Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'Egarée de Donato CARRISI

Genre : Thriller

Série Mila Vasquez :

1. Le Chuchoteur

2. L’Écorchée

3. L’Égarée

4. Le Jeu du Chuchoteur

 

 

Quatrième de couverture :

 

Une jeune femme nue avec une jambe cassée est retrouvée sur la route, dans une zone inhabitée.

Elle a réussi à s’échapper après une longue séquestration.

Elle se souvient de peu de choses – un homme, un labyrinthe, un bébé…

 

Son identité est cependant établie : il s’agit de Samantha Andretti, dont l’enlèvement avait été surmédiatisé quinze ans auparavant.

 

Sa réapparition fait la une des journaux et met la police dans l’embarras.

 

Le détective privé Bruno Genko décide de reprendre l’enquête qu’il avait démarré à l’époque.

 

Mais la donne a changé car Genko, atteint d’une maladie grave, sait que ses jours sont comptés et que cette mission sera pour lui la dernière.

 

Le compte à rebours s’enclenche, tandis que plane l’ombre du Chuchoteur…

 

 

Ce que j'en ai pensé :

 

Troisième enquête mettant en scène le Chuchoteur, psychopathe dont on ne connait toujours pas l’identité ni le visage.

 

J’ai été un peu désarçonnée au début de ma lecture : aucune trace de Mila ni de Simon Berish, que l’on quitte dans le tome 2 et que j’espérais retrouver ici beaucoup plus tôt. Ils apparaissent très tard dans l’intrigue et n’en sont pas les personnages principaux (quoique…).

 

En lieu et place, on trouve un détective privé dont le pronostic vital est engagé.

Il cherche à se racheter en retrouvant le kidnappeur de Samantha Andretti, qui a mystérieusement refait surface 15 ans après son enlèvement.

 

On suit parallèlement l’enquête de Genko pour remonter au coupable et les séances de Samantha avec le Dr Green, pour faire remonter les souvenirs à la surface afin de parvenir au même but. C'est une déchirure de voir la jeune femme obligée de se rendre - même si ce n'est que par la pensée - une nouvelle fois dans le labyrinthe et de revivre son calvaire, bien qu'il s'agisse de faire avancer l'affaire.

 

J’ai beaucoup aimé le personnage du détective, lequel ne paie pas de mine avec son vieil imper et son aspect négligé et débraillé et n’est ainsi pas sans rappeler un certain Colombo.

C’est un vieux briscard qui ne lâche rien et use parfois même de méthodes peu orthodoxes pour résoudre les affaires qu’on lui confie.

 

Toutes sauf celles de Samantha, vieux squelette au fond de son placard, qui vient se rappeler à son bon souvenir.

Ce sera sa dernière enquête. Il lui doit bien ça, avant de partir, sachant qu'il n'a pas fait grand chose pour la retrouver, quinze ans plus tôt et s'est contenté d'empocher l'argent de son père.

 

Cette fois-ci et contrairement aux deux premiers tomes, j’ai vu venir les choses : j’ai vite compris où tout cela allait nous mener et j’ai vu arriver le rebondissement final quasiment dès le début....

A force, je crois que je me suis habituée aux chemins tortueux pris par l'auteur, j'étais donc sur mes gardes et je savais qu'il y avait un coup foireux à venir.

 

Ce qui était autrefois une surprise n'en est plus une, c'est ce que je lui reproche !

 

J'aimerais qu'on connaisse enfin l'identité de ce fameux Chuchoteur, que l’on ne voit jamais (quoique ?) et qui n’agit que par personne interposée... Il se cache une nouvelle fois derrière un de ses sbires, de ses disciples, qui a été contaminé par un autre.

 

Bref, l’histoire se répète…

 

Je commence à me lasser de courir après cette ombre, de ce jeu du chat et de la souris.

 

Malgré tout, je serai tout de même au rendez-vous pour la lecture du 4ème tome (quand il sortira en poche) mais il est clair que j’attends l’auteur au tournant et que ce sera peut-être le dernier pour moi.

 

J’espère que l’on aura enfin la réponse à cette question lancinante : qui est le Chuchoteur ? Va-t-on finalement lui mettre la main dessus ?