Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Voyage de Nina de Frédérique DEGHELT

Genre : Roman

 

Quatrième de couverture :

Elle s’appelle Nina, comme la chanteuse de jazz Nina Simone. Elle est la Little Blue Girl de ses parents artistes. La vie est une fête jusqu’à leur disparition dans un accident d’avion. Placée chez des grands-parents qu’elle ne connaissait pas, Nina décide l’impossible : s’enfuir et attendre d’avoir la majorité pour revenir. Après tout, elle a depuis toujours voyagé avec son père et sa mère ! Mais entre le voyage insouciant avec deux adultes et la fugue d’une mineure recherchée par les gendarmes, il y a un monde….

 

Ce que j'en ai pensé :

Il faut d’abord et avant tout que je vous avoue quelque chose : ce livre faisait partie d’une opération « Livre offert pour deux livres achetés » et je l’ai choisi persuadée d’avoir entre les mains un livre de Delphine de Vigan. D’ailleurs, même une fois rentrée chez moi, mon erreur ne m’a pas sauté aux yeux. Il a fallu attendre quelques jours, pendant lesquels le livre traînait sur ma table de chevet, avant que je me rendre compte que l’auteur était Frédérique Deghelt. Là, grande déception, ce qui explique pourquoi il n’a pas été lu de suite mais reposé dans la bibliothèque. Pourquoi cette confusion ? Après lecture, je pense que c’est en grande partie dû au pitch de départ et à la 4ème de couverture qui font étrangement penser à No et moi de Delphine de Vigan et que j’ai adoré ! D’ailleurs, j’ai eu du mal à me défaire de la ressemblance avec ce titre pendant une bonne partie de ma lecture. Nina, qui se fait appeler Lou (autre coïncidence trompeuse) ou Luz, aurait pu être No, avant sa rencontre avec la jeune surdouée. Le point commun entre les deux livres s’arrête cependant ici. Contrairement à No, avant sa fugue, Nina a vécu une enfance et une adolescence heureuses, entourée de parents aimants. L’auteur nous offre une vision plus optimiste des choses. Son voyage va être émaillé de très bonnes rencontres, avec des gens formidables comme la famille de Marsilio, Joseph et Luiz ou Maria et ses fils, qui vont lui apporter leur aide et venir compenser les mauvaises, la sortir des mauvais pas dans lesquels elle se trouve à cause de rencontres plus dangereuses. Cette fuite a des allures de voyage initiatique sur fond de bande sonore musicale : elle va en sortir changée, grandie, forte de nouvelles expériences enrichissantes. Elle s’en sort plutôt bien, presque trop facilement à chaque fois, ce qui fait que ça manque un peu de réalisme. Le lecteur n’y croit pas entièrement. Néanmoins, j’ai aimé ma lecture et surtout la plume de l’auteur, notamment les lettres « de l’au-delà » des parents de Nina à son adresse, qui m’ont beaucoup touchée. Elles m’ont mis les larmes aux yeux, par leur justesse, leur sincérité et cet amour débordant de ces parents pour leur enfant laissée seule. De très beaux passages, que j’aurais aimé plus nombreux, gourmande que je suis. C’est aussi à un travail de deuil que l’on assiste et l’on voit Nina passer par toutes les étapes : le déni, la colère, la tristesse, l’acceptation… Finalement, une fois que j’ai réussi à me détacher du livre No et moi, je suis entrée de pleins pieds dans Le Voyage de Nina, une lecture agréable, qui fait chaud au cœur et permet de partir à la découverte d’autres cultures comme celle des gitans, avec qui on fait un bout de chemin, d’ouvrir de nouveaux.

Kincaid 04/05/2015 14:09

J'ai également bien aimé ce roman même si j'ai été un peu déçue par cette fin !

Les lectures d'Alexielle 05/05/2015 09:34

La fin ne m'a pas déçue mais je m'attendais à la revoir un an après en fait plutôt que quelques mois plus tard, quand elle aurait été majeure...

Bernieshoot 03/05/2015 17:03

j'aime bien découvrir de nouvelle culture grâce à la lecture alors je retiens

Les lectures d'Alexielle 04/05/2015 10:26

Un livre qui permet de voyager en Espagne et dans la culture gitane, loin des préjugés ^^

Bonne lecture, Bernieshoot !