Attention risque de spoiler : ne lisez pas ce qui suit si vous n'avez pas encore lu les 3 tomes du Chant des sorcières...

Quatrième de couverture :

 1494. Dans une sombre forêt du Vercors, la jeune Elora, fille adoptive de la baronne Hélène de Sassenage, découvre un cadavre décharné. Au lieu de s'enfuir terrorisée, Elora fouille sans sourciller le gilet de l'homme à terre pour récupérer le précieux message qu'il était venu porter. Car Elora n'est pas une enfant comme les autres : descendante de Mélusine, elle détient les savoirs et les pouvoirs d'une fée.
En cet instant, Hélène de Sassenage est loin d'imaginer l'impact qu'aura ce meurtre sur sa destinée. Mais Elora, elle, le sait déjà : leur chemin tourmenté va les entraîner toutes deux jusqu'à Rome, et le temps du bonheur ne reviendra qu'après bien du sang et des larmes...

Des souterrains obscurs du Dauphiné aux dorures d'un Vatican sous l'emprise de la famille Borgia, une lutte à mort entre le Bien et le Mal emporte les personnages dans son tourbillon. Qu'ils soient brigand, duchesse, vagabond, pape ou sorcière, tous connaîtront la passion, le drame et l'amour avant de parvenir enfin à la résolution des mystères.

 

Ce que j'en ai pensé :
Dans ce tome, nous retrouvons les personnages du Chant des sorcières, 10 ans après les événements survenus. La vie de Matthieu, Algonde, Hélène, Djem… a bien changé depuis la mort de Mélusine et la disparition de Constantin. Elora a grandi et du haut de ses 11 ans, elle possède une sagesse et une maturité qui la placent hors du temps. Ses pouvoirs se sont développés et promettent de grandes choses. On a du mal à se dire qu’elle n’a que 11 ans et d’ailleurs tous ceux qui la croisent ne le soupçonnent même pas ! J’ai aimé suivre ses aventures à la cour des Borgia, célèbre famille italienne, pourrie jusqu’à la mœlle, manipulatrice et puissante, ce qui permet également de resituer l’histoire dans son contexte historique. Matthieu, croyant Algonde et Elora mortes, s’est engagé auprès de Villon et de sa troupe de voleurs et pillards de grands chemins. Nous vivons quelques temps auprès de cette petite communauté et recroisons la route de la petite Fanette qui a bien changé ! Algonde est toujours enfermée dans sa grotte en compagnie de Constantin et de Présine, ect…

Vous l’aurez compris, j’ai adoré retrouver tous ces personnages ! De nouveaux viennent se greffer à l’histoire et les éléments de la Prophétie se mettent lentement en marche. Le dénouement est proche ! J’ai hâte de savoir comment tout cela va finir (pas parce que je n’aime pas, bien au contraire ! Je veux savoir ce qu’il adviendra de mes personnages préférés et d’ailleurs dans ce tome, il y en a très peu auxquels j’ai eu du mal à m’attacher : ils font donc quasiment tous partie de mes personnages préférés, même si certains sont plus en retrait. Loin d’être un défaut, je trouve cela très bien : cela permet d’en développer d’autres, jusqu’ici moins présents, comme Fanette, Matthieu ou de nouveaux personnages comme Celma, Petit Pierre, Jean, Bertille, Khalil…). Vivement le tome 2 !