Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Cœur de pierre de Séverine GAUTHIER (scénario) et Jérémie ALMANZA (dessin et couleur)

Genre : BD

 

Quatrième de couverture :

Il est né avec un cœur de pierre, elle, avec un cœur d’artichaut…

 

Ce que j'en ai pensé :

Gros coup de cœur pour cette superbe BD, à la fois tendre, poétique et cruelle. Une histoire d’amour entre deux être que tout oppose : une petite fille aimée, choyée par ses parents comme un trésor qu’il faut préserver pour son grand cœur d’artichaut, souriante, généreuse et emplie d’amour et un petit garçon diagnostiqué à la naissance comme ayant un cœur de pierre, abandonné par ses parents, sombre, solitaire et incapable de la moindre émotion. Pour elle, des teintes rosées, sucrées, doucereuses et colorées et pour lui, des tons sombres, de noir et de gris mêlés et sans gaieté. Des dessins et des couleurs au diapason avec l’histoire et les personnages. Les auteurs nous proposent une magnifique fable à lire et à relire, qui joue avec les mots et notamment les expressions autour du cœur et nous laisse le cœur en miettes et en joie, jouant aux montagnes russes avec nos émotions, pour finir le cœur dans un étau, la gorge nouée mais aussi le cœur gonflé d’amour, principal sujet de cette BD qui interroge également : comment reprocher à un petit garçon de ne pas savoir aimer quand personne ne lui a appris à le faire ? Ayant été lui-même privé de sentiments, comment peut-il en éprouver à son tour ? Et comment interpréter cette fin pour laquelle il existe deux lectures possibles, selon moi ? Mais je n’en dirai pas plus et vous invite à découvrir cette histoire douce-amère que l’on quitte à regret…

 

« Elle n’entendait rien que son cœur affolé qui battait à tout rompre rien qu’à le regarder.

Elle ouvrit sa poitrine et en sortit son cœur, et tandis qu’il battait dans le creux de sa main, elle fut étonnée de n’avoir pas plus peur au moment de l’offrir pour toujours à quelqu’un. »

 

«  La petite fille ne comprit pas pourquoi il avait refusé un si joli cadeau. Elle rangea son cœur et resta plantée là à regarder le vent emporter les morceaux. »