Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Imadoki Tomes 1 à 5 de Yuu WATASE

Genre : Manga

Série en 5 tomes (série complète)

 

Quatrième de couverture (du tome 1) :

Tampopo Yamazaki a quitté sa campagne à Hokkaïdo pour venir étudier à Tokyo. La veille de sa rentrée, elle rend au lycée en reconnaissance. Quelle n’est pas sa surprise de découvrir Koki Kougyo, un élève en train de s’occuper d’un pissenlit qui a poussé derrière les murs de l’école. Et quelle n’est pas sa surprise de découvrir que le même Koki se comporte d’une très étrange façon une fois la rentrée passée !

 

Ce que j'en pensé de la série :

J’adore cette série même si elle est très ciblée ados. J’ai déjà dû la relire deux ou trois fois mais je ne m’en lasse pas. C’est un retour aux années lycée : Tampopo Yamazaki a décidé d’intégrer un lycée de Tokyo et pour cela, s’est présentée aux concours d’entrée de tous les lycées de la ville jusqu’à ce que le lycée Méio l’accepte à la suite d’une défection d’une autre élève. N’y tenant plus, la veille du jour J, elle entre en douce dans l’établissement afin de repérer les lieux et fait la rencontre de Koki Kougyo, qui prend soin d’une plante. Le lendemain, il fait comme s’il ne la connaissait pas. Pire que ça : son attitude est totalement différente. Il est odieux avec elle, comme avec les autres. Prise au vif, elle fait alors la promesse de devenir son amie mais va vite se rendre compte que ce n’est pas gagné : ils ne viennent pas du même milieu et les autres élèves vont se charger de le lui faire comprendre, la mettant de côté et la dénigrant systématiquement. C’est sans compter sur l’entrain, le caractère enjoué et battant de notre petite héroïne qui va peu à peu briser la glace de ce microcosme social guindé et artificiel en leur apportant sa fraicheur, sa naïveté et son naturel désarmant, rassemblant autour d’elle des personnalités différentes et qui vont s’épanouir au contact les unes des autres, de la furie à l’ambition dévorante (Tsuki) à la bimbo outrageusement maquillée (Alyssa) en passant par le riche héritier élevé pour prendre la suite de son père, sans qu’il n’ait son mot à dire (Koki) et le geek complétement fêlé (Kyogoku). Bien sûr, la relation entre Tampopo et Koki va évoluer mais rien n’est joué d’avance. De nombreux obstacles vont se dresser sur leur route. Les émotions se succèdent. C’est un savant dosage entre humour et drame (notamment dans les derniers tomes où j’ai souvent eu la gorge nouée). J’adore le personnage de Tampopo, très attachant et qui va venir bousculer les conventions et les codes établis, ouvrir l’établissement et les personnes qui l’entourent à plus de spontanéité, d’honnêteté et de légèreté. Je regrette que cette série ne soit pas plus connue et j’espère sincèrement donner l’envie à d’autres de la découvrir (en croisant les doigts pour qu’elle soit toujours éditée) car elle en vaut vraiment la peine !