Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Marche de Mina de Yoko OGAWA

9782742795253.jpg

Genre : Roman

 

Lecture commune de mai/ juin 2011 (forum Partage lecture)

 

Quatrième de couverture :

Après le décès de son père, alors que sa mère doit s'éloigner pour parfaire sa formation professionnelle, la petite Tomoko est reçue pour un an chez son oncle et sa tante.
Tomoko a douze ans; à Kobe, son oncle l'attend sur le quai de la gare. Il la serre dans ses bras et la conduit jusqu'à la très belle demeure familiale.
Pour Tomoko, tout est ici singulièrement différent. Sa cousine Mina passe ses journées dans les livres, collectionne les boîtes d'allumettes illustrées sur lesquelles elle écrit des histoires minuscules; un hippopotame nain vit dans le jardin, son oncle a des cheveux châtains, il dirige une usine d'eau minérale et la grand-mère se prénomme Rosa.
Au cœur des années soixante-dix, Tomoko va découvrir dans cette maison l'au-delà de son archipel : à travers la littérature étrangère, les récits de grand-mère Rosa sur son Allemagne natale et la retransmission des Jeux Olympiques de Munich à la télévision, c'est un tout autre paysage qui s'offre à elle.

 

Ce que j'en ai pensé :

Nous suivons la vie de Tomoko, 12 ans, confiée à la garde de son oncle et sa tante qu'elle n'a jamais vus, pendant un an, le temps que sa mère suive une formation dans une école de couture de Tokyo, pour leur assurer une meilleure existence. La jeune fille y fera la connaissance de sa cousine Mina, 11 ans. Ensemble, elles vont apprendre à se connaître, partager leurs premiers émois amoureux et leurs premières déceptions, se confier leurs secrets et se prendre de passion pour le volley-ball. Tout nous est raconté à travers les yeux de Tomoko, fine observatrice du monde qui l'entoure. Elle percera à jour les secrets, les non-dits des uns et des autres, sans éclats de voix, sans confrontation, avec calme et douceur. De ce roman se dégage une quiétude proche de la zénitude. On en ressort apaisé. Avec des mots simples, l'auteur nous transporte au-delà de nos frontières, au Japon et nous fait découvrir son art de vivre. Elle nous offre une histoire de la vie de tous les jours mais je n'ai éprouvé aucun ennui à sa lecture. Pas de révélation surprenante : tout est suggéré. Les personnages sont très attachants, Tomoko et Mina bien sûr, la petite cousine fragile, qu'il faut préserver de tout, mais aussi Madame Yoneda, la « gouvernante », qui s'occupe de cette maisonnée avec poigne et chaleur. Elle fait partie intégrante de la famille. Elle est un peu la jumelle disparue de grand-mère Rosa, d'origine allemande. Ayant épousé un japonais, celle-ci s'est retrouvée seule dans un pays étranger et s'est raccrochée à Madame Yoneda, son point de repère dans l'inconnu. Leur relation est vraiment touchante. Elles sont inséparables et pourtant tellement différentes l'une de l'autre. Ce livre est d'ailleurs également un hymne à la différence, la famille d'Ashiya étant attachée à sa double culture allemande et japonaise. L'oncle et la tante de Tomoko ne sont pas en reste même si le premier est souvent absent et a une conduite discutable, il apporte gaieté et chaleur au foyer. La deuxième est plus en retrait, brille par sa discrétion et son chagrin qu'elle noie dans l'alcool et la fumée de cigarette. Mais, tous sont unis, font front face à l'adversité et ne sortent que très rarement de leur maison (sauf l'oncle et Tomoko) où ils vivent quelque peu en autarcie, se suffisant à eux-même.

Un roman détente qui met du baume au cœur, vous réchauffe et vous apaise...

 

Du même auteur :

La Piscine, Les Abeilles et La Grossesse

Piplo 27/08/2012 22:10


Oui c'est vrai qu'il y a un lien fort entre eux tous, dont on ne perçoit pas tout mais que l'on ressent. J'ai aimé cette lecture, douce!

Les lectures d'Alexielle 29/08/2012 11:07



J'ai vu ton avis sur Partage Lecture et je suis d'accord avec tout ce que tu en dis



Piplo 20/08/2012 23:21


Ta chronique est très complèye! Je n'ai pas encore rédigée la mienne mais je l'ai refermé tout à l'heure et j'ai passé avec lui un moment très agrable!!!

Les lectures d'Alexielle 21/08/2012 11:29



Contente qu'il t'ait plu, Piplo  et merci !