Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A comme Association Tome 6 : Ce qui dort dans la nuit d'Erik L'HOMME

Genre : Littérature jeunesse (fantastique)

Série A comme Association :

1. La Pâle Lumière des ténèbres

2. Les Limites obscures de la magie (écrit par Pierre BOTTERO)

3. L’Étoffe fragile du monde

4. Le Subtil Parfum du soufre (écrit par Pierre BOTTERO)

5. Là où les mots n'existent pas

6. Ce qui dort dans la nuit

7. Car nos cœurs sont hantés

8. Le Regard brûlant des étoiles

 

 

Quatrième de couverture :

 

Walter, le directeur de l’Association, a disparu.

 

La troublante stagiaire Nina est en danger.

 

De faux agents traquent un sorcier joueur de tambour dans le métro.

 

De vrais vampires organisent une fête sanglante dans un manoir de banlieue…

 

Accompagné de son fidèle sortilège Fafnir et d’Ombe, qui lui prodigue toutes sortes de conseils bizarres, Jasper remonte une piste semée de cadavres…

 

 

Ce que j'en ai pensé :

 

A ce jour, c’est le tome que j’ai le moins aimé des 6 déjà lus…

Il ne s’y passe pas grand-chose et on n’apprend rien de nouveau par rapport aux précédents.

 

De plus, Jasper m’a vraiment exaspérée : je l’ai trouvé très lourd avec son humour pourri (que j’aimais pourtant beaucoup au départ mais en fait, à petites doses !).

 

Tout se passe davantage dans la tête de notre héros, une tête toujours occupée par la « présence » et les interventions d’Ombe : est-elle toujours vivante, quelque part ? N’est-ce que l’esprit de Jasper qui la maintient en vie ? Les réponses à ces questions, qui se posaient déjà dans le tome 5, ne sont toujours pas à l’ordre du jour…

 

Ici, on est davantage dans l’attente, en pleine filature d’un sorcier, Otchi, qui possède de grands pouvoirs destructeurs, et qui semble frayer avec les vampires. Ce dernier est lui-même à la recherche de Walter, qui a mystérieusement disparu.

 

Les interrogations s’accumulent et les réponses ne viennent toujours pas !

 

Par contre, j’ai aimé que l’on en découvre un (tout petit peu) plus sur Melle Rose et la présence plus manifeste de l’agent stagiaire Nina, même si elle n’a pas un très grand rôle dans ce tome, à part celui de victime à délivrer des griffes des méchants et à protéger ensuite...

 

Au final, j’ai du mal à voir où l’auteur veut en venir avec cette disparition et le comportement étrange de Walter avant cela, avec cette histoire de vampires et de sorcier.

 

La fin par contre offre un bon rebondissement, très surprenant, qui ne va pas arranger les affaires déjà bien compliquées de ce pauvre Jasper et va peut-être permettre de relancer l’intrigue –espérons-le - , laquelle s’essouffle quelque peu dans ce 6ème tome, qui ne semble pas servir à grand-chose, en fait… A voir…

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :