Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Prime de Janet EVANOVICH

Genre : Roman

Série Stéphanie Plum :

1. La Prime

2. Jamais deux sans toi

3. A la une, à la deux, à la proie

4. Quatre ou double

5. Cinq à sexe

6. Six appeal

7. Septième ciel

8. Le Grand huit

...

 

Quatrième de couverture :

Plus de boulot, plus de voiture et un compte en banque dans le rouge cramoisi. Stéphanie Plum troque sa TV contre une vieille carlingue déglinguée pour se rendre chez son cousin Vinnie. A la clé : un job de classement minable et sous-payé.

Quand elle ressort du bureau, elle est chasseuse de primes. Enfin, à l’essai. Et sa première proie n’est autre que Joe Morelli, accusé de meurtre. Un cachet de 10 000 dollars pour elle si elle lui met la main dessus. Joe Morelli, le type qui, à intervalles réguliers, débarque dans sa vie pour la lui bousiller. La dernière fois qu’elle a croisé sa route, il y a laissé une jambe.

 

Ce que j'en ai pensé :

Un petit roman plein d’humour, un peu dans le genre des Spellman. D’ailleurs les personnages de La Prime n’ont rien à leur envier : ils sont aussi déjantés qu’eux, à commencer par l’héroïne, Stéphanie Plum, maladroite mais tenace et rancunière (Morelli peut en témoigner, en même temps, il le cherche bien avec ses provocations !), très douée pour se fourrer dans des situations impossibles. Heureusement, Ranger est là en cas de besoin, toujours prêt à sauver sa peau (et ses fesses ^^). En même temps, on ne s’improvise pas chasseuse de prime, c’est ce qu’elle va apprendre dans ce premier tome. Les autres personnages valent aussi leur pesant de cacahuètes dont Morelli, arrogant, macho, gros bras mais pourtant irrésistible (et il le sait parfaitement !), arrivent ensuite Mamie Mazur, complètement dingue (ne lui confiez jamais un revolver), la mère de Stéphanie également, qui se fait un sang d’encre pour sa fille (elle a de quoi) et préférerait la voir choisir un métier moins risqué, le père qui a du mal à supporter sa belle-mère, etc… Bref, une bonne tranche de rigolade ponctuée par les boutades et coups vaches que s’échangent Morelli et Stéphanie. Mes zygomatiques ont beaucoup fonctionné pendant cette lecture, un remède anti-morosité assuré !

Niveau intrigue, la solution apparait très facilement. On devine très vite ce qui est arrivé à Carmen et l’implication d’un des protagonistes, même si la fin apporte son lot de surprises. Ce n’est donc pas ce qui prévaut dans cette lecture…

 

Frankie 08/05/2014 11:14

Oui, c'est un premier tome très sympa avec des personnages amusants, comme les Spellman effectivement. Ce n'est pas l'intrigue qui prime mais tout le reste.

Alexielle 09/05/2014 12:11

Oui le côté policier n'est pas le plus développé mais je me suis beaucoup amusée à suivre Stéphanie dans ses (més)aventures ^^