Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'Oiseau de mauvais augure de Camilla LÄCKBERG

Genre : Policier

Série Erica Falck et Patrik Hedström :

1. La Princesse des glaces

2. Le Prédicateur

3. Le Tailleur de pierre

4. L'Oiseau de mauvais augure

5. L'Enfant allemand

6. La Sirène

7. Le Gardien de phare

8. La Faiseuse d'anges

9. Le Dompteur de lion

10. La Sorcière

 

Quatrième de couverture :

 

L'inspecteur Patrik Hedström est sur les dents.

Il voudrait participer davantage aux préparatifs de son mariage avec Erica Falck, mais il n'a pas une minute à lui.

 

La ville de Tanumshede s'apprête en effet à accueillir une émission de téléréalité et ses participants avides de célébrité, aussi tout le commissariat est mobilisé pour éviter les débordements de ces jeunes incontrôlables. Hanna Kruse, la nouvelle recrue, ne sera pas de trop.

 

D'autant qu'une femme vient d'être retrouvée morte au volant de sa voiture, avec une alcoolémie hors du commun. La scène du carnage rappelle à Patrik un accident similaire intervenu des années auparavant. Tragique redite d'un fait divers banal ou macabre mise en scène ?

 

Un sombre pressentiment s'empare de l'inspecteur. Très vite, alors que tout le pays a les yeux braqués sur la petite ville, la situation s'emballe. L'émission de téléréalité dérape. Les cadavres se multiplient.

 

Un sinistre schéma émerge...

 

 

Ce que j'en ai pensé :

 

J’avais hâte de retrouver Anna après ce qui lui était arrivé dans le tome précédent (même si j’ai attendu plus d’un an avant d’emprunter et de lire celui-ci ^^ Hum hum… No comment !). Le début m’a fait énormément de peine pour elle, pour Erica et pour ses enfants, qui la voient chavirer mais semble incapable de la retenir, de la ramener à eux et, paradoxalement, même si je suis très heureuse de la voir sortir de sa torpeur et reprendre goût à la vie, j’ai trouvé cela très rapide, peu réaliste.

 

Pour caricaturer (mais à peine finalement), le jour même, elle est au fond du trou, étrangère à elle-même et au monde qui l’entoure, murée dans son silence et dans sa douleur, semblant porter tout le poids du monde sur ses épaules, n’arrivant pas à reprendre pied et le lendemain, après la visite de Dan et une discussion avec lui, elle resplendit de joie, retrouve tout son allant et s’investit immédiatement dans l’organisation du mariage d’Erica. Ça m’a paru très gros !

 

Pour ce qui est de l’enquête, elle piétine et semble tourner en rond une bonne partie de la lecture.

 

A ma grande surprise et contrairement aux autres tomes, j’ai très vite su qui était le coupable, ça m’a véritablement sauté aux yeux, paru évident alors que d’habitude, il faut quasiment attendre la fin pour en avoir ne serait-ce qu’une petite idée.

 

De plus, la résolution devient très « classique », l’auteur semble reprendre toujours les mêmes ficelles : les faits disent quelque chose à Patrick, il a l’impression vague mais persistante de reconnaître les éléments d’une affaire ancienne. Bref, c’est du déjà-vu dans ses précédentes enquêtes ! Dommage ! J’aurais aimé que l’auteur se renouvelle un peu et tous ses éléments ajoutés font que j’ai un peu moins aimé ce quatrième volet alors même que le troisième m’avait beaucoup plu, plus que les autres.

 

L’impression d’un petit coup de mou de sa part mais ce n’est sans doute qu’une impression car à côté de cela, j’ai été heureuse de retrouver tous les personnages, de reprendre avec eux le cours de leur vie, voir où ils en sont, ce qu’ils sont devenus depuis la dernière fois. Ça devient un véritable plaisir, moi qui ai pourtant eu du mal avec La Princesse des glaces. Comme quoi, il ne faut jamais renoncer ^^ Même les retrouvailles avec Mellberg m’ont plu, pour dire et j’ai aimé rencontrer la nouvelle collègue de Patrick, Hanah Kruse, qui amène un peu de sang neuf à l’équipe et nous change de tous ces messieurs et surtout d’Ernst, pour ceux qui s’en souviennent !

 

Ambitieuse et énergique, elle semble entretenir une relation difficile avec son mari, qu’elle aime pourtant. On sent une tension entre eux tout au long du récit, un poids, un abcès jamais percé qui menace d’exploser. De quoi s’agit-il ?

 

Enfin, Camilla Läckberg s’attaque ici à la téléréalité et à ses dérives, inscrivant encore une fois son œuvre dans des questions de société. Elle nous montre l’envers du décor : ses concurrents en mal de reconnaissance ou à la recherche de gloire dont on utilise les fragilités pour les jeter en pâture aux média mais aussi à ceux qui suivent ces émissions avec avidité, les jugeant sans appel, sans même savoir ce qu’il y a derrière et aux producteurs qui font du fric sur leur dos, en dépit de toute considération humaine.

 

Personne n’est épargné et c’est vraiment jouissif. Elle nous explique les motivations des candidats, toutes leurs attentes, tous les espoirs qu’ils fondent sur ces émissions sans qu’ils ne soient jamais tenus, malheureusement ! Elle les rend humains et profondément attachants, leur donne une âme et une voix au-delà de leur apparence, de ce qu’ils font ou disent à l’écran !

 

En bref, malgré quelques petits défauts, j’ai aimé ma lecture et je me sens de mieux en mieux à chaque tome en compagnie des personnages, que j’ai ensuite du mal à quitter ! Qui l’eut cru ? Certainement pas moi ! ^^

 

rachel 10/12/2017 16:24

il faut lire tous les tomes dans l'ordre alors ?

rachel 11/12/2017 00:33

ok c note alors....;)

Les lectures d'Alexielle 10/12/2017 19:03

Les enquêtes sont indépendantes les unes des autres mais on voit les personnages évoluer au fur et à mesure des tomes donc oui c'est mieux de les lire dans l'ordre je pense...